Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Exemples impressionnants sur la manière dont nous influençons notre cerveau

--1-
24k

Notre cerveau est sûrement l'organe le plus mystérieux de notre corps. Chaque jour, les scientifiques découvrent de nouvelles données sur son fonctionnement, et il y a encore de nombreux mystères à résoudre.

Sympa-sympa.com a décidé de partager avec toi les découvertes les plus impressionnantes des dernières années dans le domaine des études sur le cerveau : elles vont sûrement te surprendre.

9. Manque de sommeil chronique

Les scientifiques de l'Université de Californie, à Berkeley, ont trouvé des preuves indiquant que le manque de sommeil peut affecter la mémoire et provoquer la maladie d'Alzheimer. Pendant que nous dormons, les cellules du cerveau éliminent les composés toxiques qui affectent le cerveau. Si une personne dort systématiquement trop peu, ces composés ne sont pas évacués et ils affectent les cellules de notre cerveau.

8. Le stress prolongé détruit le cerveau

Problèmes de mémoire, incapacité d'apprendre des choses nouvelles et de contrôler ses émotions : voici certains de effets du stress chronique. De plus, cette maladie rend la personne facilement irritable, angoissée, tendue et facilement distraite.

7. L'amour et la haine ont beaucoup en commun

Les scientifiques britanniques ont découvert que l'amour et la haine trouvent leur origine dans des zones similaires du cerveau. Cependant, à la différence de la haine, l'amour réduit notablement l'activité des zones du cerveau responsables de la logique. Si tu veux connaître plus de détails sur cette étude, clique ici.

6. Le cerveau est spécialement sensible à la déshydratation

Notre cerveau est composé à 80% d'eau. Ainsi, une perte importante de liquide (2% correspond à une perte importante) réduit considérablement la concentration, détériore la mémoire à court terme et affecte les fonctions cognitives.

5. La grossesse change la structure du cerveau

Les scientifiques ont démontré que chez les femmes enceintes, on observait une diminution de la matière grise dans les zones du cerveau où se situe la capacité de compréhension des autres. Cela est nécessaire pour fortifier le lien entre la mère et l'enfant et aider la femme à mieux comprendre les besoins de son enfant : ainsi, elle est plus attentive aux changements dans son corps.

4. L'abondance de sucre dans le régime alimentaire affecte la mémoire et diminue la capacité d'apprentissage

Une quantité élevée de fructose dans ton régime peut induire un fonctionnement moins efficace de ton cerveau : cela réduit aussi la capacité d'étudier et de mémoriser l'information, tout comme celle de se concentrer. Cela est dû au fait que l'excès de sucre détruit les connexions neuronales du cerveau.

Les scientifiques ont montré que le sucre industriel est encore plus nocif (on en trouve dans les boissons sans alcool, les assaisonnements, les sauces et les aliments pour enfants). Cependant, les aliments qui contiennent des acides gras oméga-3 (poisson gras, noix, foie de poisson) sont sains et contrebalancent les effets négatifs du sucre.

3. L'amour romantique et l'amour maternel sont identiques

Il semble que, sur la question de l'activité cérébrale, les relations romantiques et maternelles se ressemblent beaucoup, même s'il existe quelques différences. Par exemple, dans le cas d'un amour passionné, les zones du cerveau qui s'activent sont liées à l'excitation sexuelle. De plus, le niveau de stress et d'anxiété se réduit et l'euphorie augmente. Chez les mères, les zones responsables de la création du lien sont activées.

2. Peindre améliore le fonctionnement du cerveau

Selon une étude, les activités comme la peinture et la contemplation d'œuvres d'art améliorent notablement l'interaction entre les différentes zones du cerveau et ralentissent le processus de vieillissement. Les scientifiques ont étudié l'effet de l'art sur les personnes de 62 à 70 ans. La moitié d'entre eux a suivi un cours d'histoire de l'art et l'autre moitié un cours de peinture. Il semble que ce dernier groupe présentait de meilleurs résultats quant au fonctionnement de leur cerveau.

1. Lire entraîne le cerveau

Les scientifiques d'Oxford ont démontré que le processus de lecture entraîne les capacités cognitives du cerveau. En même temps, certaines zones sont activées - alors qu'elles restent inactives dans d'autres activités. Pendant que tu lis, le sang arrive à des zones du cerveau liées à la concentration et à l'apprentissage. Curieusement, cela ne se produit pas quand tu regardes la télévision ou que tu joues à un jeu vidéo.

Photo de couverture IconicBestiary/depositphotos
--1-
24k