Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Voici la véritable histoire de "The Revenant"

Voici la véritable histoire de "The Revenant"

----
770

The revenant est le dernier opus du Mexicain Alejandro González Iñárritu, un des réalisateurs phares d'Hollywood, à qui l'on doit des films tels que Birdman, Oscar du meilleur film en 2015.

Sa dernière œuvre, dont le héros est Leonardo DiCaprio, raconte l'histoire de Hugh Glass, courageux et mythique aventurier américain, devenu le héros de nombreux contes et légendes du folklore américain. Le film, qui a valu à son interprète l'Oscar du meilleur acteur, reconstitue plusieurs scènes culte de la vie de Glass, dont l'affrontement corps à corps avec une ourse grizzly au beau milieu de la forêt.

Hugh Glass est né aux États-Unis, vraisemblablement en Pennsylvanie, en 1780. On sait très peu de choses sur son enfance et sa jeunesse, mais certaines rumeurs affirment qu’il fut pirate, joueur et marin, et qu'il s'est même joint à la tribu des indiens Pawnee dans la région qui correspond actuellement au Dakota du Sud aux États-Unis.

Selon les documents officiels existants, qui ne sont pas nombreux, Glass ressemblait à peu près à ça :

En 1823, Glass rejoint la compagnie "Les Cent d'Ashley", une expédition d'hommes recrutés à travers une petite annonce dans les journaux nationaux, afin de collecter des peaux d’animaux en vue de les vendre, sous la direction du général William Henry Ashley et de son partenaire Andrew Henry.

Pendant l'expédition, les hommes d'Ashley durent affronter de nombreuses attaques de la part des indiens, notamment les Arikaras. Glass a toujours fait preuve de courage et était le leader du groupe, puisqu’il connaissait très bien le territoire où ils se trouvaient, et qu'il était capable de faire face à de grands dangers.

Mais la véritable prouesse qui rendit Glass célèbre eut lieu dans une forêt, lorsqu'il dû se battre tout seul contre une mère grizzly qui protégeait ses oursons. Glass en est sorti victorieux, mais grièvement blessé. Ses compagnons de voyage le retrouvèrent après la bataille, agonisant, et en voyant l'état dans lequel il était, conclurent qu'il ne passerait pas la nuit. Mais à leur grande surprise, au lever du soleil, Glass était bel et bien en vie. Pourtant, le groupe devait poursuivre son chemin, et ne pouvait se permettre de porter un homme mourant sur le dos, d'autant que le terrain était très difficile. Il fut donc décidé de laisser deux hommes avec Glass, chargés d'attendre qu'il meure pour ensuite l'ensevelir correctement.

Les jours s'écoulèrent, et Glass ne mourrait pas. Les hommes qui l'accompagnaient eurent peur de perdre leur groupe, et prirent la décision de l'abandonner à son sort sans imaginer, même pas un instant, que cet homme renaîtrait et s'accrocherait à la vie au beau milieu de la nature.

Glass survécut et parvint à rentrer au campement de base de sa compagnie. Son histoire devint célèbre et l’homme devint une légende qui inspira des dizaines de romans et deux grands films de cinéma. Les journaux locaux et nationaux diffusèrent aussi l'histoire de ce survivant. Voici un article de presse de 1922 qui relate l'aventure de Glass :

On raconte que l’homme survécut au moins 10 ans à l'incident de l'ours. Les avis divergent sur les raisons qui le poussèrent à retourner à la civilisation. Certains ont affirmé qu’il avait cherché par tous les moyens à se venger des deux hommes qui l’avaient abandonné dans la forêt – c’est la version du film. D’autres assurent qu’il ne les a en réalité jamais affrontés face à face.

En 1971, Richard C. Sarafian a réalisé le premier film qui raconte l'histoire de Hugh Glass : Man in the Wilderness, dont le héros était Richard Harris.

Mais ce n'est qu'en 2002 que Michael Punke publia le roman The Revenant : une histoire de vengeance qui inspira Iñárritu pour tourner The Revenant, film nominé douze fois aux Oscar, dans les catégories Meilleur Film, Meilleur Acteur Principal, Meilleur maquillage et Meilleurs Costumes, notamment.

Pendant le tournage, DiCaprio a dû se mettre à la place de Glass, en recréant des scènes de survie extrêmes. En dépit de l'état lamentable de santé dans lequel Glass fut abandonné, il parcourut 128 à 320 kilomètres entre des fleuves, des forêts et de la neige pour pouvoir, enfin, rentrer chez lui. L'acteur est entré dans la peau du personnage, laissant ressurgir ses instincts les plus primitifs pour s'imprégner des sentiments qui agitent un homme que la mort frôle constamment du bout de ses doigts. Sa performance a été saluée unanimement.

L'un des principaux défis de ce tournage fut le maquillage. Pour recréer les blessures causées par l'attaque de l'ourse, plus de cinq heures de travail sur le corps de DiCaprio ont été nécessaires. Sur la photo ci-dessous, nous voyons l'équipe de maquillage en pleine action, en train de transformer le corps de l’acteur afin de reconstituer toutes ses affreuses blessures.

Beaucoup d'hypothèses ont donc circulé sur Glass, mais une chose est sûre : au vu des éléments que l'on connaît de sa vie, il a amplement mérité son statut de légende. Car pour braver la mort et la nature hostile comme il l’a fait, il faut une dose de courage et de ténacité hors du commun.

----
770