Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Voici ce que deviennent les aliments saisis dans les aéroports

----
339

Chaque jour, des passagers du monde entier essaient de faire passer des tonnes d'aliments interdits à la douane. La liste contient souvent des aliments banals comme la viande crue, le fromage (surtout fermenté), les produits laitiers, le poisson, certains fruits et légumes, et même les noix. Les règles peuvent varier d'un pays à l'autre.

Mais que devient la nourriture confisquée à la douane des aéroports ? Penses-tu que les douaniers la partagent entre eux ? Il n'en est rien. Les produits alimentaires subissent l'un des trois procédés suivants.

Ils sont détruits

Dans certains pays, tout ce qui est saisi dans les aéroports et qui n'a pas de valeur particulière est simplement brûlé. Il existe des fours spéciaux pour cela.

Ils sont recyclés

Certains aéroports ne détruisent pas les aliments saisis. Dans la plupart des pays de l'Union Européenne, les emballages alimentaires et les bouteilles sont triés et envoyés dans des centres spéciaux pour les recycler. Il se peut que la bouteille à laquelle tu es en train de boire aujourd'hui contienne des molécules d'une bouteille qui a été saisie dans un aéroport.

Ils sont broyés

L'option la plus étonnante est celle d'une pièce contenant un broyeur, située dans un terminal de l'aéroport, où tous les fruits, légumes et produits sans fibre sont broyés.

L'un d'entre eux se trouve à l'aéroport JFK de New York. Chaque jour, dans un seul terminal, environ 300 kg de fruits et légumes sont saisis. Tu devines où ils finissent ? Voici le fameux broyeur.

Pourquoi les douaniers ne se partagent-ils pas la nourriture ou ne la donnent-ils pas à des gens qui en auraient besoin ? Parce que des virus peuvent s'être développés dans ces aliments, qui peuvent aussi contenir des parasites, des maladies, des micro-organismes nocifs et des insectes. Une analyse en laboratoire est trop coûteuse, et les produits importés peuvent affecter non seulement les habitants du pays mais aussi tout le secteur agricole. Car personne ne peut garantir qu'il n'y a pas d'insectes rares dans une caisse illégale d'avocats, par exemple. Et toi, mangerais-tu ce genre d'aliments ?

Photo de couverture Great Big Story
Based on materials from Nikki Ekstein
----
339