Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 14 particularités asiatiques prouvent une fois de plus qu’en Asie tout fonctionne différemment

Avec le temps, l'Asie se rapproche du reste du monde et devient plus familière. Aujourd'hui, on peut déguster tout type de nourriture asiatique sans sortir de chez soi, et certains endroits sont devenus la cible du tourisme de masse. Malgré tout, cette partie du monde continue de nous fasciner, tant elle est pleine de mystères et de détails surprenants.

Sympa a compilé certains faits de la vie quotidienne en Asie qui nous montrent à quel point ce continent est riche en différences. Et même si ses habitants sont en règle générale hospitaliers et aimables, il est bon d'être informé afin d'éviter les mauvaises surprises.

14. Au Japon, il vaut mieux ne pas entrer en premier dans l'ascenseur.

Entrer en premier dans un ascenseur au Japon signifie accepter l'honorable responsabilité d'être le capitaine de l'ascenseur, qui au Pays du Soleil Levant s'accompagne de tout un ensemble de règles tacites. Le capitaine appuie sur les boutons et tient les portes pour tous les participants au "voyage". Si tu veux éviter que cette tâche ne t'incombe, laisse passer quelqu'un avant toi et n'entre pas en premier.

13. Du jus de tomate avec du sucre. Mmm que c'est bon.

Une surpise attend les amateurs de jus de tomate au Vietnam. Là-bas, ils le boivent avec du sucre, du miel, et dans certains cas ils ajoutent même du lait concentré ou du lait de coco. Voilà, tu es prévenu.

12. Il n'y a pas de bouton pour le quatrième étage dans les ascenseurs.

La peur irrationnelle du chiffre "4" concerne beaucoup de pays en Asie. Elle a même un nom scientifique : la tétraphobie. Cette superstition trouve ses racines en Chine, où les mots "mort" et "quatre" sont phonétiquement très similaires. La situation est la même en Corée du Sud et au Japon. C'est pourquoi dans les hôpitaux et les institutions publiques, les ascenseurs n'ont pas de bouton comportant le numéro 4.

11. À la place de Noël en Corée du Nord, on célèbre l'anniversaire de la grand-mère du chef de l'État.

Le chef de l'État Kim Jong-un a supprimé Noël. À la place, le pays doit célébrer l'anniversaire de sa défunte grand-mère Kim Jong-suk. Elle était l'épouse de Kim Il-sung, le premier dictateur du pays, ou "l'Éternel Président de la République", communiste et "Père de la révolution anti-japonaise".

10. Les Japonais utilisent souvent des bâtons pour se gratter les oreilles.

Cet outil d'hygiène est doté d'une petite cuillère à une extrémité et est généralement fabriqué en bambou ou en plastique. Il existe même des versions de luxe : en or, en barbe de baleine ou en ivoire. Ces "cotons-tiges" sont décorés avec des pompons, des plumes ou des franges, et sont conservés dans un étui. Ils sont réutilisables.

9. Si tu n'es pas en couple, tu peux profiter de l'anti-Saint-Valentin.

Tous les ans, le 14 avril, on célèbre en Corée du Sud le Jour Noir, la journée des célibataires et des non-amoureux. On y mange des nouilles avec de la pâte de haricots noirs, on s'habille en noir et on fait des plaisanteries amères sur son manque de vie sentimentale. Si tu n'as pas reçu de cadeau le jour de la Saint-Valentin, tu as là l'occasion de te rattraper.

8. Les Vietnamiens n'aiment pas les chats.

Les locaux craignent les chats, si bien que presque personne n'en a chez soi et on en voit rarement dans la rue. Encore une fois, il s'agit d'une vieille superstition : le miaulement des chats ressemble au mot vietnamien "pauvreté". Et pour ne pas attirer la pauvreté chez soi, ils préfèrent simplement ne rien avoir affaire avec ces félins.

7. Les conjoints japonais dorment dans des lits différents.

Après la naissance d'un enfant, le rôle de la femme dans une famille japonaise change radicalement. Le lit de l'enfant vient remplacer le lit matrimonial, qui se retrouve dans une autre pièce. Dans les premières années de l'enfant, c'est un phénomène compréhensible et courant dans de nombreux pays, mais au Japon la mère dort avec ses enfants jusqu'à leurs 10 ans, voire 13 ans.

6. En Thaïlande, il est mal vu de caresser la tête des enfants.

Les Thaïlandais croient que "l'esprit blanc" vit dans leur tête, et qu'il ne doit pas être perturbé par les étrangers. En général, ils considèrent que le sommet du crâne est la partie la plus sacrée du corps, si bien que seuls les parents et les moines peuvent la toucher. Donc mieux vaut ne pas déranger les esprits ou énerver les parents.

5. Le chewing-gum est interdit à Singapour

Il y a beaucoup d'interdictions bizarres à Singapour selon les standards occidentaux. Mais le montant des amendes dissuade quiconque de les remettre en question. Par exemple, il vaut mieux oublier le chewing-gum pour ton voyage, car il est interdit d'en importer et d'en vendre. On ne peut en acheter qu'en pharmacie et sur ordonnance.

4. Les étudiants japonais, coréens et philippins jouent à des jeux bizarres.

Si quelqu'un te propose de jouer au kancho, réfléchis à deux fois avant d'accepter. Pour faire bref, un joueur joint les paumes de ses mains avec les index tendus et essaie de les mettre dans l'anus de l'adversaire quand il est occupé à autre chose et ne se rend pas compte de la présence de l'attaquant. Oui, c'est comme ça que s'amusent les enfants à l'école primaire.

3. Tous les Vietnamiens fêtent leur anniversaire le même jour.

La plupart des Vietnamiens ne fêtent pas leur anniversaire à la date où ils sont nés. À la place, ils fêtent leur venue au monde lors du Nouvel An vietnamien, le Tet : la famille et les amis proches remettent aux enfants des enveloppes rouges avec de l'argent "heureux". Et on ajoute une unité à l'âge de tout le monde.

2. En Chine, on habille les petits enfants avec des pantalons troués.

En Chine, un enfant peut faire ses besoins au beau milieu de la rue. Cela ne surprend personne. Et pour leur rendre la tâche plus facile, les parents leur mettent des pantalons troués appelés "kaidangku". Ils n'ont donc pas besoin de les enlever, il suffit qu'ils s'accroupissent et se soulagent. La question est de savoir si c'est hygiénique et bon pour l'enfant que le pantalon reste ouvert. Beaucoup de gens utilisent des couches, mais les kaidangku ne sont pas encore démodés.

1. Les Japonais mangent au KFC à Noël.

Dans la plupart des pays du monde, la dinde est le plat populaire de Noël. Mais au Japon, tout le monde se rend au KFC. Depuis 40 ans, la chaîne de fast-food a réussi à transformer son poulet en synonyme de Noël dans le pays. La réception des commandes commence un mois avant les festivités. Une belle opération marketing pour le colonel Sanders !

La particularité de l'Asie réside dans sa diversité, car au sein d'un seul pays, il peut y avoir beaucoup de traditions différentes. Imagine donc ce que cela peut être au niveau du continent ! Fais-nous part dans les commentaires des choses étranges que tu as pu voir de tes propres yeux en Asie.

Photo de couverture Contentious / pikabu