Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Ces personnes ont révélé les astuces qui les aident à affronter les problèmes du quotidien

Ces personnes ont révélé les astuces qui les aident à affronter les problèmes du quotidien

Chacun d'entre nous possède sa recette "magique" : c'est ce petit truc qui les aide à faire face à telle ou telle situation. Cela peut être un détail, quelque chose d'insignifiant, ou encore une habitude assimilée à l'expérience et au temps qui passe.

Sympa a rassemblé pour toi quelques histoires d'âmes audacieuses qui ont décidé de partager leurs petites astuces. Tu peux à ton tour les essayer au quotidien !

  • Tout le monde m’apprécie. J'arrive à trouver un moyen d'échanger avec n’importe qui. Après 15 minutes de conversation, ils m’appellent "mon ami" et ils me jurent un amour éternel. Je n’ai jamais subi de refus lors de mes recherches d’emploi. Je suis l’âme, l'existence même de toutes les entreprises où j'ai travaillé. Mes collègues de travail et mes supérieurs m’adorent. Le secret est très simple : durant les cinq premières minutes de la conversation, j’observe attentivement mon interlocuteur. Ensuite, je me transforme en son "miroir". Mimiques, gestes et intonation. D'abord, les personnes s’aiment, ensuite, elles m’aiment moi !

  • Presque tous les parents connaissent cette situation où l'enfant met beaucoup de temps à s'endormir. Mais mes parents ont résolu ce problème rapidement. Ils me disaient que sous l'oreiller vivaient "les lutins du sommeil". Ils sortaient la nuit et fermaient les yeux des enfants pour qu'ils s'endorment. Je devais donc être silencieux et ne pas bouger, sinon, ces "lutins" auraient peur et ne viendraient plus me rendre visite. Le sommeil arrivait instantanément.

  • J'ai commencé à vivre en suivant la règle du «fais-le maintenant». Par exemple, je suis sur le canapé et je dois me démaquiller. Je ne me dis pas que je le ferai plus tard. Simplement, sans y penser à deux fois, même si "j'ai la flemme", je me lève et je me démaquille. Je dois faire la vaisselle après le dîner ? Je ne m'arrête pas à "un épisode de plus", je le fais juste après. Et c’est pareil pour tout : la lessive, la gamelle pour le chat, faire le lit et toutes les petites corvées du quotidien. Non, ma vie n'a pas changé miraculeusement. Mais, de cette façon, j'ai commencé à avoir beaucoup plus de temps.

  • Dès que je suis dans un embouteillage, je dis haut et fort : "Pr-pr-pr" et les voitures commencent à avancer ! J’ai entendu une amie le dire et cela n’a jamais cessé de fonctionner.

  • J'aime vivre confortablement mais mes finances ne me le permettent pas toujours. Mon top 5 des meilleures façons de me sentir riche :

    - Prendre un bain avec de la mousse.

    - Pendant le dîner, allumer des bougies et mettre de la musique classique (comme dans les familles nobles ou riches avec un violoniste personnel).

    - Une fois par semaine, prendre un taxi.

    - Une fois par semaine, aller dans un café après le travail.

    - Aller à la piscine.

  • Lorsque je ressens de la rancœur face à une situation, je prononce mes regrets à voix haute. Je ne le fais pas dans le sens "j'ai été offensée", mais bien plus en détails et explicitement : "Je suis déçue car il m'a offert le dernier morceau de chocolat, j'ai refusé, et au lieu d'insisté, il l'a mangé." Lorsque tu prononces tes regrets à voix haute, tu te rends compte que cela peut paraître complètement ridicule vu de l'extérieur. Cela permet de réaliser la futilité de certains sentiments.
  • Quand je me suis rendue compte que ma mémoire me faisait faux bon et que j'étais incapable de me souvenir du prénom de la personne à laquelle j'étais en train de parler, j'ai trouvé une technique infaillible : maintenant je demande toujours "A quel nom est-ce que je peux t'enregistrer dans mon téléphone ?", et les jeunes garçons, très heureux, me disent leur prénom suivi d'un petit surnom rigolo : "Pierre ton préféré", "Paul le plus beau". Ils se sentent spéciaux, et moi, je connais leur prénom.
  • À chaque fois que l’on doit me faire une piqûre, je demande au médecin ou à l'infirmière de me dire quand ils vont commencer à piquer. À ce moment-là, je prends une profonde respiration et ... je ne ressens rien ! Parce que le cerveau considère que la respiration a une fonction plus importante que la douleur. Merci les cours de psychologie !
  • Comment ai-je considérablement simplifié ma vie ? J'ai arrêté de donner des explications et de prouver quoi que ce soit aux autres. Parce que chaque personne croit en sa propre version et elle pense qu'elle a toujours raison. Alors maintenant je m'en fiche et je vis comme je le sens. L'opinion des autres ne m'importe plus car ils te jugeront toujours, peu importe comment tu te sens et comment tu vis.
  • À chaque fois que je rate la cuisson du riz, j'ajoute de la crème ou du bouillon, je le mets dans une poêle, j'ajoute des légumes et de la viande et je dis à tout le monde que j'ai préparé un risotto. Ma famille pense que je suis folle de cuisine italienne mais ma vraie spécialité est de ne pas savoir cuisiner.

  • J'en avais marre de me confronter chaque matin à un choix difficile : Que porter ? Quelle nouvelle combinaison de vêtements vais-je encore inventer ? J'ai pris tous mes vêtements, j’ai tout essayé avec toutes sortes de combinaisons possibles et j'ai pris des photos avec chacune d'entre elles. J'ai imprimé les images et fait un album. Maintenant, quand je me prépare pour aller quelque part, je le feuillette comme s'il s'agissait d'un magazine de mode et je choisis ce qu'il faut que je porte, en tenant compte du temps qu'il fait, de l'occasion et du lieu où je vais.

  • Dans mon université, nous avions un cours appelé "Investissements". Et le professeur nous racontait des choses très importantes pour notre vie future. Par exemple, si tu veux t’acheter quelque chose qui n’est pas nécessaire, calcule combien tu gagnes par heure et combien de temps tu dois travailler pour l'obtenir. Par exemple, je ne veux pas travailler cinq jours pour m’acheter un autre sac. En général, la méthode est élémentaire mais elle fonctionne, elle permet de stopper un achat compulsif de choses inutiles.
  • Pour ne pas que j'oublie de sortir la poubelle, mon père l'attache aux lacets de mes chaussures. Et puis, du coin de l'œil, il regarde ma réaction en riant avec malice.
  • Beaucoup de personnes connaissent cette situation, lorsque le lendemain tu dois te lever tôt, mais que cette nuit-là tu n’arrives pas à dormir. J'ai trouvé une chose intéressante sur Internet : plus la couverture est lourde, plus le sommeil est lourd. Je mets beaucoup d'oreillers, de vêtements, de jouets ... Je ne me rappelle même pas comment je me suis endormi ! Parfait !
  • Nous avons une "boîte triste" à la maison. Il s’agit d’une boîte en carton ordinaire dans laquelle il y avait une lampe et maintenant mon mari et moi l’utilisons pour mettre des friandises ou des petites attentions, l'un envers l’autre. Par exemple, du gel douche, une canette de bière, une crème pour les mains, etc. Si l'un d'entre nous se sent triste, il l'ouvre et se réjouit. Une très belle tradition qui fonctionne à chaque fois.