Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 10 films, soi-disant basés sur des faits réels, ne sont que de pures fictions

Dans le contexte actuel de compétition, les studios de cinéma sont prêts à tout pour attiser la curiosité des spectateurs. Et même à déclarer que leurs scénarios sont basés sur des faits réels.

Chez Sympa, nous avons décidé de remettre en question la sincérité des cinéastes : nous avons fait une liste de films qui promettent une histoire vraie, mais qui en réalité, ne sont que de la pure fiction.

10. Le Projet Blair Witch, Daniel Myrick et Eduardo Sánchez (1999)

Afin de booster les entrées, Myrick et Sánchez ont mis au point une légende urbaine. Ils ont "caché" tous les acteurs, ils ont récupéré les bobines et ont fait le montage du film. Puis ils ont associé des affiches du film avec des avis de recherche des acteurs. Ils ont aussi lancé un site web sur lequel ils ont publié des informations policières et des interviews dans un style journalistique. Résultat, le film est devenu viral sur Internet.

9. En Pleine Tempête, Wolfgang Petersen (2000)

Le film, basé sur la monographie éponyme de Sebastian Junger, a été présenté comme le récit d'une catastrophe réelle. La réalisation et la performance des acteurs font croire à l'ensemble. Mais selon les faits, l'histoire se termine lorsque le groupe de pêcheurs part en mer. Ensuite plus personne ne les a revus. Le reste est le fruit de l'imagination de l'auteur et du réalisateur.

8. The Strangers, Bryan Bertino (2008)

Le slogan du film était : "inspiré de faits réels" ; mais il s'avère que l'histoire a été totalement inventée. Pour sa défense, le réalisateur a rappelé les faits perpétrés par le manipulateur assoiffé de sang Charles Manson, et une histoire d'enfance à propos de trois jeunes qui cambriolaient les maisons de leur quartier. Quoi qu'il en soit, la campagne de promotion a porté ses fruits. Le film a rapporté près de neuf fois son budget.

7. This is Spinal Tap, Rob Reiner (1984)

Ici, la réalité a dépassé la fiction. Un faux documentaire sur un groupe de rock fictif et décadent a surpris les spectateurs, qui ignoraient tout de ce “Spinal Tap”. Mais le film a été apprécié, et les Britanniques se sont mis à écouter les chansons du groupe de rock fictif. Le film est devenu culte, et le groupe “Spinal Tap” a acquis une renommée mondiale.

6. Massacre à la tronçonneuse, Tobe Hooper (1974)

Le réalisateur de ce film est allé encore plus loin. En plus de la fiction, il a choisi des dates spécifiques pour les faits "réels". Hooper a affirmé que le film était basé sur l'histoire d'Ed Gein, mais la ressemblance avec le véritable maniaque n'est pas probante. Ce film ne serait qu'un pur produit de l'imagination.

5. Fargo, les frères Coen (1996)

Au début du film, on nous informe que l'histoire est basée sur des faits réels, qui se sont déroulés dans l'État du Minnesota, et que les noms des survivants ont été changés afin de préserver leur anonymat. Ceci n'a pas manqué d'intriguer les spectateurs. Plus tard, les réalisateurs ont confessé que cette histoire aurait pu se passer dans la réalité, mais qu'ils n'en avaient pas entendu parler.

4. Possédée, Ole Bornedal (2012)

C'est vrai, il existe des boîtes à Dibbouk. Mais le scénario du film à propos d'une famille qui a acheté un coffre contenant un esprit maléfique est une fiction. Le coffre vintage autour duquel tourne tout le sujet du film est assez fascinant. L'un après l'autre, ses propriétaires ont raconté des histoires étranges et ont essayé de s'en débarrasser. Finalement, on en a fait un film.

3. Phénomènes paranormaux, Olatunde Osunsanmi (2009)

Voici un autre thriller pseudo-documentaire auquel tout le monde a cru. Le film assure que la disparition des habitants de la ville de Nome est l'œuvre des extraterrestres. Il est rempli "d'images d'archives" et d'entretiens. Cette histoire a tellement convaincu les habitants de la ville, que le maire, lui-même, a dû les rassurer en déclarant que l'histoire était inventée.

2. Good morning, Vietnam, Barry Levinson (1987)

Ce drame, à propos d'un charismatique animateur radio, a quelque chose de réel. Le personnage est inspiré du DJ Adrian Cronauer, mais il a été transformé au-delà de toute ressemblance, comme beaucoup d'autres éléments de l'histoire. Et comme l'a déclaré plus tard l'ex-animateur radio : "cette histoire n'a rien à voir avec la réalité, elle a été inventée pour divertir les gens".

1. Tireurs d'élite, Gary McKendry (2011)

Ce film britanno-australien est basé sur le roman The Feather Men de Ranulph Fiennes, qui a assuré que tout ce qu'il avait décrit s'était vraiment passé. Le livre lui-même a été mis en doute, car on n'a pas cru à tous les "faits" qui y étaient relatés. C'est exactement la réaction que cherchait l'auteur, en ajoutant ce sous-titre accrocheur sur la couverture : "Réalité ou fiction ?". Mais il a confessé plus tard que le projet était finalement une fiction.

Photo de couverture Haxan Films