Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Pourquoi y a-t-il autant de différences dans la manière de fêter le Nouvel An dans les différents pays du monde ?

----
909

Chaque pays possède sa propre histoire, ses événements importants, ses habitudes et croyances. Mais presque tous les pays ont besoin à un moment donné de terminer un cycle avant d'en commencer un autre, et être heureux de commencer une nouvelle année.

Sympa-sympa.com te raconte aujourd’hui les traditions de différents pays pour célébrer la Nouvelle Année. Elles sont toutes très différentes.

La Chine accueille le Nouvel An en février

Le Nouvel An chinois est connu comme la Fête du Printemps. Son arrivée est déterminée par les phases de la Lune et chaque année, elle est dédiée à l'un des 12 animaux de l'horoscope chinois.

L'abondance de la couleur rouge règne partout, à la fois dans l'habillement et dans la décoration des maisons et des rues. Elle se distingue comme étant une période très bruyante : on entend retentir des feux d'artifice, des pétards, des timbales, parce que cela chasse les mauvais esprits et attire la chance. Et pour profiter d’un bon dîner copieux, même ceux qui travaillent ou étudient dans d'autres villes rentrent chez eux.

Au Japon, l'arrivée de la Nouvelle Année est fêtée durant presque un mois complet

Au Japon, le Nouvel An est célébré selon le calendrier grégorien. La période des fêtes commence le 25 décembre et dure presque un mois. Les Japonais décorent les maisons avec des compositions réalisées en branches de bambou, de prunier et de sapin, symbolisant l'abondance, la prospérité et l'amour.

À la veille de cette date, les Japonais, sans hésitation, visitent les temples en demandant aux dieux de ne pas manquer de bonheur et de santé. Pendant le réveillon du Nouvel An, ils se donnent des pâtes de riz blanches et roses car ce sont ces couleurs qui portent bonheur.

La Thaïlande célèbre le Nouvel An le 13 avril

Le nouvel an thaïlandais Songkran marque le changement de saison, selon l'ancien calendrier astrologique indien, et c’est aussi à ce moment-là que débute la saison des pluies.

Les Thaïlandais offrent aux moines bouddhistes des plats festifs. Les statues de Bouddha sont lavées à l'eau avec des pétales de rose et du jasmin. Ces jours-là, il est difficile de rester au sec, car les habitants sont tous avec des pistolets à eau, des seaux et des tuyaux pour arroser les passants et tout ce qui se passe autour d'eux. Ils recouvrent les gens avec de l'argile blanche et de la poudre de talc. Cela symbolise la purification, le renouvellement et un moyen de se débarrasser du négatif accumulé tout au long de l'année qui se termine.

Les Birmans fêtent aussi la Nouvelle Année au mois d'avril, durant les dates établies par les autorités

C’est entre le 12 et le 17 avril que le Nouvel An arrive en Birmanie (Myanmar). La fête s'appelle Thingyan. Plus il y a de bruit et de joie, mieux c’est, parce que c’est de cette façon qu’il est possible d’attirer l'attention des dieux de la pluie. Une sorte de Déluge Universel est réalisé dans les rues, irriguant les passants avec des tuyaux et des seaux.

Les jeunes expriment leur hommage aux générations plus âgées en lavant les cheveux des personnes âgées avec du shampoing composé d’écorce et de haricots. Et c'est aussi une coutume de sauver un poisson d'un aquarium, en prenant le risque qu’il sèche, pour le relâcher dans un grand lac, en invoquant ce qui suit : "Je lâche une fois pour que 10 fois on me relâche".

En Inde, le Nouvel An se célèbre plusieurs fois pendant l'année

En Inde, la nouvelle année est célébrée plus souvent que dans n'importe quel autre pays du monde. La tradition de ce pays, connue sous le nom de "Goody Padva", est célébrée en mars. Dans de nombreux états, la nouvelle année se déroule selon les calendriers traditionnels des personnes qui y vivent.

Une des fêtes les plus animées est le Nouvel An bengali, Holi. Connue comme la fête des couleurs, elle se célèbre au début du printemps. La première nuit, une effigie de la déesse Holika est brûlée, le bétail passe à travers le feu et marche sur les braises. Ensuite, commencent les célébrations amusantes : les gens se versent de la peinture de couleurs vives et s'arrosent avec de l'eau colorée.

L'Éthiopie fête la Nouvelle Année le 11 septembre

En Éthiopie, le Nouvel An est célébré le 11 septembre, à la fin de la saison des pluies. Les Ethiopiens font de grands feux d'eucalyptus et de sapins. Sur la place principale d'Addis Abeba, les habitants se rassemblent pour observer de quel côté tombera le sommet du feu de joie principal. C’est de ce côté et avec la nouvelle année, que la récolte sera plus abondante.

Pendant la célébration, vêtus de vêtements traditionnels, les habitants fréquentent l'église et rendent visite à leurs amis. Les enfants, en costumes colorés, donnent des couronnes de fleurs, rendent visite aux voisins et en échange d’argent, les filles chantent et les garçons font des dessins.

