Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Prends le temps de lire cet article pour savoir si ta consommation d’alcool est modérée ou si tu devrais commencer à t’interroger sérieusement

Nous aimons tous nous détendre quand vient la fin de la semaine. Certains regardent la télévision, d'autres prennent un petit verre de vin. Il y a des gens pour qui, se réveiller le samedi matin avec un mal de crâne est courant. Mais où se trouve la limite entre un rituel agréable et une véritable addiction ?

Normalement, l'addiction se développe sans même que l'on s'en rende compte. La personne en question, sa famille et ses amis ne voient pas la différence. Chez Sympa-sympa.com, nous te parlons aujourd'hui de 10 indices qui devraient t'alarmer pour savoir si tu abuses un peu trop de la boisson.

1. Tu bois plus qu'avant

Plus tu bois, plus tu habitues ton corps à l'effet de l'alcool. Si tu as remarqué ce changement, ne prends pas de verre supplémentaire. Arrête de boire un moment, et demande-toi si tu veux vraiment franchir la ligne.

2. Tu dépasses tes limites

Si tu te poses des limites, c'est parce que tu n'as pas trop confiance en toi. Comme si ton subconscient te disait d'arrêter. Mais si tu romps la promesse que tu t'es faite, tu dois bien admettre que l'alcool est en train de devenir un problème pour toi.

3. Quand la gueule de bois change tes plans

Si tu t'es déjà réveillé avec des maux de tête et de mauvaise humeur après avoir un peu trop forcé la veille, ce n'est pas bien grave. En revanche, cela devient un problème lorsque cela arrive un peu trop souvent. S'il t'arrive de poser un jour de congé et d'annuler ta soirée entre amis parce que tu te sens mal à cause de la soirée de la veille, il faut que tu changes tes habitudes.

4. Tu n'as plus de passe-temps

Tu as oublié tous tes passe-temps favoris et tu n'en as pas de nouveaux ? C'est peut-être parce que quelque chose dans ta vie te prend toute ton énergie et ta motivation. Ne te justifie pas par la charge de travail que tu as au bureau. Rappelle-toi qu'une promenade à vélo ou une après-midi à te balader autour du lac sont bien plus relaxantes qu'une bouteille d'alcool.

5. Tu commences à avoir des problèmes d'estomac

Nous savons tous que l'alcool n'est pas bon pour notre santé ni pour notre corps. Si tu fais des indigestions, la première chose que te recommandera le médecin, c'est d'arrêter l'alcool.

6. Tu t'ennuies avec tes amis

Un autre indice alarmant est que tu te comportes différemment avec tes amis. Si vous vous voyez seulement pour boire, quelque chose ne va pas. Rappelez-vous de ce que vous faisiez avant, quand vous alliez camper ou quand vous vous promeniez en ville, et combien vous vous amusiez. Sans boire.

7. Tu inventes des rituels

Pour un alcoolique, le pire n'est pas la quantité, mais la persistance. C'est pour cela que si tu inventes des sortes de rituels spéciaux, comme par exemple, un verre de vin au dîner "pour t'ouvrir l'appétit", ou une bière à la fin de la journée pour te détendre et oublier la fatigue du travail, tu devrais t'inquiéter. Fais très attention.

8. Tu as peur de ne pas en avoir assez

Si tu achètes ou consommes toujours plus d'alcool de peur de ne pas être suffisamment ivre pour profiter de ta soirée, tu devrais t'inquiéter. Si tu bois de l'alcool après que la fête soit finie, si tu comptes combien de bouteilles il te reste, c'est un signe alarmant.

9. Les bouteilles d'alcool ne s'accumulent pas chez toi

Si avant, tu avais toute une collection de bouteilles qui attendaient que tu organises une petite fête chez toi, mais qu'aujourd'hui, tu n'en as que quelques unes et dois sans cesse en acheter, pose-toi des questions. L'addiction fait qu'il n'y a plus autant d'alcool dans tes placards.

10. Tu protèges ceux dans la même situation que toi

N'importe quelle personne qui boit devient comme un frère pour toi. Si tu entends une conversation à propos de célébrités alcooliques, tu prends leur défense.

Très important !

Regarde cette image. Même si tu n'es pas encore totalement addict, chaque verre d'alcool fait que ton foie se rapproche un peu plus de l'image de droite. Les cellules de l'organe meurent, et des cellules adipeuses apparaissent. C'est hideux, n'est-ce pas ? Un foie dans cet état ne peut pas fonctionner à 100%, et la personne en question ressent des douleurs précisément à cause de ça.

Connais-tu d'autres symptômes ? Quelles sont tes solutions pour modérer ta consommation d'alcool ? Dis-nous dans les commentaires !