Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 16 clichés du cinéma nous montrent que les réalisateurs et scénaristes apprécient le dicton “on ne change pas une recette qui marche”

Certains films ont beau être basés sur des idées très originales, parfois, pour créer un effet plus dramatique, la plupart des réalisateurs continuent de recourir à des clichés qui nous sont très familiers.

Sympa a donc décidé de partager avec toi les mécanismes qui reviennent souvent dans les principaux films et séries.

1. Le calme avant la tempête.

Dans une série dramatique, si on arrive à un moment où tout le monde est heureux, que les amoureux se retrouvent enfin ensemble, ou que les personnages principaux sont avec leurs proches dans le meilleur des mondes, mais que ce n'est pas le dernier épisode de la saison, cela signifie qu'un drame approche, l'un des personnages va bientôt tomber malade, finir en prison ou même mourir. C'est flagrant dans la série Downton Abbey.

2. Tu n'auras pas de seconde chance.

Si tu es un méchant (un membre de la mafia, un sorcier maléfique ou un truc comme ça) et que tu as fait une erreur, ne dis jamais à ton patron : "Ça n'arrivera plus jamais !" Car neuf fois sur dix, il te répondra "je sais". Et là, tu pourras toujours essayer de courir en faisant des zig zags, ta mort est garantie dans les prochaines secondes.

3. "Maintenant dis-moi tout !"

Dans les séries, 80% des problèmes pourraient généralement être évités ou considérablement réduits si les personnages avaient été plus honnêtes les uns avec les autres.

Il semble que tout le monde sache déjà que travailler en équipe est plus efficace et que l'union fait la force, mais non. Dès qu'une nouvelle menace surgit, le personnage principal restera silencieux comme une tombe, cachant tout à ses proches jusqu'au dernier moment, pensant les protéger d'une "inutile inquiétude", jusqu'à ce que le problème en question dégénère.

4. Sauvés de justesse.

Même s'il est possible de désarmer une bombe, désactiver un programme d'autodestruction alors qu'il reste encore 10 minutes avant l'explosion, le compte à rebours ne peut s'arrêter que lorsqu'il ne reste plus que quelques secondes.

Un méchant qui réapparaît soudainement alors qu'il semblait pourtant avoir littéralement explosé un instant avant, un combat interminable entre les personnages, une porte qui soudainement ne s'ouvre plus. Tu ne seras jamais en mesure d'éteindre ce compteur dans un environnement calme. Jamais.

5. Revenir à la vie au dernier moment.

Cet effet est souvent lié au paragraphe précédent. Le personnage principal s'est noyé, a été électrocuté, étranglé, empoisonné ou quelque chose dans le genre, son partenaire ou un autre proche lui fait du bouche-à-bouche ou un quelconque massage cardiaque, lui injecte un antidote, ou essaie de le faire revenir à la vie grâce à une décharge électrique, mais sans succès. Son compte semble cette fois être définitivement réglé.

C'est seulement quand les gens autour commencent à pleurer, qu'ils baissent la tête et ferment les yeux, que la victime émet un profond soupir, reprend immédiatement conscience et peut même parler. Et sans la moindre séquelle !

6. Fausses morts.

Si dès le début du film, on voit la mort d'un collègue ou d'un membre de l'équipe travaillant dans la même organisation que le héros, il est fortement probable que nous découvrions par la suite que ce personnage est non seulement vivant, mais qu'il est en plus le chef des méchants, ou travaille aveuglément à leur service.

7. Dangereuses courses-poursuites sans la moindre victime.

Lors d'une course-poursuite, les véhicules traversent souvent des marchés ouverts, renversent des plateaux de fruits et autres marchandises, alors que des piétons bourrés de réflexes sautent habilement sur le côté pour éviter de finir écrasés par une voiture surgie de nulle part, roulant à toute vitesse dans un endroit où elle n'a pas lieu d'être.

Les méchants, eux, n'ont en général pas beaucoup de chance durant ce genre de poursuite : leur chemin sera toujours bloqué par un gros camion ou un train qui passe au moment le plus opportun.

8. Un destin extraordinaire.

C'est presque tout le temps pareil : la dernière bataille contre le méchant principal du film, le héros finit couvert de sang et respire à peine. Le méchant lui, ne se contente pas de simplement tuer son ennemi pendant qu'il en a l'occasion, mais jubile en le jetant partout dans la pièce, en le frappant, tout en lui racontant une longue histoire détaillant les raisons de ses actes, ou ce qu'il fera quand sa victime finira par mourir.

