Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

12 Maladies dangereuses contre lesquelles les adultes doivent se faire vacciner (y compris ceux qui ne croient pas aux vaccins)

5--5
507

Bien que la plupart des parents connaissent leur calendrier de vaccination par cœur, et qu’ils fassent vacciner leurs enfants au moment dû, ils ne songent point au fait qu’eux aussi, devraient se faire vacciner. De fait, l’effet de certains vaccins disparaît avec le temps, et les maladies infectieuses des enfants peuvent être difficiles à endurer à l’âge adulte. Et vice-versa : certaines maladies peuvent ne pas présenter de symptômes chez les adultes, mais un porteur peut infecter un petit enfant qui, malheureusement, pourrait en mourir.

Sympa souhaite aujourd’hui partager avec toi des informations importantes et fiables sur les vaccins que les adultes feraient mieux d’avoir.

1. Diphtérie

C’est une maladie bactérienne infectieuse qui se transmet par l’air et atteint l’oropharynx et le larynx, les bronches et la peau. 10% des patients souffrant de diphtérie meurent malgré le traitement.

Qui doit se faire vacciner : Tous les adultes.

Quand : Suite au dernier vaccin dès 16 ans, une fois tous les 10 ans (à 26, 36, 46 ans, etc.). Si tu t’es fait vacciner quand tu étais petit, mais que tu as oublié de le faire à l’âge adulte, tu dois recevoir une dose du vaccin, peu importe si tu as 26 ou 56 ans. Si tu n’as pas été vacciné ou si tu ne le sais pas, tu dois recevoir trois doses suivant le protocole 0-1-6 (la première, la seconde au bout d’un mois, et la troisième six mois après). Un vaccin supplémentaire contre la diphtérie, la toux férine et le tétanos est obligatoire chez les femmes enceintes.

Avec quoi : Il n’existe pas de vaccin séparé pour la diphtérie, tu peux donc recevoir le vaccin Td (diphtérie + tétanos) ou le vaccin triple bactérien DPT, d’Adacel et Boostrix (diphtérie + tétanos + toux férine).

2. Toux férine

Infection bactérienne aigüe qui se transmet par l’air. Le symptôme principal est une toux spasmodique. Les attaques sont tellement fortes que 4% des adultes qui en sont atteints peuvent avoir des fractures aux côtes. La toux férine est difficile à reconnaître chez un adulte (elle est diagnostiquée comme trachéite) et peut facilement infecter les bébés : cette maladie est mortelle pour eux.

Une famille qui a perdu son enfant à cause de la toux férine a créé cette affiche : “Vous n’êtes pas vacciné ? Vous n’êtes pas le bienvenu !”.

Qui doit se faire vacciner : Tous les adultes, notamment ceux qui ont le projet d’avoir un enfant dans un futur proche.

Quand : Une fois dans la vie d’adulte.

Avec quoi : Adacel, Boostrix, voici les vaccins contre la toux férine pour les personnes âgées de plus de quatre ans (elles comprennent également des composantes contre la diphtérie et le tétanos).

3. Le tétanos

Infection bactérienne aigüe causée par le bacille du tétanos, qui provoque des dommages au niveau du système nerveux et des convulsions. La mort causée par le tétanos, selon différents facteurs, survient chez 6 à 60% des patients atteints.

Qui doit se faire vacciner ? Tous les adultes.

Quand ? Une fois tous les 10 ans.

Avec quoi : Vaccins DPT, d’Adacel et Boostrix.

4. Influenza

Infection aigüe du tractus respiratoire causée par le virus de la grippe. L’influenza se transmet facilement de personne à personne, et change constamment (il existe plus de 2000 types de virus). 5 à 10% des adultes et 20 à 30% des enfants en sont atteints chaque année. 250.000 à 500.000 personnes meurent tous les ans à cause de cette maladie.

Qui doit se faire vacciner : Tous les adultes, notamment les femmes enceintes, les personnes atteintes de maladies chroniques (diabète, obésité, asthme bronchiale) et les personnes âgées de plus de 65 ans (ces dernières représentent 89% des morts dues à l’influenza).

