Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

3 Choses que les bébés apprennent alors qu’ils sont encore dans le ventre de leur mère

Avant même de sortir de l'œuf, la seiche sait reconnaître sa proie. De même, le poussin tout juste sorti de sa coquille connaît déjà les "codes" sonores pour communiquer avec ses parents. Et ce n'est pas tout. Les êtres humains aussi commencent leur apprentissage bien avant leur naissance.

Sympa-sympa.com partage avec toi les découvertes des scientifiques sur ce qu'apprend un fœtus dans le ventre de sa mère.

1. Sentir le goût des aliments

Serait-il possible que nous développions des préférences pour le goût de certains aliments avant même de naître ? Le professeur Peter Hepper de l'Université Royale de Belfast s'est penché sur la question. Avec ses collègues, il a mené une enquête sur 33 enfants, dont les mères, à la fin de leur grossesse, consommaient de l'ail soit souvent, soit jamais. L'ail n'a pas été choisi au hasard. Son jus est capable de demeurer dans le corps plusieurs heures après sa consommation, et le bébé peut ressentir son goût en ingérant le liquide amniotique. Généralement, cela arrive à partir de la dixième semaine de développement. De plus, le goût peut être transmis directement du sang maternel à celui de l'enfant, sans passer par le système digestif.

Il en a résulté que les enfants dont les mères optaient pour des plats avec de l'ail durant leur grossesse, mangeaient volontiers des pommes de terre à l'ail, même à l'âge de 8 ou 9 ans.

Les aliments au goût un peu moins prononcé ont aussi influencé le développement des goûts des enfants, par exemple le jus de carotte. Les scientifiques ont observé le développement d'enfants dont les mères, dans les derniers mois de leur grossesse, buvaient soit du jus de carotte, soit seulement de l'eau. Ensuite, après avoir analysé les réactions sur le visage des bébés âgés de cinq à six mois après qu'ils ont bu du jus de carotte et de l'eau, les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les enfants avaient pu développer une préférence pour la carotte alors qu'ils étaient encore dans le ventre de la mère.

"Lorsque l'enfant se met à téter, il ressent le même goût que celui auquel il s'est habitué durant les 30 semaines avant la naissance - affirme Hepper. Si le goût est différent, il peut y avoir un problème". C'est comme cela que fonctionne le mécanisme de reconnaissance des parents. Et c'est valable pour les humains comme pour les animaux.

2. Entendre des sons

Une équipe de chercheurs finlandais a mené à terme une expérience durant laquelle un groupe de femmes en fin de grossesse écoutaient presque tous les jours la mélodie de la berceuse "Brille, brille, petite étoile" (Twinkle Twinkle Little Star). Le deuxième groupe de femmes n'écoutaient pas la chanson.

"Pendant l'expérience, les enfants étaient endormis - explique Minna Huotilaynen de l'Université de Helsinki, qui a dirigé l'enquête. Afin de déterminer leur réaction, nous avons utilisé la technologie EEG, c'est-à-dire que nous avons enregistré de façon continue les signaux provenant de différentes parties du cerveau".

Le cerveau des enfants qui avaient écouté la mélodie avant leur naissance émettait des signaux plus forts que celui des autres. De plus, ces enfants réagissaient lorsqu'il y avait une erreur dans la mélodie. Tandis que pour le deuxième groupe, leur réaction était la même, qu'il y ait des changements ou non. Ceci a permis de conclure que les enfants ont appris et mémorisé la mélodie alors même qu'ils étaient encore dans le ventre de leur mère.

3. Reconnaître la parole

Athena Vouloumanos, psychologue à l'université de New York, a comparé la réaction des nouveaux-nés à la voix humaine et à d'autres sons. Les expériences ont montré que les bébés préfèrent la voix humaine aux autres sons.

Qui plus est, les enfants reconnaissent les sons de leur langue maternelle et les écoutent avec plus de plaisir. "Les enfants des parents qui parlaient anglais suçaient activement une tétine lorsqu'ils entendaient des mots anglais, par rapport à des mots français, déclare Vouloumanos. Tandis que les enfants de parents parlant français faisaient plus d'efforts lorsqu'ils entendaient la langue française".

Il a aussi été observé que les enfants étaient capables de reconnaître des mots de leur langue maternelle non seulement prononcés par leur mère mais aussi par d'autres personnes.

L'étude s'est avérée très utile, car les scientifiques ont démontré l'importance de prêter une attention particulière à l'atmosphère sonore pour les bébés prématurés. S'il y a trop de bruits mécaniques dans la maternité, les enfants se souviendront de ces sons au lieu des sons de voix. Cela peut ensuite conduire à des difficultés d'apprentissage de la langue, selon les scientifiques.

Photo de couverture (с)DEPOSITPHOTOS
Based on materials from bbc