Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Chaque année, nous commettons 10 erreurs qui nous empêchent de mener à bien nos bonnes résolutions

----
844

Avec l'arrivée de la nouvelle année, nous avons parfois envie de commencer une nouvelle vie. Nous élaborons donc un programme, une listes d'envies et une listes de choses à faire que nous sommes fermement déterminés à suivre. Mais chaque année, nous abandonnons tout aussi rapidement que nous ne nous étions décidés à bien faire. Nous nous laissons emporter de nouveau par la routine, et nous nous éloignons chaque jour un peu plus de notre but. Finalement, nous ressentons de la frustration et de la déception.

Pourquoi cela se passe-t-il comme ça ? Sympa a sélectionné quelques erreurs que nous commettons tous lorsque commence une nouvelle année et que nous prenons de bonnes résolutions, bien déterminés à améliorer notre vie. Lis cet article pour parvenir à atteindre tes objectifs.

Ne pas être suffisamment honnête avec nous-mêmes quand nous faisons la liste de nos envies

Fais une liste de tes envies. Maintenant, raye tous les "souhaits" qui ne sont pas les tiens. Sois honnête envers toi-même. Écarte ce qui est imposé par les tendances actuelles, par tes proches et amis. Prends conscience de ce dont toi seul as besoin, et tu seras réellement motivé à travailler pour obtenir ces choses que tu désires tant.

Nous voulons que tout soit parfait.

Le perfectionnisme finit par nous ôter toute force et énergie. Nous visons un idéal, mais inconsciemment, nous savons que nous n'allons pas l'atteindre, et du coup, nous nous démotivons et ne nous donnons même plus la peine d'essayer. Nous attendons le moment adéquat, ou d'avoir suffisamment d'énergie, ou de temps. En psychologie, on parle de "paralysie du perfectionniste". Elle est utilisée pour décrire les personnes qui ont l'intime conviction qu'il est impossible de réaliser quelque chose à la perfection, si bien qu'ils ont peur de commencer quoi que ce soit. Ne sois pas si strict avec toi-même. Tu peux commettre des erreurs en chemin, tant que tu réalises ton rêve. Si tu ne le fais pas, tu cours le risque de ne pas passer à la prochaine étape.

Nous nous imposons un objectif trop difficile à atteindre, sans penser aux étapes intermédiaires

Si une tâche se divise en plusieurs étapes graduelles, elle sera bien plus simple à réaliser. Il suffit de suivre le chemin recommandé. Par exemple, si tu veux perdre 12 kilos en un an, tu t'attaques à un objectif difficile, surtout en un temps record. Mais si tu fractionnes ton objectif pour perdre un kilo par mois, ce sera beaucoup plus réaliste. Apprendre une langue, économiser pour un voyage, n'importe quel objectif difficile que tu diviseras en étapes deviendra bien plus accessible. Le subconscient ne se focalisera plus sur le volume. Donc, tu pourras avancer petit à petit vers ton but, et tu y arriveras.

Nous pensons trop au passé

En réalité, nous avons tous peur du futur. Car nous ne savons pas ce qui va s'y passer. Alors que nous connaissons le passé. Certes, tout n'est pas bon à prendre. Mais en pensant à de nouveaux projets, nous avons inconsciemment peur de nous éloigner du connu, et notre vision devient plus étroite. La peur de perdre ce que nous avons aujourd'hui éclipse les perspectives futures, les alternatives aux chemins que nous avons déjà empruntés maintes fois. Pourtant le champ des possibles est infini et il est bon de s'y aventurer.

Nous voulons appliquer nos nouvelles résolutions tout de suite

On le veut là, maintenant, tout de suite. Nous n'avons pas envie d'attendre. Nous aimerions que les changements arrivent d'un coup, dès le Jour de l'An. Si rien ne se passe rapidement, cela nous angoisse. Mais Rome ne s'est pas construite en un jour. L'important, c'est de continuer à avancer chaque jour un peu plus vers notre objectif, même si on ne voit pas de changements dès le début du processus. C'est normal. Si tu t'énerves et que tu t'arrêtes en plein milieu de tes efforts, il est certain que tu ne verras aucune amélioration. Mais si tu continues pas à pas, un an plus tard, en faisant la comparaison entre l'avant et l'après, tu seras très fier de toi.

