Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

19 bons conseils de George Carlin qui t’apprendront à sortir de ta bulle

“J’ai une habitude toute bête, qui est celle de penser”, dit avec conviction le comédien George Carlin, qui a réussi à voir les choses telles qu’elles sont et a insisté pour que d’autres ouvrent les yeux et cessent de se leurrer. Dans ses émissions de télévision, Carlin aborde les sujets les plus sensibles. Non seulement il apprend aux gens à rire d’eux-mêmes, mais aussi des institutions inébranlables. C’est pour cela qu’il a reçu autant d’affection et de popularité dans le monde entier. Il est d’ailleurs aussi devenu un exemple pour de nombreux comédiens débutants.

Sympa a réuni des phrases dures mais réalistes qui tapent en plein dans le mille. Voici donc certaines d’entre-elles :

À propos des enfants

  • Forcer les enfants à lire n’est pas la chose la plus importante. Les enfants qui veulent lire liront. Les enfants qui veulent apprendre à lire apprendront à lire. Ce qui est beaucoup plus important, c’est de leur apprendre à remettre en question ce qu’ils ont lu. Il faut leur apprendre à tout remettre en question. S’interroger sur tout ce qu’ils lisent, tout ce qu’ils entendent. Il faut apprendre aux enfants à remettre en question l’autorité. Les parents n’apprennent jamais à leurs enfants à remettre en question l’autorité parce qu’ils représentent eux-mêmes des figures autoritaires et qu’ils ne veulent pas déstabiliser les fondations de leur propre foyer. Alors ils flattent les enfants, les enfants flattent les parents, ils se flattent tous les uns les autres, ils grandissent tous en devenant idiots et ensuite ils viennent à un show comme celui-ci.
  • J’en ai marre de quelque chose dans ce pays : toutes ces discussions insupportables sur les enfants que j’entends trop souvent. Toutes ces choses qu’on entend tout le temps : “Aidez les enfants, sauvez les enfants, protégez les enfants.” Et tu sais quoi ? Au diable les enfants ! (...) Et au fait, je sais que vous tous, pères célibataires, pères ennuyeux et mères qui travaillent, qui pensez que vous êtes des héros incroyables, n’aimez pas ça. Mais quelqu’un devait le dire pour votre propre bien : vous surestimez vos enfants, vous les avez transformés en petits objets de culte. Ils ont un fétichisme enfantin et ce n’est pas sain. (...) Tout le monde pense que son enfant est spécial. (...) Et aucun de ces enfants n’entend la vérité sur lui-même jusqu’à ce qu’à l’âge de 20 ans, leur patron arrive et leur dise : “Bobby, ramasse tes affaires et va jouer ailleurs, tu es un loser.”
  • Les enfants ne commencent pas à fumer parce qu’un chameau avec des lunettes de soleil leur dit de le faire. Ils commencent à fumer pour les mêmes raisons que les adultes : parce que ça les aide à lutter contre l’anxiété et la déprime. Vous aussi, vous seriez anxieux et déprimé si vous deviez vivre avec des parents qui vous ont inscrit à l’école avant d’apprendre à comprendre les choses basiques de la vie ! Ensuite, ils vous attachent avec n’importe quoi, vous traînent dans toute la ville vers un bâtiment qui ne veut rien dire... Écoutez, ce n’est pas étonnant que les enfants commencent à fumer, ça les aide !

À propos de l’état et de la politique

  • À la radio, on va vous dire que deux plus deux font cinq. Cela t’étonne. Ensuite, le président confirme dans une émission en direct que deux plus deux font cinq, après quelques minutes personne ne comprend la démonstration. Tu te plains. Tu sors de la maison et tu dis que deux plus deux font quatre. Pour avoir dit ça, des personnes spécialement entraînées te tapent sur la tête avec des matraques, ils t’emmènent au service de contrôle arithmétique et avec l’aide de la matraque ils t’expliquent que deux plus deux font cinq. Alors tu sors de là comme un bon croyant éclairé. C’est comme ça que fonctionne n’importe quel État.
  • Je n’ai jamais compris le sentiment de fierté patriotique. Selon moi, l’orgueil doit être lié à quelque chose que l’on a réalisé soi-même et non à quelque chose d’occasionnel. Être Irlandais n’est pas un talent, c’est le fruit du hasard. On ne dit pas “Je suis fier d’être né le 16 mai” ou “Je suis fier d’avoir une prédisposition génétique au cancer du colon.” Alors pourquoi serais-tu fier, d’être américain, irlandais ou quelque chose du genre ?
  • Traditionnellement, les politiciens se sont cachés derrière trois choses : le drapeau, la Bible et les enfants.
  • La guerre est une méthode par laquelle les gens riches défendent leurs intérêts, en envoyant les enfants des classes moyennes et inférieures à la mort.

À propos des conservateurs

  • Ils feront tout leur possible pour les enfants à naître. Mais une fois qu’on est né, on est tout seul. Les opposants à l’avortement sont obsédés par l’embryon, de la conception à neuf mois. Après ils ne veulent rien avoir à faire avec lui. Rien du tout. Il n’y a pas de soins post-nataux, pas de crèches, pas d’éducation, pas de petits déjeuners scolaires, pas d’aide alimentaire, pas d’aide sociale, rien. Si tu es un embryon, alors tu as tout bon ; si tu es un enfant à la maternelle, tu es perdu.

