Sympa

Ta mauvaise humeur quand tu as faim a une explication scientifique

4-26
450

Tout comme la nourriture nous apporte une certaine satisfaction, le manque de nourriture peut générer des émotions désagréables. Si tu te sens de très mauvaise humeur, que tu perds ton sang-froid à la moindre provocation et que tu as envie de dévorer n’importe quoi, tu fais probablement partie des gens “hangry” (une combinaison des mots anglais hungry et angry, signifiant respectivement affamé et en colère).

La bonne nouvelle, c’est que la science a trouvé une explication à ce comportement irrationnel, et elle se trouve dans la chimie de notre organisme.

Chez Sympa, nous souhaitons te présenter cette découverte, et t’expliquer comment faire en sorte que ton humeur soit toujours positive.

Qu’est-ce que la faim ?

Lorsque nous mangeons, les aliments sont décomposés en protéines, lipides et glucides. Ces derniers représentent la source d’énergie la plus rapide pour les cellules et le principal carburant dont notre cerveau a besoin pour fonctionner 24 heures sur 24.

Lorsque la glycémie diminue, le cerveau détecte, grâce aux messages qu’il reçoit du système digestif, que l’énergie disponible s’épuise et envoie des signaux pour nous pousser à manger.

Que se passe-t-il dans notre corps ?

  1. Le système digestif prévient par le nerf vague que l’estomac est vide. Cela se produit habituellement deux heures après le dernier repas.
  2. L’estomac se contracte pour faire passer ce qui reste de nourriture dans l’intestin grêle, ce qui produit les gargouillements caractéristiques du “creux”.
  3. La ghréline, l’hormone de la faim, est libérée.
  4. Le pancréas produit de l’insuline, ce qui réduit la glycémie et crée un sentiment de faiblesse et de confusion.

Que se passe-t-il quand on attend trop longtemps avant de manger ?

Si tu ne manges pas pendant longtemps, ton cerveau ordonne à ton corps de commencer à utiliser ses réserves pour contrecarrer la faim que tu ressens, activant une série de mécanismes :

  • Le pancréas sécrète du glucagon, une hormone qui libère du sucre dans le sang.
  • L’hypophyse contrôle les niveaux d’hormones de croissance.
  • Les glandes surrénales libèrent du cortisol et de l’adrénaline, les hormones du stress, car le cerveau indique au corps que quelque chose ne va pas et qu’il doit se préparer à fuir ou à affronter une menace.

D’où vient la mauvaise humeur ?

Bien sûr, tous les organismes ne réagissent pas de la même façon dans de tels cas, mais si tu es très sensible à l’hypoglycémie, les changements hormonaux affecteront fortement ton humeur. Le neuropeptide Y, une substance chimique dont la fonction est, entre autres, de réguler la faim, est contrôlé par les mêmes gènes que celui de l’agressivité, de sorte qu’un déséquilibre de celui-ci peut te rendre plus irritable.

Quelles sont les réactions les plus courantes ?

Il est courant que ta faculté de jugement soit altérée, que tu deviennes impulsif et que tu entres dans un état de détresse pour ramener les glucides à leur niveau normal. La concentration et la prise de décision à long terme sont également affectées. Mais le plus impressionnant, c’est que les aptitudes sociales sont diminuées, surtout envers nos proches.

Une étude a révélé que pour se prémunir contre ces comportements agressifs, il faut garantir une glycémie élevée ; il n’est donc pas étonnant que l’on perde le contrôle de soi lorsque ces réserves s’amenuisent. D’autres recherches ont établi une corrélation entre l’agressivité au sein d’un couple et l’hypoglycémie, si bien que cette réponse biochimique peut également nuire à ta relation sans que tu t’en rendes compte.

Qu’en est-il des aliments sucrés ?

Un autre symptôme indéniable de la faim est l’envie compulsive d’aliments riches en sucre. Ton cerveau cherche à reconstituer son énergie de la manière la plus rapide possible, et voit dans ces aliments l’occasion parfaite de le faire. Cependant, il est plus probable que tu finisses par en abuser, et cela causera l’effet inverse une fois que tu auras satisfait ta faim.

L’insuline, l’hormone régulatrice de la glycémie, est libérée en grande quantité lorsque le pancréas reçoit le message qu’il y a un excès de glucose, ce qui en réduit le taux. Tu ressentiras alors de nouveau la faim en peu de temps.

Comment éviter ces symptômes ?

Voici les réflexes à avoir pour maintenir ta glycémie stable et ne pas te transformer en ogre chaque fois que la préparation du repas prend un peu plus de temps que prévu :

  1. Lorsque tu as faim, mange un en-cas sain. Les fruits secs, les yaourts et les fruits sont les plus recommandés.
  2. Intègre à ton alimentation des aliments qui te permettront de réduire les niveaux d’hormones du stress. Ceux-ci doivent être riches en calcium, magnésium et tryptophane, et ils comprennent les pommes de terre, les bananes, les lentilles et bien d’autres.
  3. Évite les aliments transformés. Les aliments naturellement nourrissants préviendront les pics de glucose et te procureront une sensation de satiété plus longue. Les aliments transformés, à l’inverse, contiennent la même quantité de calories, mais moins de nutriments. Certains sont même conçus pour outrepasser notre réaction naturelle à la satiété.
  4. Mange plus lentement. Cela donnera à ton cerveau le temps nécessaire pour traiter les aliments qui pénètrent dans ton système digestif, ce qui lui permettra d’en faire un meilleur usage.
  5. Dors bien et suffisamment. Le manque de sommeil provoque un plus grand appétit le lendemain et réduit les hormones qui te donnent satisfaction.

T’arrive-t-il de devoir attendre longtemps avant de manger, et de sentir que ton humeur se détériore ? As-tu d’autres conseils pour éviter ce désagrément ? Laisse un message dans les commentaires ci-dessous !

Photo de couverture Freepik / Freepik, jcomp / Freepik
4-26
450