Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 15 décors de cinéma spectaculaires ne sont pas des images de synthèse : ils existent vraiment

À l'ère de la conception graphique et des effets spéciaux, nous avons presque oublié que pour bon nombre de films, on construit tout de même des paysages et des décors "en dur". Et parfois, ils sont véritablement grandioses.

Sympa-sympa.com a établi une liste de films populaires les plus notoires et te propose de les redécouvrir sous un autre jour.

15. Interstellar, 2014 : l'octachore

La scène du film Interstellar dans laquelle le personnage principal se trouve dans un octachore - un cube de quatre dimensions dans un trou noir - a suscité un vif débat entre les passionnés de science à propos de l'aspect d'un tel espace quadridimensionnel. Mais peu de gens savent que le tournage a eu lieu dans un studio construit spécialement pour l'occasion, plutôt impressionnant par sa complexité.

14. Matrix Reloaded, 2003 : la route

La scène du film Matrix Reloaded, avec une course-poursuite sur une route plus que fréquentée, a été imaginée de manière si complexe qu'il a fallu trois semaines pour la tourner. Louer une route pour enregistrer la scène était bien trop cher et présentait des problèmes annexes, si bien que les sœurs Wachowski ont décidé d'en créer une, de près de 2,5 km de long.

13. Oblivion, 2013 : la Tour dans le Ciel

Lorsque le réalisateur d'un film a étudié l'architecture, nous ne pouvons qu'espérer que le paysage photographique soit spectaculaire. C'est ainsi que Joseph Kosinski a imaginé lui-même une tour pour le film Oblivion et qu'il en a suivi la construction à taille réelle.

De plus, le ciel n'est pas un fond bleu : il s'agit d'images qui ont été tournées d'une certaine hauteur pour la projeter sur un écran circulaire qui enregistrait les images du paysage. Quand on voit le film, on pense immédiatement qu'il s'agit d'un décor créé sur ordinateur.

12. Avengers : l'ère d'Ultron, 2015 : la tour

Marvel est connu pour ses effets spéciaux créés sur ordinateur, et ses réalisateurs parviennent toujours à nous surprendre. Pour le tournage du film Avengers : l'ère d'Ultron, l'entreprise a bâti un décor grandiose : le siège des superhéros dans une tour gigantesque, équipée d'un ascenceur.

11. Crimson Peak, 2015 : Allerdale Hall

Guillermo del Toro, le maître espagnol des thrillers, n'a pas voulu confier la création d'effets spéciaux à des ordinateurs pour son film Crimson Peak, si bien que la construction d'Allerdale Hall a pris sept mois, tant les détails étaient finement pensés. Il manquait juste le toit, ce qui était finalement assez pratique pour apporter de la lumière.

10. Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur, 2017 : le pont et le monticule

Si Guy Ritchie tourne un film fantastique, alors tout est possible. Le réalisateur du Roi Arthur s'est lancé dans un projet ambitieux qu'il voulait à la hauteur du Seigneur des Anneaux et de Harry Potter. C'est pour cela que pour son premier film, il n'a pas lésiné sur les moyens : il a fait construire d'énormes décors, avec un pont ainsi qu'un monticule.

9. Batman, 1989 : La ville de Gotham

On ne gagne pas un Oscar de meilleur réalisateur technique et artistique sans le mériter vraiment. 55 millions de dollars ont été nécessaires, ainsi que tout le talent de Tim Burton, pour créer avec précision et réalisme la ville de Gotham. La ville de Batman n'est pas seulement la trame de fond du film, elle est aussi un personnage à part entière, peu commun et avec son propre caractère. Les gargouilles, les bâtiments de style gothique, les arcs des fenêtres, la vapeur d'eau du réseau d'égoûts, ses zones industrielles... Tout cela a contribué à créer une ambiance unique.

8. Star Wars : Épisode VI, le Retour du Jedi, 1983 : le vaisseau de Jabba le Hutt

Dans les années 80, tourner des films de science-fiction était réservé à ceux qui savaient construire des navettes spatiales en carton et en ruban adhésif. Dans la saga Star Wars de l'époque, les films sont truffés de décors faits main. Il faut mentionner que Khetanna, l'embarcation de Jabba le Hutt, a été totalement construite à taille humaine : 65 mètres de large et 25 mètres de haut.

7. Waterworld, 1995 : l'atoll

Avant Titanic, le film le plus cher au monde était Waterworld. De nombreux décors ont été nécessaires à sa réalisation. Le plus ambitieux était l'atoll, cette île de corail, qui a été construite en trois mois dans l'océan, d'une circonférence de 400 mètres, et pesant quelques milliers de tonnes.

6. Gangs of New York, 2002 : Paradise Square

Le réalisateur Martin Scorsese a abordé avec tellement de méticulosité l'adaptation au cinéma du roman Gangs of New York que, deux ans avant le tournage, il a commencé à étudier les archives municipales de la ville et les illustrations du roman, afin de recréer dans les moindres détails l'ambiance et le paysage du Paradise Square de l'époque.

5. Harry Potter, Poudlard, 2001-2010

Les décors de la saga Harry Potter ont eu la chance de vivre une autre vie après le tournage des films : pour le plus grand bonheur des fans, les décors de Poudlard ont été mis à la disposition du public dans le musée de Harry Potter.

4. Batman : The Dark Knight Rises, 2008 : l'hôpital

Parfois, les réalisateurs aiment tellement leur métier qu'ils prennent plaisir à construire un décor fabuleux, juste pour le détruire plus tard, pendant le tournage. Christopher Nolan est un bon exemple : dans The Dark Night Rises, il a créé un hôpital juste pour tourner la scène dans laquelle il explose.

3. Troie, 2004 : le cheval de Troie

Le gigantesque cheval de Troie, construit pour le film du même nom, a eu la chance de ne pas finir aux oubliettes. L'équipe de tournage a préféré le léguer à la ville turque de Çanakkale, où l'on suppose que la ville de Troie a existé un jour.

2. The Revenant, 2015 : l'église et la montagne de crânes

Le film The Revenant comporte de nombreux décors réalistes et minutieusement confectionnés. Parmi eux, le bateau dans lequel les personnages voyagent, le village et deux paysages extraordinaires : l'église en ruines et la montagne de crânes.

1. The Terminal, 2004 : le terminal

Aucune illusion d'optique. Steven Spielberg voit toujours les choses en grand. Il a préféré ne pas négocier avec les aéroports, ni recréer de décors divisés en petites parcelles. Ainsi donc, il a fait construire la réplique exacte d'un terminal d'aéroport, à taille réelle, pour tourner son film Le Terminal.