Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

12 Erreurs fatales que commettent régulièrement les propriétaires d’animaux de compagnie

-1-2
10k

Même les maîtres les plus bienveillants et les plus passionnés font parfois des erreurs qui peuvent nuire grandement à leurs animaux de compagnie tout comme à eux-mêmes. Le plus souvent, toutes ces maladresses sont dues à une simple méconnaissance de la situation. Par exemple, beaucoup de gens ne savent pas que les compléments alimentaires, censés améliorer le bien-être de leur compagnon, peuvent en réalité avoir des effets néfastes sur sa santé.

Sympa a essayé de recenser les erreurs les plus fréquentes que commettent les propriétaires d’animaux de compagnie. L’objectif ? Ne plus reproduire ces comportements dangereux. Un bonus t’attend à la fin de l’article, et ce conseil risque de surprendre de nombreux maîtres.

1. Changer de façon extrême l’alimentation de l’animal

Le passage de l’alimentation industrielle à l’alimentation ménagère (et inversement) doit se faire de façon raisonnable et progressive. Tout changement brutal est synonyme de stress, qui se caractérise par des vomissements, de la diarrhée et d’autres effets indésirables. La transition de l’alimentation ménagère à l’alimentation industrielle (et vice versa) doit se faire graduellement sur une durée minimale de cinq jours. Ainsi, il est conseillé de rajouter progressivement les croquettes dans la ration d’alimentation ménagère. Leur dose doit augmenter au fur et à mesure que la quantité d’alimentation ménagère diminue.

2. Utiliser un seul bac à litière pour plusieurs chats

Chaque animal de compagnie doit avoir ses propres gamelles (pour l’eau et pour la nourriture), mais également sa propre litière. Et il n’est pas seulement question ici de la propreté des félins. Lorsqu’un chat sent les odeurs d’un autre animal, il les interprète comme une interdiction de se trouver sur ce territoire étranger, appartenant à une autre bête. Ton matou risque alors tout simplement d’arrêter de manger dans sa gamelle ou d’utiliser la litière s’il sent la présence d’un concurrent.

3. Ne pas surveiller la quantité d’eau dans la gamelle

Lorsque l’animal a des rations ménagères, il bénéficie d’un fort apport en eau grâce à la nourriture. Mais si son alimentation est majoritairement constituée de croquettes, tu dois impérativement surveiller la quantité d’eau dans sa gamelle. La déshydratation peut causer de graves problèmes de santé, et même entraîner la mort de ton compagnon.

4. Ignorer ou ne pas savoir identifier l’obésité

À l’instar des carlins, il est difficile d’imaginer les représentants de certaines races de chiens minces et sveltes. Et nombreux sont ceux qui s’extasient à la vue d’un chat dodu. Mais attention, les animaux souffrent lorsqu’ils sont en surpoids ! Un excès de poids crée une charge supplémentaire importante sur leurs articulations, affecte leur système cardiovasculaire et perturbe leur métabolisme énergétique.
Il existe une technique simple pour déterminer si ton chien fait le bon poids. Si on regarde l’animal d’en haut, on doit distinguer clairement sa taille et le passage de la cage thoracique vers le ventre doit être très net. Seule une mince couche de graisse sur les côtes est tolérée.

5. Ne pas faire attention aux mots que l’on emploie

Les maîtres tentent très souvent de rassurer leur compagnon avec des phrases banales comme “tout va bien” lorsqu’ils le soumettent à des épreuves peu agréables (par exemple, une sortie chez le vétérinaire ou une douche après la promenade). L’animal retient ces mots. Pour le chien ou le chat, ces simples paroles présagent alors un mauvais moment à passer. Donc arrête avec les phrases stéréotypées ! Si tu prévois de faire quelque chose que ton compagnon n’apprécie pas ou qui risque de lui causer du stress, agis comme tu le fais habituellement.

6. Ne pas acheter de la nourriture adaptée

En fonction des caractéristiques physiques de ton animal de compagnie, ce dernier peut avoir besoin d’une alimentation adaptée. Cela concerne tous les animaux. Elle doit être adaptée en fonction de l’âge, de la capacité (ou non) à procréer et de la race (par exemple, les chats à poils longs ou les sphynx). Il est déconseillé d’acheter des croquettes universelles, l’alimentation adaptée étant une valeur plus sûre pour la santé de ton animal. En effet, ce type de nourriture contient les compléments alimentaires nécessaires à ton ami à quatre pattes.

7. Laisser son chat sortir de chez soi

Bien évidemment, l’air frais est bon pour la santé du chat. Mais de nombreux dangers guettent ton matou à l’extérieur. Les chiens agressifs, les tiques, les puces, les voitures et les infections en tout genre. Nous te conseillons de laisser sortir ton animal de compagnie si et seulement si tu habites dans une maison avec jardin clos. Et même dans ce cas, il faut penser à vermifuger ton chat régulièrement.

