Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Secrets cachés dans des tableaux mondialement célèbres

----
10k

L'art n'est pas seulement une source d'inspiration, il recèle aussi de grands mystères. Les artistes ajoutent souvent à leurs œuvres des détails intéressants, ou y glissent des messages cachés qu'on ne remarque pas à première vue.

Sympa-sympa.com a rassemblé pour toi 10 chefs d'œuvre comportant un secret. Lis bien l'article jusqu'au bout : à la fin, tu découvriras l'une des hypothèses les plus farfelues sur la Joconde.

10. L'autre oreille

Dans son Autoportrait à l'oreille bandée, on peut voir que Vincent Van Gogh s'est blessé à l'oreille droite. Mais en réalité c'était l'oreille gauche. L'explication est simple : l'artiste a peint ce tableau en utilisant un miroir.

9. Un tableau dans le tableau

Si l'on se concentre sur Le Vieux Guitariste Aveugle de Pablo Picasso, on peut apercevoir la silhouette d'une femme. À l'aide d'infrarouges et de rayons X, des scientifiques de l'Institut d'Art de Chicago ont trouvé d'autres silhouettes cachées au fond du tableau. L'explication la plus plausible est que l'artiste n'avait pas assez d'argent pour acheter de nouvelles toiles, et qu'il était obligé de peindre sur ses anciennes.

8. La Ronde de Nuit se déroule en journée

Lors de la restauration, en 1947, de l'œuvre de Rembrandt initialement intitulée La Compagnie Militaire du Capitaine Frans Banninck Cocq et du Lieutenant Willem van Ruytenburgh, plus connue ensuite sous le nom La Ronde de Nuit, on a trouvé une épaisse couche de suie. Après un nettoyage, il est apparu évident que les événements décrits sur la toile se sont passés en journée et non la nuit.

7. Code anatomique dans la Chapelle Sixtine

On peut apercevoir un cerveau non seulement dans La Création d'Adam de Michel-Ange, mais aussi dans une fresque de la Chapelle Sixtine : Dieu séparant la lumière des Ténèbres. Regarde de plus près la gorge de Dieu : si on superpose un cerveau humain vu du dessous, on obtient une coïncidence parfaite.

6. Le symbole de la force

Dans la fresque David et Goliath de Michel Ange, l'artiste a caché la lettre hébreue "Guimel", qui, dans la langue mystique de la cabale, signifie la Force.

5. Le strabisme de Rembrandt

Margaret S. Livingstone et Bevil R. Conway ont étudié les autoportraits de Rembrandt et ont démontré que l'artiste souffrait de strabisme. À cause de ce trouble, le peintre percevait le monde de façon différente, en voyant les choses non pas en trois mais en deux dimensions. Mais c'est aussi grâce à cette vision déformée qu'il a créé des œuvres sans doute éternelles.

4. Vengeance contre les amants

Dans l'un des tableaux les plus célèbres de Gustav Klimt, on peut voir Adele Bloch-Bauer. Le magnat Ferdinand Bloch-Bauer avait commandé à l'artiste un portrait de son épouse : il avait appris la relation entre cette dernière et Klimt, et pensait qu'après des centaines de brouillons et d'heures passées ensemble à travailler, le peintre finirait par détester sa maîtresse. Et effectivement, la routine du travail a fini par éroder les sentiments entre l'artiste et son modèle.

3. Prédiction de la fin du monde

La chercheuse italienne Sabrina Sforza Galitzia a fait une interprétation originale de La Cène de Léonard de Vinci : elle soutient que dans ce tableau, l'artiste prédit la fin du monde, qui aura lieu le 21 mars de l'année 4006. Pour parvenir à cela, la chercheuse a déchiffré le code mathématique et astrologique du tableau.

2. Le monde en jaune

Quasiment tous les tableaux de Vincent van Gogh contiennent principalement du jaune. Le professeur Paul Wolf l'explique par les effets secondaires du traitement que subissait l'artiste pour combattre l'épilepsie, qui changeait sa perception des couleurs. Le monde lui apparaissait tel qu'on le voit dans ses tableaux.

1. Mozart et la franc-maçonnerie

Il existe des preuves que Wolfgang Amadeus Mozart appartenait au mouvement des Francs-Maçons. On peut même voir un symbole maçonnique dans un portrait de son enfance, œuvre de Pietro Antonio Lorenzoni : les mains cachées indiquent la hiérarchie d'une société secrete.

Bonus : La Joconde édentée

L'historien en art et dentiste J.E. Borkowski a étudié attentivement le tableau de Léonard de Vinci et affirme avoir découvert le secret du sourire de la célèbre femme : il pense qu'il manquait à Mona Lisa deux incisives, ce qui lui conférait cette expression si énigmatique.

Photo de couverture eastnews
----
10k