Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

15+ Photos du défilé de monstres et d’esprits qui a lieu chaque année au Japon

--1-
633

As-tu déjà regardé un film d’horreur japonais ? Pour alimenter la peur et du suspense, ils puisent toujours dans les croyances, coutumes, traditions et légendes de l’histoire de leur pays. Au pays du Soleil-Levant, l’horreur est vraiment un art à part.

Alors, imagine que tu te plonges l’espace de quelques heures dans un univers réel entouré de démons, monstres et esprits du folklore japonais. Oui, c’est possible, cela se passe lors du défilé de déguisements yōkai, un festival atypique nocturne qui a lieu chaque année dans les rues de l’ancienne capitale japonaise, Kyoto.

Chez Sympa, nous sommes passionnés par les cultures du monde entier. Cet événement est totalement fascinant parce qu’il nous fait plonger dans un monde onirique, à la fois intrigant et inquiétant. Quoi de mieux que de le découvrir à travers l’œil expert du photographe local Keiichiro Yasugi ?

Le défilé yōkai

Des lutins, démons, esprits, fantômes ou monstres : les yōkai représentent toutes ces entités. Ce sont d’étranges créatures surnaturelles du folklore japonais qui ne sont ni bonnes ni mauvaises ; certaines peuvent même cohabiter avec les êtres humains. Elles ont été représentées tout au long de l’histoire dans la littérature, la peinture, le théâtre et, plus récemment, au cinéma, dans les jeux vidéo, les mangas et les animés. Ce défilé met en avant la grande variété de yōkai qui existe au Japon, dans toutes leurs variations de représentations et formes respectives.

La légende derrière le défilé

Ce défilé a été inspiré par la légende japonaise du Hyakki Yagyō ou Parade Nocturne des 100 Démons. Il fait partie des traditions japonaises depuis plus de mille ans, même si ses origines restent inconnues. D’après la croyance populaire, pendant une nuit d’été, tous les démons et les yōkai sortent dans les rues et chaque personne qui les croise finit par mourir, sauf si elle possède des écrits qui lui permettent de s’en protéger.

Un lieu partagé entre les vivants et les esprits

À Kyoto, cette Parade Nocturne des 100 Démons est réalisée dans la rue commerciale de Taishogun, qui selon la croyance, est la limite entre le monde des vivants et celui des esprits. Pendant la période de Heian (794-1185), la légende raconte qu’après que les résistants de la zone ont réalisé un grand nettoyage, ils ont abandonné beaucoup d’antiquités. Elles se sont énervées après leurs anciens propriétaires parce qu’elles avaient été abandonnées et se sont transformées en esprits pour se venger.

Actuellement, Taishogun est connue sous le nom de rue Ichijo Yokai. Sur 400 mètres de longueur, on y trouve différents magasins et restaurants dédiés à ces êtres, ainsi que des sculptures qui les représentent.

Une nuit par an pour revenir sur Terre

Le Défilé des Déguisements d’Heia, célébré à Kyoto, a lieu chaque année le troisième samedi d’octobre. Les différentes créatures sortent dans les rues lors d’un grand défilé pour remercier le dieu Henge Daimyojin, un être qui a converti les antiquités qui se trouvaient dans des Yōkai. Grâce à lui, elles ne causent plus de ravages dans la ville.

Le Halloween japonais ?

Même si cette fête est très proche de la célébration d’Halloween et de son aspect terrifiant, elle est en réalité totalement propre à la culture japonaise. Il s’agit vraiment d’une représentation du folklore, des traditions et des croyances du Japon, sans comparaison avec celle des États-Unis.

Les personnages de la nuit

Une grande partie des déguisements a été confectionnée par des étudiants de l’Université des Arts de Saga et ce sont aussi ces derniers qui défilent avec ces costumes et ces masques. Mais ces dernières années, cet événement a connu un tel engouement qu’il est ouvert à d’autres personnes qui élaborent leurs costumes et qui participent à la fête, ajoutant entre 100 et 120 yōkai supplémentaires lors de chaque nouvelle édition. Tous les ans, Oni, Nurarihiyon, Yagyodoji, Mikosi-nyudou et Kijo sont quelques-uns des personnages les plus connus que l’on peut admirer lors des défilés.

Un défilé terrifiant, mais adapté à toute la famille

Les costumes sont tellement bien réalisés qu’ils peuvent provoquer des cris d’effroi et de stupeur parmi les spectateurs de l’événement, mais également des pleurs d’enfants qui sont surpris face à de telles entités. Mais généralement, la plupart des personnes présentes, que ce soit les enfants comme les adultes, reconnaissent les yōkai et savent qu’il s’agit simplement des personnages populaires du folklore japonais.

Le photographe derrière les images

Les photos de ce défilé ont été prises par le photographe Keiichiro Yasugi, qui a partagé avec succès les clichés sur son compte Instagram et Twitter, dans le but de démocratiser l’événement et d’encourager le tourisme dans cette zone.

Aimerais-tu assister à ce terrifiant défilé ? Connais-tu un festival équivalent dans d’autres lieux du monde ? N’hésite pas à partager tes réponses dans les commentaires.

Photo de couverture @KeiichiroYASUGI / Twitter
--1-
633