Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Si tu penses savoir ce que tu consommes, alors cet article va remettre en question toutes tes certitudes

Nous pensons tout savoir ou presque sur ce que nous consommons. Surtout si nous lisons les étiquettes avec attention. Mais, est-ce aussi simple en réalité ?

Sympa-sympa.com a préparé pour toi une sélection de données curieuses qui changera ton point de vue sur les aliments que tu manges au quotidien. Certains ne sont même pas ce qu'ils affirment être !

12. La culture des aliments OGM est autorisée dans la plupart des pays

Dans la plupart des pays du monde, les organismes génétiquement modifiés (OGM) sont cultivés sans aucune restriction, car jusqu'à aujourd'hui, nous n'avons pas trouvé de preuves tangibles des méfaits de ce type de plantes. Les OGM les plus communs sont le soja, le maïs, le coton, la betterave à sucre et le colza.

11. Le vinaigre balsamique naturel n'est pas bon marché

Le vinaigre balsamique naturel s'obtient à partir du jus de raisin frais, cuit jusqu'à obtenir un sirop épais et sombre. On le conserve ensuite dans des tonneaux durant au moins 3 ans (et pour le vinaigre d'excellente qualité, cela va jusqu'à cent ans !). Bien sûr, tout cela influence directement le prix du produit fini, donc ne t'attends pas à ce qu'une bouteille de vinaigre balsamique bon marché contienne vraiment du vinaigre balsamique.

10. Les biscuits porte-bonheur ne sont pas originaires de Chine

Nous avons l'habitude d'assimiler ces biscuits à la gastronomie chinoise, mais ce n'est ni plus ni moins qu'un mythe, et il est d'ailleurs peu probable que tu en trouves en Chine. En réalité, ces biscuits ont été créés à San Francisco par un Américain d'origine japonaise (et non pas Chinois).

9. Le faux wasabi

Le vrai wasabi ne se trouve qu'au Japon, où il est produit dans des conditions spéciales : il s'agit d'une plante vivace qui est cultivée à une température entre 10 et 17°C. Les racines sont prêtes à être consommées quand elles atteignent trois ans d'âge. Un kilo peut coûter près de 200 euros, voire plus. C'est pour cela qu'il est plutôt rare que l'on trouve du vrai wasabi en dehors du Japon. Tu trouveras sûrement une imitation à base de radis piquant, d'épices et de colorants alimentaires.

8. Sans le savoir, nous mangeons des insectes

Le carmin est un colorant alimentaire aussi connu sous l'appellation "E120", et il est utilisé pour apporter la couleur rouge à divers aliments. Mais savais-tu que l'on obtenait l'acide carminique grâce aux femelles cochenilles ?

7. Il est possible que le ketchup ne soit pas élaboré à base de tomates

Même si les tomates ne sont pas très chères, elles sont parfois remplacées par des ingrédients plus économiques, comme la purée de pommes, des épaississants, des colorants et des additifs. Pour reconnaître un tel produit, examine sa couleur (il doit être de couleur rouge ou rouge sombre), comme sa consistance (un ketchup à base de tomates ne devrait pas être trop liquide).

6. À quoi servent les trous dans les crackers ?

Les trous des crackers ne sont pas uniquement là pour décorer les biscuits : ils servent surtout à libérer la pâte d'un excès d'air. Dans le cas contraire, les galettes ne seraient pas aussi fines et croustillantes. Bien sûr, sur les premiers crackers produits aux États-Unis, les trous se faisaient à la main et étaient au nombre de 13, comme le nombre des premiers États du pays.

5. Le colza et l'huile de canola sont le même produit

Le nom de "canola" vient de l'abréviation "Canadian Oil, Low Acid" qui signifie "huile canadienne de faible acidité". Comparée à l'huile de colza conventionnelle, la canola diffère seulement par son contenu faible en acide érucique (moins de 2%) : il affecte négativement la saveur du produit, et est aussi toxique pour le cœur.

4. Les calories indiquées sur l'emballage peuvent être inexactes

Il se trouve que les méthodes de calcul des calories des produits sont obsolètes et ne prennent pas en compte les facteurs tels que la teneur en fibres ou encore les particularités digestives. Par exemple, les scientifiques ont découvert que les amandes entières ont en réalité 20% de calories en moins que ce que l'on avait estimé auparavant, et 5% de moins pour les pistaches.

3. Certains aliments pourraient bien disparaître d'ici peu

Malheureusement, à cause du réchauffement climatique et d'autres facteurs, certains types d'aliments sont en danger d'extinction. Parmi eux, on trouve :

  • Certaines variétés de pommes qui ont besoin d'hivers plus froids.
  • Les avocats : surtout car leur culture n'est pas rentable. Pour récolter seulement un kilo de ce fruit, il faut compter une tonne d'eau.
  • Les bananes : elles sont actuellement affectées par des épidémies de maladies fongiques, si bien que les plantes meurent prématurément.
  • Le miel : à cause du réchauffement climatique, les parasites qui nuisent au bien-être et au développement des abeilles se multiplient. Elles meurent aussi à cause de l'usage des herbicides et insecticides utilisés pour traiter les champs.
  • Le chocolat : selon les scientifiques, la qualité des fèves de cacao empirera dans quelques décennies de manière significative, et les récoltes pourraient réduire de moitié.

2. Les bonbons en gélatine sont faits de la même cire que celle utilisée pour polir les voitures

Mis à part la gélatine, les colorants alimentaires et autres ingrédients, la composition des bonbons en gélatine présente aussi de la cire de carnauba, qui s'obtient à partir de feuilles de palmiers. Cette même cire est aussi utilisée pour polir les voitures et les meubles, ou encore dans l'industrie des cosmétiques.

1. Les poulets n'ont plus la même taille qu'avant

Ces dernières 60 années, les poulets ont beaucoup grandi. Surtout certaines parties de leur corps : les parties charnues et le filet. Beaucoup d'entre nous croient que c'est à cause des hormones qu'on leur injecte. Mais, selon les producteurs, il ne s'agit pas de "substances prohibées" mais de conditions d'élevage bien meilleures qu'auparavant : ils ont une alimentation adéquate, bénéficient de soins adaptés et de vaccins nécessaires à leur développement.

Bonus : la pizza la plus chère du monde.

Les ingrédients de cette pizza te surprendront à coup sûr : elle contient des truffes, du caviar, du fromage Stilton anglais et de fines lamelles d'or comestibles de 24 carats. Nous ne sommes pas sûrs que tout cela justifie son prix. Mais si tu as 2700 dollars en poche, alors tu peux toujours tenter de goûter à ce met précieux dans le restaurant Industry Kitchen de New York.

Quelle est l'information qui t'a le plus choqué ? Dis-nous dans les commentaires !

Photo de couverture Tsekhmister/depositphotos.com