En Arabie Saoudite, il n'y a pas de date fixe pour fêter le Nouvel An

Dans les pays islamiques, où les années sont calculées à partir de l'Hégire (le moment où le Prophète Mahomet a emmené les musulmans de la Mecque à Médine), l'année commence le premier jour du mois de Mouharram. La date se déplace chaque année 11 jours. Il n'y a donc pas de date fixe pour le début de la nouvelle année.

Mais cela n'inquiète personne : dans la plupart des pays musulmans, le Nouvel An n'est pas célébré.

En Israël, la Nouvelle Année arrive en même temps que l'automne

Le Nouvel An juif de Roch Hachana arrive en septembre ou en octobre. En ce jour, il faut se saluer, en voulant être inscrit dans le "Livre de la vie". Pendant la période des fêtes, on consomme en abondance des pommes au miel, de sorte que l'année suivante soit encore plus douce.

Pendant la liturgie, il faut souffler sur un cor : le shofar. Il symbolise un appel au jugement divin et aux regrets. Il se dit que c’est dans Rosh Hashana qu’a été créé le premier homme, Adam, tout comme l'expulsion du paradis.

En Italie, le Nouvel An se célèbre dans la rue, en s'embrassant

Pour célébrer le Nouvel An, les Italiens jettent par la fenêtre de vieilles choses et de la ferraille. Il paraît que plus tu jettes de choses, plus tu seras heureux l'année suivante. L'Italie célèbre l'arrivée de la nouvelle année à l'aube du 1er janvier. Les gens descendent dans les rues décorées pour l'occasion avec des lumières vives. La circulation est coupée et sur les places, il y a des spectacles avec des feux d'artifice en toile de fond.

À Rome, il existe une tradition : celle de sauter du pont dans le fleuve du Tibre pendant la nuit festive pour atteindre le bonheur. Et à Venise, il faut s'embrasser pendant la Saint-Sylvestre. La Place Saint-Marc est remplie de centaines de couples, qui s'embrassent au rythme des carillons et du bruit des feux d'artifice.

La Grèce célèbre le jour de San Basilio

Le 1er janvier en Grèce, non seulement commence la nouvelle année, mais c'est aussi le jour où Saint Basile est honoré - le patron des pauvres. Le plat principal de la table de fête est le vasilopita, un pain sucré décoré avec de la pâte, des baies et des noix. À l’intérieur, on y introduit une pièce de monnaie : quiconque trouve la pièce sera le plus heureux pendant cette nouvelle année. Selon la légende, c'est ainsi que Saint Basile a donné ses biens aux plus démunis.

Les enfants grecs attendent leurs cadeaux du Nouvel An, qui sont de Saint Basile et non ceux de Santa Claus ou du Père Noël. Les petits laissent leurs chaussures au coin du feu toute la nuit pour trouver d'agréables surprises au réveil.

En Écosse, c'est pendant la nuit du 31 octobre au 1er novembre que débute la Nouvelle Année

Samhain est une ancienne fête celtique pour célébrer la fin de la récolte et le début de la nouvelle année. Lorsque le christianisme a été adopté, Samhain est devenu la Toussaint et la nuit avant celle Halloween.

Le feu, les bougies et les feux de joie sont des attributs obligatoires de cette célébration. Le bétail passe à travers les flammes et les habitants sautent au-dessus du feu. C'est un ancien rituel de purification par le feu. Dans les villes celtes, en Écosse, en Irlande et dans l'île de Man, la nuit du 31 octobre au 1er novembre jusqu'à aujourd'hui est considérée comme le début de la nouvelle année.

Au Royaume-Uni, il existe des lieux pour célébrer le Nouvel An à l'ancienne : le 14 janvier

Dans le Pembrokeshire, dans la vallée de Gwaun, se trouve un petit village avec des rues étroites et des habitants têtus. Depuis longtemps, tout le Royaume-Uni a adopté le calendrier grégorien, mais les habitants de cette ville continuent de célébrer la nouvelle année, suivant les traditions établies avant 1752.

La nouvelle année dans la vallée de Gwaun débute dans la nuit du 13 au 14 janvier. En ce jour de fête, les enfants chantent de vieilles chansons en langue galloise et rendent visite aux voisins en demandant des bonbons et des cadeaux.

Bonus : mais quelle fête est l'Ancien Nouvel An ?

L'Ancien Nouvel An a émergé lors du passage du calendrier julien au calendrier grégorien, dont la différence est aujourd'hui de 13 jours. La nouvelle année, selon l'ancien calendrier, arrive dans la nuit du 13 au 14 janvier.

L'Ancien Nouvel An est célébré en Russie, dans toutes les anciennes républiques de l'Union Soviétique, au Kosovo, en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro. En Macédoine, on célèbre généralement la nouvelle année dans la rue : les voisins sortent des tables et vivent ce rendez-vous ensemble selon l'ancien calendrier. En Suisse, l'ancienne nouvelle année est appelée "la nuit de la Saint Sylvestre". En Serbie, Nouvel An serbe. Au Japon, l'Ancien Nouvel An est connu sous le nom de Risshun et il s’agit de la fête du début du printemps.

Connaissais-tu ces traditions différentes ? Et toi, ta famille a-t-elle des habitudes particulières ?

Photo de couverture rechitansorin, zurijeta
----
909