Au dernier moment, le héros perçoit alors un regard plein de tristesse de sa fiancée ou de son fils, ou il se rappelle subitement les conseils de son "mentor", et Boum ! Il se lève comme si rien ne s'était passé, et se bat tel un phœnix renaissant. Il oublie ses hématomes, fractures et blessures par balles, et n'est même pas affecté par tout le sang qu'il a déjà perdu.

9. Le policier malchanceux.

Si le héros du film est un policier, alors il a souvent une vie malheureuse. C'est en général un "loup solitaire", alcoolique et divorcé parce qu'il consacrait trop de temps à son travail.

La deuxième raison de sa malchance est qu'il a un mauvais chef, qui est soit stupide et qui interfère constamment dans son enquête, ou alors qui est corrompu et travaille pour le méchant.

10. Un appel mortel.

Si dans le film, un personnage secondaire appelle le protagoniste et lui promet de lui raconter plus tard quelque chose d'important, d'ailleurs tellement important qu'il ne peut pas lui dire au téléphone, alors tu peux dire au revoir à ce personnage, car il ne sera plus vivant quand le héros arrivera.

11. La bombe n'explose pas pour la personne concernée.

Dans de nombreux films, une bombe est placée dans la voiture du personnage principal, mais le plan ne se réalise pas comme prévu : elle tue généralement quelqu'un (le voiturier, un collègue ou un membre de la famille), n'importe qui mais pas la personne prévue à l'origine.

12. Bagarre générale.

Si l'un des personnages déclenche une bagarre dans un bar, alors en moins d'une minute, tous les clients du bar se joindront à lui, comme s'ils étaient venus dans l'unique but de se battre, et non pas de se détendre en dégustant une bonne bière.

Une version moins hard est l'euphorie générale et contagieuse de jeter de la nourriture sur quelqu'un : dès qu'une seule personne commence, tout le monde se met subitement à jeter sa nourriture.

13. Une facilité déconcertante pour esquiver les gardes.

Presque tous les endroits protégés peuvent être facilement atteints par le système de ventilation. D'ailleurs, les conduits d'aération sont suffisamment larges et résistants pour qu'un homme de grande taille y passe facilement.

Et ni les gardes, ni les employés du bâtiment, n'entendent de mouvement dans ces conduits métalliques (qui font écho en plus). Et les grilles vissées de l'extérieur n'existent pas dans les films, il suffit de les pousser pour les faire sauter.

14. Un alcoolique attachant.

Un héros attachant est souvent alcoolique, surtout dans les films d'action. Cette habitude pernicieuse est censée susciter de la sympathie pour le personnage principal. En plus, en se battant pour une bonne cause, il finira par abandonner sa dépendance comme par magie.

Et bien sûr, il ne buvait pas juste pour boire, il avait de bonnes raisons. Il le faisait parce qu'il n'avait pas trouvé de sens à sa vie, parce qu'il avait subi un puissant choc émotionnel, ou bien parce qu'il était la victime silencieuse de l'amertume causée par la perte d'un être cher.

15. Les opposés s'attirent.

Un employé de bureau pédant et un autre avide de fiestas, un tueur de sang-froid et un loser attachant : si deux de ces personnages se rencontrent durant le film, ou mieux, s'ils sont forcés de passer du temps ensemble, il est plus que probable qu'à la fin du film, ils soient les meilleurs amis du monde.

Si ces opposés sont de sexe différent, il y a également une forte probabilité qu'ils terminent en couple à la fin du film. Qu'est-ce qu'on y peut, c'est une loi du cinéma !

16. Rendez-vous dans les cuisines du restaurant.

L'intrigue des films d'action conduit souvent les personnages principaux dans des hôtels de luxe, qui ont des restaurants non moins luxueux. Par conséquent, s'il y a une poursuite, les personnages passeront forcément dans les cuisines du restaurant, jetant tout sur leur passage.

D'un autre côté, les cuisiniers, manifestement habitués à un flux constant de personnes armées qui courent dans leurs cuisines et qui s'y battent, n'essaient généralement même pas de s'enfuir ou de se cacher des échanges de tirs. Le cinéma à son paroxysme !

Toi aussi tu l'avais vu venir ? Partage avec nous dans les commentaires d'autres clichés de films ou séries que tu as remarqués.

Photo de couverture hbo