Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

6 Questions fréquentes sur la rosacée et des conseils pour diminuer son apparition

La rosacée touche environ 10% de la population. On la confond souvent avec de l’acné très léger ou la rougeur du blush. Bien qu’elle passe inaperçue dans certains cas, la rosacée a fait l’objet de nombreuses études de la part des dermatologues, et constitue un cas fréquent de consultation.

Sympa répond aujourd’hui à toutes tes questions sur cette condition, et te dira ce que tu dois savoir à ce propos, en passant depuis le mystère qui l’entoure jusqu’aux soins les plus efficaces.

1. Qu’est-ce que la rosacée ?

La rosacée est une condition génétique et chronique de la peau qui atteint les yeux et le visage, et qui se manifeste par des rougeurs qui apparaissent sur ces zones, d’où son nom. 10% de la population mondiale souffre de cette maladie, mais touche notamment les personnes originaires du Nord de l’Europe. Aussi est-elle également connue comme “la malédiction celte” dans les cultures populaires.

2. Quels sont les symptômes ?

Cette maladie apparaît généralement vers l’âge de 20-30 ans. Les vaisseaux capillaires se dilatent et causent de la rougeur et de la démangeaison au niveau de la peau. Il existe quatre types de rosacée :

  • Rosacée érythémato-télangiectasique : c’est l’une des plus graves et produit une rougeur brusque et intense au niveau du front, des joues et du nez.
  • Rosacée papulo-pustuleuse : la rougeur n’est pas aussi intense et se présente par étapes. Elle est accompagnée de boutons tout petits.
  • Rosacée phymateuse : un épaississement des couches de la peau et du nez commence à avoir lieu.
  • Rosacée oculaire : elle cause de la démangeaison et de l’irritation au niveau des yeux.

3. Quelle est la cause de la rosacée ?

Les origines de cette maladie demeurent encore de nos jours un mystère médical. Parmi les études qui cherchent à trouver les causes possibles de cette affection, nous avons celle de l’Université Nationale d’Irlande, qui a révélé qu’un acarien qui vit normalement dans notre peau pourrait être à l’origine de cette affection si ces individus sont présents en plus grand nombre chez une personne.

Une autre étude récente réalisée en Finlande affirme que la rosacée peut être due à une inflammation systémique sous-jacente, condition qui touche les patients atteints de ce mal. Quelle que soit la cause, une chose est sûre : elle n’est pas contagieuse ni mortelle.

4. Quel est le traitement à suivre ?

Dans les cas les plus graves de rosacée, et si la peau n’a pas été soignée, il faut consulter un dermatologue. Ce spécialiste pourra prescrire des antibiotiques pour traiter ce trouble, ainsi que des crèmes aux composantes anti-inflammatoires.

5. Qu’est-ce qui peut déclencher la maladie ?

La rougeur permanente est évidente, mais elle peut augmenter lorsque le patient réalise différentes activités, telles que :

  • S’exposer au soleil pendant une période prolongée
  • Manger des aliments trop piquants ou trop chauds
  • Utiliser du maquillage contenant des substances irritantes, telles que l’alcool.
  • Fumer
  • Boire de l’alcool
  • S’exposer à des vents forts
  • Faire trop d’exercice

6. Quels soins faut-il appliquer à la peau pour ne pas avoir de rougeur ?

Dans l’idéal, il faut éviter les déclencheurs décrits précédemment et suivre les consignes suivantes :

  • Utiliser de la crème solaire à protection intense tous les jours.
  • Veiller à ce que tous les produits qui ont contact avec la peau soient naturels.
  • Éviter les bains d’eau trop chaude ou les bains de vapeur.
  • Ne soumettre la peau à aucun type de massage.

Connais-tu des gens souffrant de cette maladie ? Connais-tu d’autres affections intéressantes dont tu voudrais en savoir plus ? N’hésite pas à nous le dire dans la section des commentaires !