Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Comment “adopter” un koala et deux autres alternatives pour contrer son destin vers l’extinction

Aujourd’hui, de nombreuses espèces d’animaux se trouvent dans une situation très critique qui présage de leur disparition totale et permanente de la planète. La réalité des koalas est probablement la pire de toutes, étant donné que nous, les êtres humains, avons mis en danger leur bien-être de nombreuses manières, soit en provoquant des accidents de la route soit en chassant.

La bonne nouvelle est que nous pouvons tous aider à inverser la disparition de ces adorables créatures, et Sympa tient à te dire comment.

La situation des koalas

La réalité des koalas est vraiment dramatique. Non seulement les humains ont contribué à les amener au bord de l’extinction, mais aussi leur environnement, qui les rend enclins à certaines maladies. C’est pourquoi nous souhaitons d’abord que tu puisses évaluer le gros problème auquel cette espèce est confrontée pour rester en vie :

  • Vers la mi-2019, la Fondation Australienne des Koalas a déclaré dans un communiqué officiel que cette espèce était “fonctionnellement éteinte”. En effet, à ce moment-là, il restait moins de 80 000 spécimens.
  • Les koalas sont une espèce endémique de l’Australie. De nombreuses routes à proximité de leurs habitats ont été construites, causant des accidents qui menacent la survie de ces animaux. Rien que sur Pacific Highway, en Nouvelle-Galles du Sud, plus de 50 koalas sont morts entre 2014 et 2018, et ce nombre ne fait qu’augmenter.
  • La chlamydia, une maladie sexuellement transmissible, est une autre menace à laquelle ces marsupiaux doivent faire face, car un koala qui en souffre le transmet par accouplement et un spécimen infecté devient stérile et incapable de se reproduire. La question devient plus sérieuse si l’on tient compte du fait que, dans certaines parties de l’Australie, 90% des koalas sont infectés.
  • Plus de 80 % des forêts australiennes où poussent les Eucalyptus, principale source alimentaire des koalas, ont été abattues. Il ne reste plus que 20% de forêts pouvant abriter ces animaux.
  • Actuellement, une série d’incendies de forêt en Australie a considérablement affecté la conservation de ces animaux. “Cela a été une situation tragique pour les koalas. On estime que 8000 exemplaires sont morts lors des incendies au nord de la Nouvelle-Galles du Sud, et que près de 30% de leurs habitats au nord ont été touchés”, a déclaré Chris Dickman, expert australien de la biodiversité australienne à l’Université de Sydney.

Comment pouvons-nous aider

Le danger de disparition des koalas a attiré l’attention de nombreuses personnes et celle du gouvernement, qui souhaitent inverser cette terrible réalité. Bien que ce dernier n’ait adopté encore aucune loi pour la protection de cette espèce, des applications ont été lancées permettant aux gens d’enregistrer l’endroit où ils trouvent un koala afin qu’il soit protégé. Donc, si quelqu’un rencontre un spécimen, il peut utiliser l’application, lui offrir de l’eau pendant les sécheresses en la laissant sur la route, et aider à la fois d’autres espèces, faire des campagnes et planter des arbres ou encore, s’entraîner pour devenir bénévole. Mais que se passe-t-il si nous sommes loin et que nous voulons quand-même aider à relancer la population des koalas ? Il faut, tout d’abord, savoir qu’il existe des fondations, des hôpitaux et des organisations qui sont responsables de la protection, de l’aide, des soins et de la guérison des koalas qui en ont besoin. Ces institutions offrent des alternatives pour que ceux qui vivent loin puissent aider s’ils le souhaitent.

