Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Endroits du monde qui vont disparaître au cours du siècle

On entend beaucoup parler du réchauffement climatique, qui bouleverse les saisons, les paysages et le niveau des océans. Ces changements ne sont pas toujours visibles mais ils mettent en danger notre planète.

Chez Sympa-sympa.com, nous avons imaginé à quoi vont ressembler dans un futur proche certains endroits que tout le monde connaît et qui sont en voie de disparition.

Île de Pâques, Chili

LÎle de Pâques fait face à de grandes difficultés. Elles sont dûes au flux important de touristes qui laissent derrière eux des montagnes de déchets, endommageant ainsi l'environnement des fameuses statues de pierre et le fragile écosystème de l'île.

Volcan Kilimanjaro, Tanzanie

← glisser →

Le Kilimanjaro est le point culminant de l'Afrique, et il est couvert de neige. Durant les 100 dernières années, cette couche de neige a beaucoup fondu, et les précipitations ne permettent pas de compenser le phénomène. C'est pourquoi les scientifiques prévoient qu'en 2033, la neige du volcan aura complètement fondu et le Kili perdra son aspect originel pour toujours.

L'Île Culebra, Porto Rico

Autrefois, l'Armée américaine utilisait cette île pour réaliser des essais de tirs de missiles, ce qui a eu des répercussions sur la faune et la flore du lieu. En 1975, les essais ont été arrêtés, mais ensuite, c'est le tourisme de masse qui a affecté le fragile écosystème de l'île, si bien que certaines espèces sont aujourd'hui en voie d'extinction.

Madagascar

← glisser →

On estime qu'en 2025, toutes les forêts seront rasées si des mesures ne sont pas prises. Il existe encore sur l'île des espèces qui n'ont toujours pas été étudiées, mais elle risquent se s'éteindre avant que les scientifiques aient pu se pencher dessus.

Grande Muraille de Chine

← glisser →

Des millions de touristes visitent la Grande Muraille de Chine tous les ans, et nombreux sont ceux qui rapportent une petite pierre en souvenir. Certaines zones de la muraille souffrent d'actes de vandalisme : les pierres sont volées afin d'être revendues. Les fermiers détruisent également la muraille pour construire des enclos pour leurs animaux. Et d'autres parties de la muraille sont détruites par l'érosion provoquée par les tempêtes de sable. 22% de la muraille a déjà disparu, ce qui représente tout de même 2 000 kilomètres !

Bagan, Birmanie

← glisser →

Bagan est le berceau de plus de 2 000 temples et pagodes bouddhistes, construits aux XIème et XIIème siècles. Entre 1995 et 2008, les temples ont été restaurés, mais ils ont ensuite souffert de l'afflux de touristes. Ces derniers grimpent sur les pagodes afin d'avoir une meilleure vue ou de prendre une jolie photo, ce qui abîme ces constructions anciennes.

Nuuk, Groënland

Nuuk est la capitale du Groënland, royaume de la glace et des ours polaires. Le gouvernement local a planifié l'extraction des pierres précieuses, ce qui entraîne la construction de mines et de forages, qui bouleversent en profondeur l'écosystème. Les glaciers du Groënland pourraient également être amenés à fondre d'ici 2100, ce qui est problématique puisque la capitale se trouve justement sur une extrémité de l'île.

Lac Cocibolca, Nicaragua

← glisser →

Le Nicaragua est le seul endroit au monde où vivent des requins d'eau douce. En juillet 2014, le gouvernement du pays a approuvé la construction du Canal du Nicaragua. Le projet permettra de relier les océans pacifique et atlantique. Des centaines de villages devront être évacués et délocalisés. Le Nicaragua pourrait perdre plus de 500 000 hectares de forêt tropicale humide.

Seychelles

← glisser →

Petit à petit, l'eau inonde les plages des Seychelles. Le changement climatique et l'augmentation du niveau des océans entraînent l'extinction des coraux, l'érosion des roches et la destruction des îles. Les scientifiques affirment que ce n'est qu'une question de temps avant que les Seychelles ne soient rayées de la carte.

Grande barrière de corail, Australie

← glisser →

Le réchauffement climatique fait peser un grand danger sur la Grande Barrière de corail : avec l'élévation de la température, même de 1°C seulement, les algues meurent et les coraux commencent à souffrir des radiations solaires excessives. D'autres espèces qui peuplent les coraux pourraient disparaître également.

Photo de couverture depositphotos