Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

9 Exemples embarrassants de la façon dont on faisait autrefois face aux besoins corporels quotidiens

----
25k

Aujourd'hui, Sympa-sympa.com a voulu te parler d'un sujet assez délicat et curieux à la fois : comment gérait-on les petits problèmes du quotidien au cours des siècles passés ? Comment se débrouillaient les gens pour solutionner des situations qui, aujourd'hui, se résolvent d'une manière simple et moderne ? Et toi, tu penses que tu aurais pu vivre au Moyen Âge et gérer ces conditions sanitaires parfois abracadabrantes ?

Les W.C.

  • Dans l'Antiquité, des fossés et des trous éloignés des campements servaient comme W.C.
  • Avec l'arrivée des cités, les premières latrines sous forme de puits en pierre remplis avec du sable sont apparues. Dans la Rome Antique, des espaces très luxueux avaient été imaginés et mis en place. Les "compagnons du besoin" en profitaient pour aborder des sujets existentiels pendant leur "occupation".
  • Au Moyen Âge, les mœurs ont bizarrement connu un retour en arrière. La population a dû s'habituer à une dégradation des coutumes en la matière : les gens ont commencé à utiliser des casseroles en forme d'urinoir en cuivre, dont le contenu était vidé sur la voie publique. Les aristocrates utilisaient, eux aussi, une sorte de vase de nuit appelé "bourdalou", sauf qu'il était fait en porcelaine. Tu peux en trouver dans quelques brocantes, mais on te les vend comme si c'était une saucière. Si tu aimes acheter des antiquités, ne te trompe pas et renseigne-toi bien sur l'usage réel de certains objets !
  • Heureusement, à la Renaissance, les Européens ont inventé les égoûts. Et en 1590, les toilettes ont été inventées. Depuis, les choses ont été bien plus hygiéniques et confortables.

Contraceptifs

En 1494, l'expédition de Christophe Colomb retourna en Europe avec un cadeau inattendu dans ses cales : la syphilis. Quelques années plus tard, presque tous les habitants du vieux continent en avaient été atteints. Plusieurs moyens de protection ont alors été inventés, mais les préservatifs du monde moderne datent du XVIIe siècle. Manifestement, le médecin de la cour de Charles II d'Angleterre créa pour le roi des capotes fabriquées avec des intestins d'agneau engraissés, pour lancer plus tard une production à petite échelle de son invention.

Le rasage

Pour éviter la propagation des parasites et ne pas créer un environnement favorable à leur prolifération, l'humanité a commencé à se raser. Pour ce faire, toute sorte d'outils était utilisés : des pinces à coquilles, des couteaux en silex, de l'argile et de la cire (pour s'épiler) et, plus tard, des dagues, des haches et même des sabres. Ce processus était souvent confié à des barbiers qui, ayant parfois quelques connaissances en médecine, savaient manipuler les outils en minimisant le risque de mourir égorgé.

Protection féminine

Dans l'Ancienne Égypte, les femmes utilisaient des tampons fabriqués avec un bâton en bois couvert d'un papyrus. Dans la Rome Antique, c’était une compresse en coton attachée aux vêtements. Au Moyen Âge, en Europe, elles se protégeaient avec un bandage en tissu accroché à leur jupe avec des épingles. Ce n'est qu'au XXe siècle que cette méthode a cessé d'être utilisée. En effet, pendant la Première Guerre mondiale, les infirmières ont commencé à utiliser du papier médical absorbant. Leur méthode fut reproduite par toutes les femmes.

Accessoires pour l'hygiène buccale

L'ancienne brosse à dents était composée d’un côté d'un bâton râpeux (pour brosser), et de l’autre, d'un bâton pointu (pour récurer). On utilisait aussi un tissu avec de la craie broyée ou, tout simplement, du charbon de bouleau pour se nettoyer les dents. En Europe, le fait de se brosser les dents était considéré comme prétentieux et indécent. Or, suite à la parution du traité sur "les vers de dents" (les caries) au XVIIe siècle, la population s'effraya et, en 1780, on a commencé à produire en série des brosses à dents. Au XXe siècle, les brosses à dents avec des fibres synthétiques ont été inventées, évitant ainsi la prolifération des bactéries dans cet ustensile.

Déodorant

Les produits visant à éliminer la mauvaise odeur de la transpiration ont été inventés dès l'Antiquité (en Orient et en Égypte) : c'était des huiles aromatisées spéciales. En Asie, c'est le sel qui était utilisé. En revanche, en Europe, le parfum fut inventé au XVIe siècle, à des fins ponctuellement désodorisantes. En 1930, la société ARRID créa un déodorant avec un applicateur à boule roulante, et cinq ans après, le premier anti-transpirant arrivait sur le marché.

Fer à lisser

Une image vaut mille mots...

Couches

Dans l'Antiquité, au lieu d'employer des couches, les gens utilisaient de l'herbe sèche, de la mousse, de la paille et des cendres comme substances absorbantes. Tout ceci était attaché avec des bouts de tissu ou de la peau d'un animal (selon la saison). Le prototype de la couche moderne fut inventé par la rédactrice de la revue Vogue, Marion Donovan : elle arrivait souvent en retard au travail car elle mettait trop de temps à changer les couches de son bébé. Son idée de faire une couche jetable fut alors considérée comme une folie. Ce n'est qu'en 1961 que les premières Pampers jetables furent créées.

Et pour finir, rien de surprenant : un masque rafraîchissant pour le visage, tout simplement.

Aurais-tu pu survivre au Moyen-Âge dans ces

conditions ? Partage dans tes commentaires !

Photo de couverture François Boucher, wikipedia
----
25k