1. Faire des dons

En général, toutes les organisations ont besoin de l’aide et de l’empathie des gens, car une grande partie de leurs revenus pour les soins et la protection des koalas provient des dons. Les montants de ces derniers sont directement proportionnels au nombre de koalas qui peuvent être sauvés. Tu trouveras ci-dessous une liste des principaux centres d’aide où tu peux porter ton aide. Chacun d’entre eux propose des options différentes : tu peux par exemple donner des chèques-cadeaux, faire un don au nom ou en l’honneur de quelqu’un, ou le faire à travers ton testament.

  • WIRES (Service d’Information, de Rescousse et d’Éducation de la Vie Sauvage) : c’est l’organisation la plus grande de sauvetage d’animaux sauvages en Australie.
  • WWF : c’est le Fonds Mondial pour la Nature. Il porte son aide dans le cadre des incendies survenus en Australie et des soins qui doivent être portés aux animaux affectés.
  • AKF : la Fondation Australienne du Koala, tel que son nom l’indique, travaille notamment pour la préservation de ces animaux, et c’est une fondation “privée” : elle ne reçoit donc pas d’allocations de la part du gouvernement.
  • Koala Hospital : c’est un centre de rééducation d’animaux sauvages, et aussi un centre de recherche pour améliorer la qualité de vie des animaux en Australie. Il a comme partenaires l’Université de Sidney, l’Université Technologique de Queensland et le Musée Australien.

2. Tu peux “adopter” un koala

“Adopter” un Koala est probablement la façon la plus douce d’aider ces marsupiaux. Cela ne veut pas dire que tu t’occuperas désormais d’un koala, et que tu l’emmèneras chez toi comme un animal de compagnie, car il s’agit là d’animaux sensibles qui ne peuvent tout simplement pas changer d’environnement sans qu’ils ne subissent de conséquences néfastes. Donc, si tu décides d’en “adopter” un, tu dois savoir que ce sera de manière symbolique, et que cela ne peut pas durer plus d’un an. Ce choix est proposé par le Koala Hospital, et la Fondation Australienne du Koala.

Les deux établissements te proposent des koalas de toutes sortes, depuis les “joeys” jusqu’aux mères avec leurs bébés. De plus, avant d’adopter, tu dois t’enquérir sur la vie de l’animal, d’où il vient et s’il a été libéré ou non. À l’adoption, un certificat d’adoption imprimé est délivré, indiquant ton nom (ou celui de la personne à qui tu veux le donner) ainsi que le nom et la photo de ton koala. Les colis contiennent également, le cas échéant, des illustrations de ce petit, l’historique par écrit de l’animal que tu viens d’adopter et des photos. De plus, si tu as l’occasion de voyager en Australie, tu peux vivre avec lui. Il suffit d’en choisir un qui te plaira, de fournir tes coordonnées, d’acquitter la somme due et d’attendre le certificat.

3. Planter un arbre en ligne

La Fondation Australienne du Koala offre également la possibilité de planter un arbre en ligne. Cela signifie que tu paieras pour qu’un membre de la fondation plante un arbre en ton nom. Les spécimens seront plantés à Quinlan, une propriété de 40 hectares qui est en cours d’adaptation pour créer un habitat idéal pour les koalas.

Si tu décides de planter un arbre, tu peux le faire en ton nom, en l’honneur de quelqu’un d’autre, ou comme un cadeau pour quelqu’un. Les trois possibilités te permettront d’obtenir un certificat et la garantie que ton nom et/ou celui de la personne que tu choisiras sera gravé sur une plaque en acier qui sera accrochée sur le mur d’honneur de Quinlan. Tout ce que tu dois faire c’est donner tes coordonnées, réaliser le paiement et attendre ton certificat.

Et toi, as-tu déjà contribué, d’une façon ou d’une autre, à sauver des vies, des espèces animales et/ou à sauver la planète, qui se trouve sur le point de la dévastation ? À ton avis, cela vaut-il le coup d’entreprendre ce type d’actions ? Ou, au contraire, estimes-tu que cette situation ne te regarde pas tellement ? N’hésite pas à nous dire ce que tu en penses dans la section des commentaires !