8. Manquer de logique et de cohérence

Les chiens comprennent les deux commandes “jamais” ou “toujours”. Avec eux, c’est tout ou rien, il n’y a pas de juste milieu. Si tu ne souhaites pas que ton toutou fasse quelque chose, alors ne l’autorise pas à le faire, même exceptionnellement. Par exemple, si tu ne veux pas qu’il dorme dans ton lit la nuit, ne le laisse pas y monter pendant la journée.

9. Laisser son chien enfermé dans la voiture

C’est l’une des pires erreurs, mais malheureusement l’une des plus répandues, que commettent les propriétaires de chiens. La température dans l’habitacle de la voiture est toujours bien plus élevée qu’à l’extérieur, surtout durant la période estivale où le véhicule se transforme en un véritable four. Avec le manque d’air, le chien risque tout simplement de s’étouffer et de mourir d’une insolation ou de déshydratation.
En hiver, il est également fortement déconseillé de laisser le chien dans la voiture. Si le moteur ne fonctionne pas, elle refroidit très rapidement et le toutou peut alors prendre un coup de froid. Si le moteur fonctionne, l’animal n’est pas à l’abri d’une intoxication au monoxyde de carbone. Par ailleurs, dans de nombreux pays, la loi autorise les passants à briser la vitre d’une voiture si un chien se trouve à l’intérieur.

10. Diagnostiquer et soigner soi-même
son animal de compagnie

Dès l’apparition des premiers symptômes, certains propriétaires décident de soigner eux-mêmes leur compagnon. Ils choisissent de leur propre chef les produits vétérinaires à administrer à la bête, lui donnent des médicaments destinés aux êtres humains ou encore font appel à la médecine traditionnelle.
Cependant, tu n’es vétérinaire ! Et sans les analyses nécessaires, tu ne pourras pas diagnostiquer de quoi souffre précisément ton compagnon. Seul un expert dans le domaine pourra te conseiller un traitement efficace qui tiendra compte de toutes les caractéristiques de ton animal.
Certains médicaments destinés aux êtres humains peuvent convenir aux animaux de compagnie, mais attention, seul le vétérinaire pourra te recommander la posologie à suivre et quoi administrer exactement à ton ami à quatre pattes.

11. Autoriser son chat à dormir sur le radiateur

Les chats adorent les endroits chauds. Et quand la température baisse, ils s’installent souvent sur les radiateurs ou à côté des appareils qui dégagent de la chaleur. Cependant, si l’animal reste trop longtemps en contact avec un objet chauffant, cela peut gravement nuire à sa santé. Ses organes vitaux risquent de prendre un coup de chaud. Le chat ne va peut-être pas éprouver de gêne car son corps ne fonctionne pas de la même manière que celui d’un être humain, mais quelques heures passées sur le radiateur peuvent avoir des conséquences désastreuses sur sa santé. Si malgré tout, ton matou refuse avec acharnement de quitter son endroit préféré, installes-y une serviette pliée ou un gros plaid.

12. Mal choisir les compléments alimentaires

Le calcium, les minéraux et de nombreux autres éléments sont nécessaires pour maintenir en forme les chiots et les chiens adultes. Cependant, il ne faut pas oublier que pour chaque race, il existe un dosage spécifique. Un mauvais choix et un excès de compléments alimentaires peuvent fragiliser le squelette de ton compagnon. Cela peut avoir comme conséquence la fracture d’un os de la patte.

Bonus : arrêter de laisser de la nourriture dans la gamelle

Les maîtres qui travaillent et ont une vie sociale épanouissante utilisent souvent cette astuce très commode. On remplit la gamelle à ras bord et on part faire sa vie en laissant son animal de compagnie tout seul. Il ne faut pas oublier que notre compagnon doit manger à heures fixes, tout comme un être humain. Et le fait de laisser une gamelle bien remplie à sa disposition pousse le chien ou le chat à trop manger. Cela augmente le risque de problèmes de santé et d’obésité. Donc si tu dois laisser longtemps ton animal seul chez toi, nous te conseillons d’investir dans un distributeur automatique avec un minuteur qui délivrera la bonne quantité de nourriture dans la gamelle à des horaires réguliers.

Et toi, quelles erreurs as-tu déjà commises avec ton animal de compagnie ?
Selon toi, que doivent impérativement savoir tous les propriétaires de chiens et de chats ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de ton expérience
dans les commentaires !

Illustré par Xenia Shalagina pour Sympa
-1-2
10k