Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 Habitudes “saines” que tu ferais mieux d’abandonner si tu ne veux pas nuire à tes enfants

3-35
12k

Beaucoup de nos actions quotidiennes et de nos habitudes viennent de l’enfance. Nos parents nous ont élevés d’une certaine manière et nous voulons inculquer les mêmes valeurs et éduquer nos enfants de la même façon, convaincus que c’est bon pour leur santé et leur développement. Cependant, certaines actions apparemment sans danger sont parfois risquées.

Chez Sympa, nous avons aujourd’hui listé pour toi ces actions qui semblent être de bonnes habitudes, mais qui peuvent en réalité nuire à ton enfant.

1. S’asseoir le dos bien droit

Combien de fois les mères répètent-elles à leurs enfants : “Tiens-toi droit !” ? Il s’avère pourtant que s’asseoir bien droit n’est pas une très bonne idée. Des études suggèrent que la posture confortable que nous prenons instinctivement en nous appuyant contre le dossier de la chaise et en nous relâchant un peu, est la plus utile. Lorsque l’on s’assied à un angle de 135°, les vertèbres, ainsi que les muscles et les ligaments qui leur sont associés, sont soumis à une charge minimale.

Et lorsqu’une personne reste longtemps assise avec le dos droit, on observe nettement des déplacements des disques intervertébraux. Par conséquent, les orthopédistes recommandent aux enfants de s’asseoir dans une position détendue, mais qu’ils aient un support derrière le dos.

2. Préférer porter un sac à dos

Il est bien connu qu’il est préférable de porter un sac où la charge est uniformément répartie sur le dos et les deux épaules plutôt qu’un simple sac où la charge est intégralement portée sur une épaule. Mais ce fait n’est pas aussi évident que cela. Pour que le cartable ne fasse pas mal au dos, il devrait avoir un soutien orthopédique et être porté au moins 5 cm au-dessus de la taille. Sinon, il devient nocif et la charge sur la colonne vertébrale augmente considérablement.

Le port inapproprié d’un sac à dos peut provoquer des douleurs voire développer une scoliose ou une cyphose chez les écoliers. Par conséquent, les orthopédistes recommandent de surveiller la position correcte du sac sur le dos de tes enfants et de ne pas y mettre trop de poids.

3. Utiliser un gel antibactérien pour se laver les mains

L’utilisation de lingettes et de gels antibactériens affaiblit la fonction protectrice de la peau et peut entraîner une diminution de l’immunité chez les enfants.

Le triclosan contenu dans les désinfectants pour les mains augmente la résistance des bactéries aux antibiotiques et favorise l’apparition de super bactéries, c’est-à-dire de nouvelles formes résistantes. En outre, le gel ne tue pas seulement les bactéries nocives, mais également toute la flore des mains, ce qui diminue le niveau d’immunité du corps. Nous avons connaissance de cas dans lesquels de tels produits d’hygiène ont immédiatement affecté les enfants de manière négative, avec l’apparition d’irritations cutanées et de signes d’empoisonnement. Si tu as accès à de l’eau et du savon, c’est bien mieux !

4. Se brosser les dents après chaque repas
et utiliser un bain de bouche

Se brosser les dents après chaque repas n’est pas jugé utile, car utilisé trop fréquemment, le dentifrice perturbe l’équilibre acido-basique de la bouche et détruit l’émail des dents. La salive doit remplir son rôle naturel de purification et de maintien de l’équilibre buccal. Il en va de même pour l’utilisation des bains de bouche, qui affectent la muqueuse de manière négative, en particulier chez les enfants.

En revanche, tu peux apprendre à ton enfant à utiliser du fil dentaire, qui aide vraiment à nettoyer les dents et à rafraîchir l’haleine.

5. Boire du lait

Le lait est fermement associé à l’enfance et est considéré comme un produit sain qui comble le manque de calcium dans le corps. Cependant, les études suggèrent exactement le contraire. La caséine — une protéine présente dans le lait — augmente l’acidité de l’estomac et oblige l’organisme à utiliser des minéraux, notamment du calcium, dont la carence conduit à l’ostéoporose. Certaines études soulèvent même la cancérogénicité de la caséine.

À l’âge de 10-11 ans, l’organisme cesse de produire l’enzyme qui décompose la caséine, de sorte que le lait n’apporte plus aucun bénéfice aux adolescents et aux adultes. Les nutritionnistes recommandent de consommer des produits laitiers fermentés et d’éviter le lait entier.

6. Faire des activités “utiles” et éviter de flâner

Les enfants doivent être occupés pour se développer physiquement et intellectuellement, et nous leur faisons faire un maximum d’activités, dans le but de les enrichir et d’augmenter leur endurance. Mais un programme scolaire déjà chargé et des activités supplémentaires, peuvent provoquer un stress chronique. À son tour, le stress entraîne des modifications hormonales qui entraînent une diminution de l’immunité, des troubles métaboliques et bien d’autres problèmes.

Il ne faut pas avoir peur du farniente : l’ennui est la condition nécessaire au bon développement de la psyché de l’enfant, il lui permet de “se remettre à zéro”.

7. Garder les ongles courts

On pense souvent que couper les ongles très courts aux enfants est plus hygiénique. Cependant, les dermatologues déclarent que cela peut causer une infection sous l’ongle. De plus, au bout d’un certain temps, le bout des doigts risque de devenir plus rugueux et les ongles peuvent s’incarner.

Par conséquent, il est nécessaire de laisser une petite ligne d’ongle blanche, de les couper droits et de les limer soigneusement pour éviter toute infection.

Parmi les recommandations des spécialistes, nous avons été particulièrement surpris par la position à adopter pour éviter les problèmes de dos quand on s’assied. Savais-tu déjà que certaines de ces habitudes, à première vue utiles, pouvaient affecter la santé de ton enfant ? N’hésite pas à nous donner ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture Depositphotos, Depositphotos
3-35
12k