Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Erreurs fatales de restaurations du patrimoine qui ont fait le tour du monde

La mission des restaurateurs est de réhabiliter les chefs d'œuvres anciens et abîmés. C'est un travail créatif mais pas simple du tout : un faux mouvement, et l'œuvre d'art restera méconnaissable à jamais. Malheureusement, les erreurs sont inévitables.

Sympa-sympa.com a rassemblé quelque cas où les choses ont mal tourné pendant le processus de restauration.

#1. Une fresque abîmée

L'un des cas les plus connus de restauration ratée a eu lieu en Espagne. Cecilia Jiménez, âgée de 80 ans, a été engagée pour restaurer une fresque avec une image de Jésus, dans la cathédrale locale. Pour une raison que nous ignorons, le résultat fut très différent de l'original. Manifestement, la vue a trahi la vieille femme.

Le débat sur le travail de Cécilia n'en finit pas. D'un côté, elle a complètement abîmé la fresque. En revanche, la cathédrale est devenue célèbre dans le monde entier, au point que Cécilia est désormais appelée "Le nouveau Goya".

#2. Personnages de fresques qui ont perdu leurs yeux

La restauration des fresques de la Chapelle Sixtine fut l'œuvre la plus importante du XXe siècle. Et pourtant, la plupart de spécialistes d'art estiment que ce fut un immense échec.

Quand les restaurateurs ont nettoyé la suie des fresques, ils ont touché la couche supérieure où Michel Ange lui-même avait déjà fait des changements. C'est pourquoi certains personnages n'ont plus d'yeux.

#3. La fantaisie de Berlusconi

En 2010, à l'entrée de la résidence du Premier Ministre d'Italie, Silvio Berlusconi, des statues de Mars et Vénus, datant de l'an 175 Av.J.-C., ont été installées. Il leur manquait des parties du corps.

Berlusconi ordonna de restaurer les statues. À première vue, le résultat a été assez bon. Pourtant, les historiens d'art n'ont pas du tout apprécié la créativité du Premier Ministre, et ils ont pris cette initiative comme du pur vandalisme : en effet, il est désormais impossible de savoir à quoi ressemblaient ces statues à l'origine. À l'heure actuelle, Mars et Vénus ont récupéré leur forme originale.

#4. Peinture décolorée

L'œuvre de Leonard de Vinci, La Vierge, l'Enfant Jésus et sainte Anne est devenue plus claire après sa restauration. Avant, les tonalités obscures prédominaient, tandis que maintenant, le tableau a l'air très coloré, comme si la scène se déroulait un jour ensoleillé. D'après les experts, cela ne correspond aucunement à l'idée originale de ce peintre célèbre.

Plusieurs spécialistes du comité du Musée du Louvre ont démissionné de leur poste afin d'exprimer leur désaccord. Et toi, trouves-tu que le travail des restaurateurs a été si mauvais que ça ?

#5. La Grande Muraille

La Grande Muraille est l'un des monuments architecturaux les plus grands du monde. Malheureusement, elle n'est pas épargnée par le temps et commence à déchoir peu à peu.

Il y a quelques années, des restaurateurs ont essayé, sans succès, de reconstruire 780 mètres de l'un des passages les plus beaux... en le recouvrant d'une couche de béton !

Aujourd'hui une enquête est menée pour élucider l'affaire et les autres parties de la muraille sont en train d'être restaurées avec bien plus de soin.

#6. Le château de Matrera

La reconstruction de l'ancienne forteresse de Matrera, en Espagne, a provoqué une grande polémique. En fait, le restaurateur Carlos Quevado Rojas voulait mettre en valeur les parties anciennes du château, et les différencier des nouvelles parties.

La société d'Architectes Architizer a soutenu Rojas et lui a même donné un prix. Toujours est-il que les habitants locaux, eux, n'ont pas du tout apprécié.

#7. La barbe de Toutankhamon

En 2014, une employée du Musée du Caire a laissé tomber par accident le masque de Toutankhamon, qui pesait 10 kg., lui faisant perdre sa barbe. Au lieu de faire appel aux professionnels, la femme demanda à son mari, un restaurateur amateur, de l'aider.

Il colla la barbe avec de la colle super résistante sous un faux angle. En outre, il tacha le menton du pharaon avec la colle et, pour l'enlever, ne trouva rien de mieux que de la gratter. Le masque a eu donc, du jour au lendemain, des égratignures qui n'existaient pas. Heureusement, le masque a été correctement restauré récemment.

#8. Un bébé avec la tête de quelqu'un d'autre

La sculpture de la Vierge Marie avec l'Enfant Jésus, à Sudbury, Canada, a aussi été victime de vandalisme : le bébé a été décapité et sa tête a disparu.

L'artiste Heather Wise a pu sculpter une nouvelle tête, mais le résultat de son travail avait l'air très bizarre. Les habitants du coin n'ont pas apprécié.

La restauration a pourtant fini par être positive : la personne qui avait volé la tête authentique s'est repentie, et s'est décidée à la rendre. Maintenant la sculpture est restaurée à 100%.

Épilogue

Il faut dire que les cas de restaurations ratées sont, heureusement, peu nombreux. En revanche, le nombre d'œuvres des grands artistes du passé qui demeurent encore grâce au travail méticuleux des restaurateurs est important. La sculpture de l'ange à la Basilique de Saint Pierre, au Vatican, en est un exemple.