Nous nous blâmons pour nos échecs et nous nous déclarons vaincus

Ne te torture pas l'esprit pour un essai qui a échoué. Cela ne t'aidera en rien. Tu ne ressentiras que de la culpabilité et de l'impuissance, tu te sentiras las et tu baisseras les bras alors que de merveilleuses choses pourraient t'arriver si tu t'en donnais la peine. Regarde la situation de manière réaliste, essaie de voir les bons côtés des choses. Motive-toi du mieux que tu peux. Laisse-toi du temps si nécessaire. Laisse-toi une chance.

Nous commençons à repousser à plus tard ce que nous voulions faire

Tout a été clairement planifié et décidé de manière définitive. Avant de se lancer il faut juste finir une autre toute petite chose. Nous commencerons le régime une fois qu'il n'y aura plus de gâteaux dans le frigo, et nous apprendrons une nouvelle discipline quand nous nous serons bien reposés, car après les fêtes il faut laisser passer un peu de temps, n'est-ce pas ? Et ainsi de suite. Commencer une nouvelle vie avec la Nouvelle Année, c'est bien pratique, car on dirait qu'on ne peut plus repousser à demain. Mais notre inconscient trouvera toujours une justification pour que la paresse prenne le dessus, et pour que le manque de volonté l'emporte sur notre envie d'apprendre et faire de nouvelles choses.

Nous ne nous motivons pas assez

Peut-être qu'au plus profond de toi, tu n'es pas certain de ce qui te ferait plaisir. Ton inconscient te dit que le canapé est bien confortable et que courir ce matin avec le froid qu'il fait dehors, ce n'est pas une si bonne idée. Si la motivation n'est pas au rendez-vous, même l'enthousiasme le plus vif ne durera que peu de temps. Visualise ton rêve. Imagine-le comme s'il était vrai. Motive-toi de manière à ce que la phrase "après tout, ce n'est pas réellement ce que je voulais" ne soit pas une excuse.

Nous parlons un peu trop de nos plans

Nous nous fixons un nouvel objectif, nous en informons nos amis et collègues du bureau, et parfois même, nous faisons une déclaration solennelle sur les réseaux sociaux. Et nous commençons déjà à nous détendre, car nous avons l'impression d'avoir fait la moitié du chemin et du travail. Mais en général, les intentions qu'ont les individus lorsqu'ils parlent un peu trop de leurs envies ne se réalisent pas. Les psychologues estiment que cela est directement lié à l'auto-identification. L'approbation des autres nous envoie des sentiments positifs et font que la personne se sent déjà performante. Paradoxalement, ce sentiment réduit les opportunités de dépassement de soi, ainsi que de travail sur soi-même. Dans le subconscient, l'idée selon laquelle tout va bien se développe et s'installe petit à petit. Et on finit par se dire que tout va bien, pourquoi vouloir changer quoi que ce soit ? Donc, un conseil : moins de paroles, plus d'action ! Et tout ira pour le mieux.

Nous manquons de courage pour reconnaître les problèmes auxquels nous faisons face

Nous fermons les yeux sur beaucoup de choses et nous ne reconnaissons pas nos points faibles. Nous ne les considérons pas non plus quand il s'agit d'élaborer notre liste de souhaits pour la nouvelle année, ni pour notre liste d'objectifs. C'est d'ailleurs pour cela que nos si jolis rêves nous paraissent impossibles à réaliser, car ils sont vite confrontés à la cruelle réalité. Sois honnête envers toi-même, accepte tes imperfections et planifie les changements que tu veux réaliser petit à petit, en te basant sur tes atouts et en n'oubliant pas tes défauts ou les difficultés qui peuvent s'imposer à toi.

As-tu déjà été dans un de ces cas ? Lequel ? Raconte-nous ce que cette expérience t'a apporté !

Illustrateur Sergey Raskovalov pour Sympa
----
844