Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

14 Stéréotypes que l’on voit dans tous les films d’horreur

Pas la peine d'être un devin pour prédire le scénario d'un film d'horreur. On devine souvent dès les premières scènes ce qui va arriver à cette famille qui emménage dans une nouvelle maison, ou à ce groupe d'amis qui va passer la nuit dans une forêt mystérieuse. Mais même comme ça, on reste curieux de voir à quel moment va apparaître le fantôme dans le miroir, et le début des problèmes pour les personnages.

Sympa-sympa.com a décidé de te remémorer les stéréotypes de base des films d'horreur, ceux qu'on a vus des centaines de fois mais qui continuent de nous donner la chair de poule.

14. Le personnage courageux

En général, le personnage principal n'a peur de rien et explore tous les recoins obscurs en pleine nuit. Bizarrement, il s'agit souvent d'une femme ou d'un enfant.

13. Reflet terrifiant

Si la caméra te montre le miroir de la salle de bain, c'est mauvais signe. Tu peux être sûr qu'une créature macabre va y apparaître.

12. Le rideau de la peur

Dans les films d'horreur, la douche n'est en général pas le lieu le plus sûr. Dès que le rideau est fermé, le méchant apparaît. Aurait-il un penchant particulier pour les gens qui se douchent ?

11. Sous-sol obscur

Si dans la maison, on découvre une cave ou un grenier obscur, il est urgent que le personnage l'explore pendant la nuit. Surtout s'il n'y pas de lumière et que sa lampe de poche ne fontionne plus.

10. Nouveau voisin

Il y a toujours quelqu'un derrière lui. Ou alors, il va apparaître quelques secondes plus tard.

9. La maison des mystères

Bizarrement, même quand une famille s'installe dans un lieu terrifiant et plein de mystères, elle refuse de déménager. Même si cela pourrait lui sauver la vie.

8. Cauchemars nocturnes

Dans les films d'horreur, les personnages font souvent des cauchemars affreux. Ensuite, ils sursautent dans leur lit, regardent dans le vide et transpirrent. Combien de fois avons-nous vu cette scène ?

7. Enfants bizarres

La façon la plus sûre de faire peur au spectateur est d'utiliser l'effet de surprise et de transformer un enfant en démon. C'est un vieux truc mais toujours efficace. Dans les films d'horreur, les enfants ne sont jamais une bonne chose.

6. L'aide de Google

En cherchant à sauver leur peau, les personnages recherchent toujours des informations à propos des tueurs dans des livres ou sur Google. Et bien-sûr, des données confidentielles sont en accès libre. Si seulement tout était aussi facile...

5. Voiture en panne

Les voitures sont toujours une source de problèmes : elles tombent en panne au pire moment. Que ce soit une vieille antiquité ou une voiture de sport flambant neuve, tu peux être sûr qu'elle va te faire défaut.

4. Pas de réseau

Tu ne peux pas non plus te fier à ton portable. Il n'aura plus de batterie, ou ne captera pas, ou ne fonctionnera pas. Les personnages des films d'horreur n'ont vraiment pas de chance avec leurs appareils électroniques. Que ce soit Androïd ou iOS, c'est la même chose.

3. Orage et pluie torrentielle

Au moment le plus intense, un orage ou une pluie torrentielle va se déclencher, en ajoutant encore plus de tension à la scène. Apparemment, les journées ensoleillées ne sont pas ce que préfèrent les démons.

2. La survivante

Si le film met en scène un tueur en série, il est très probable que seule une fille survive. On l'appelle généralement "the final girl" ("la fille de la fin"), et on peut l'identifier depuis le début du film : c'est la plus prudente et la plus sensée.

1. Obstacles ridicules

En cherchant à s'échapper, la fille trébuche sans raison, tombe une bonne dizaine de fois, et finit par ramper vers son objectif.