  • Une fois que vous quittez le ventre de votre mère, les conservateurs ne se soucient plus de vous jusqu’à ce que vous soyez assez vieux pour faire votre service militaire... A partir de ce moment, vous êtes ce qu’ils recherchent ! Les conservateurs veulent des bébés vivants pour les éduquer à devenir des soldats morts.

À propos de la religion

  • La sainteté de la vie. Tu y crois ? Personnellement, je trouve ça idiot. Tu dis que la vie est sacrée ? Qui a dit ça ? Dieu ? Si tu as étudié l’histoire, tu te rendras compte que Dieu est l’une des principales raisons de la mort depuis des milliers d’années. Hindous, musulmans, juifs, chrétiens, s’entretuent les uns les autres parce que Dieu leur a dit que c’était une excellente idée. Des millions de morts et tout ça pour avoir donné la mauvaise réponse à la question sur Dieu. " Crois-tu en Dieu ? “Non. Bang ! Voilà. ” Crois-tu en Dieu ? Oui, "En mon Dieu ? "Non. Bang ! Voilà. Des milliers d’années de guerres brutales et sanglantes et tout cela pour des raisons de haine religieuse. Je pense qu’il est tout à fait normal qu’un groupe de gens moralisateurs veuillent s’entretuer, mais moi je suis simplement heureux.
  • “N’oublie jamais : Hitler était catholique.”
  • “La religion est comme une paire de chaussures. Trouve-toi une qui te va, mais ne m’oblige pas à porter les tiennes.”

À propos de l’humanité

  • Regarde le monde dans lequel nous vivons. Pour être plus précis, ce que nous faisons de ce monde. Nous coupons les forêts, nous asséchons les rivières et les océans, nous puisons le pétrole, nous construisons des usines et des centrales nucléaires.... “Les gens sont les créations couronnées du Dieu Tout-Puissant ?!” Tout rat sale dans une benne à ordures est plus parfait que nous. Lui au moins, n’est pas attiré par l’autodestruction, il vit en harmonie avec l’environnement, quelles que soient les circonstances. Et nous ? Nous sommes un ulcère dans le corps de la planète. Des parasites dont il est temps de se débarrasser. Nous avons augmenté nos exigences, mais diminué nos valeurs.
  • Nous avons une meilleure éducation, mais moins de raison ; de meilleures connaissances, mais nous ne savons pas évaluer les situations ; nous avons beaucoup plus d’experts, mais une quantité énorme de problèmes ; une meilleure médecine, mais une moins bonne santé. Nous allons jusqu’à la Lune et en revenons, mais nous traversons à peine la rue pour rencontrer un nouveau voisin. Nous avons conquis l’espace, mais pas notre monde intérieur. Nous purifions l’air mais polluons notre âme. Nous avons dominé l’atome, mais pas nos propres préjugés.

À propos des relations

  • Lorsque les gens décident de mettre fin à une relation étroite avec quelqu’un, ils utilisent souvent l’expression “aller de l’avant”. Quelque chose comme ça : “J’ai trouvé Steve au lit avec une danseuse de cabaret, ils faisaient des trucs déplaisants. Et j’ai décidé que je devais passer à autre chose.” Je pense en fait, que si quelqu’un ici a décidé de passer à autre chose, c’est plutôt Steve.

  • Tout ce que tu dois savoir sur les femmes et les hommes : les femmes sont folles et les hommes sont stupides. Et la principale raison pour laquelle les femmes sont folles, c’est à cause des hommes stupides.

À propos de la motivation

  • Le vrai hobby de notre génération est de se lamenter et de discuter bêtement de sujets insipides. Une déception amoureuse, des problèmes dans les études, un patron idiot. Tout est complètement absurde. Si tu n’arrives à rien, alors le seul idiot ici, c’est toi. Et tu serais trop surpris si tu découvrais à quel point tu peux changer simplement en te décollant les fesses du canapé.
  • Voici autre chose que j’ai du mal à comprendre : les disques pour stimuler la motivation, des livres pour stimuler la motivation... Qu’est-ce qui t’est arrivé ? Pourquoi tout le monde a soudainement besoin de motivation supplémentaire ? Tout est pourtant assez simple. Ou tu veux le faire ou tu ne veux pas le faire, où est le problème ? D’ailleurs, si tu étais assez motivé pour aller au magasin pour acheter un livre de motivation, ne l’es-tu pas assez pour le faire ? Repose-le livre à sa place, dis à l’employé “Va au diable, je suis motivé” et rentre chez toi.

  • La motivation, c’est de la foutaise. Les gens motivés sont la cause de tous les problèmes. Escrocs, tueurs en série, agresseurs d’enfants. Ces gens sont trop motivés. En tout cas, je pense qu’on surestime cette histoire de motivation.

Alors, laquelle de ces affirmations de George Carlin t’a le plus touché ?

Photo de couverture ASSOCIATED PRESS / East News