Quand : Tous les ans, étant donné que différentes souches de ce virus circulent en changeant de saison. Il est fortement conseillé de se faire vacciner un mois avant le début de l’hiver, mais si tu ne l’as pas fait à temps, tu peux toujours le faire plus tard.

Avec quoi : Il convient que le vaccin contienne au moins 15 µg d’hémaglutinine, par exemple, Ultrix, Vaxigrip, Influvac (ils contiennent trois souches du virus) et aussi Vaxigrip Tetra, Fluarix Tetra, Influvac Tetra (ils te protègent de quatre souches à la fois).

5. Hépatite B

Infection virale qui se transmet à travers le sang et d’autres fluides corporels d’une personne malade. Elle atteint le foie. En dehors du corps humain, le virus survit environ sept jours, et demeure dangereux pendant cette période. L’hépatite B peut causer de la cirrhose et du cancer au foie. 1.000.000 de personnes meurent à cause de cette maladie chaque année dans le monde entier. Le virus peut être transmis de mère à fils au moment de l’accouchement.

Qui doit se faire vacciner : Tous les adultes, notamment ceux qui ont fini le lycée avant 1996, et n’ont pas assisté à une journée de vaccination massive.

Quand : Une fois dans la vie, trois doses suivant le protocole 0-1-6 (la première dose, un mois plus tard la seconde, et six mois après la seconde, la troisième). Si tu as reçu un seul vaccin, tu dois recevoir deux doses encore avec un intervalle d’au moins deux mois.

Avec quoi : Engerix B, Fendrix, Hexyon, Infanrix Hexa, Vaxelis, HBIg, HBVAXPRO.

6. Rougeole

C’est une maladie qui se transmet par la toux, les éternuements et le toucher avec 100% de probabilités. Le virus demeure actif pendant deux heures dans l’air et sur les superficies infectées. Avant l’apparition des symptômes, le malade infecte 90 % des personnes non vaccinées avec lesquelles il a eu contact. La rougeole est l’une des premières causes de mortalité chez les enfants : en 2017, 100.000 enfants âgés de moins de cinq ans sont décédés à cause de cette maladie.

Qui doit se faire vacciner : Les adultes qui n’ont pas eu la maladie, qui n’ont pas été vaccinés contre la rougeole avant, ou qui ont eu une seule dose du vaccin contre celle-ci (la deuxième dose du vaccin contre la rougeole est établie dans le calendrier en 1997 pour les enfants de six ans).

Quand : Une fois dans la vie (une dose pour ceux qui se sont fait vacciner contre la rougeole une fois, et deux doses avec un intervalle d’au moins trois mois pour ceux qui ne se sont jamais fait vacciner ou qui n’ont pas d’information à ce sujet).

Avec quoi : “Priorix” y “MMR II” (pour la rougeole, la rubéole, la parotidite et la varicelle).

7. Rubéole

C’est une maladie virale qui se transmet à travers des gouttes aérotransportées, et qui évolue généralement sans complications. Or, chez les femmes enceintes, elle est très dangereuse : 15% des cas aboutissent à la mort du fœtus, et l’enfant peut naitre avec des problèmes d’ouïe, de vue, et développer des maladies cardiaques, de l’autisme, du diabète, etc. Si l’on décèle la rubéole chez une femme enceinte, sa grossesse doit être interrompue.

Qui doit se faire vacciner : Les adultes qui n’ont pas été atteints par cette maladie, ou qui n’ont pas été vaccinés avant, ou bien qui ont reçu le vaccin une seule fois (le second vaccin a été introduit dans le calendrier de 1997 pour les enfants âgés de six ans), et surtout les filles de 18 — 25 ans. Les femmes enceintes ne peuvent pas recevoir ce vaccin.

Quand : Une fois pour ceux qui n’ont pas été atteints par la maladie, ou qui n’ont pas reçu un seul vaccin dans leur vie, ou se sont fait vacciner une seule fois.

Avec quoi : Rudivax et Ervivax (composante du vaccin de la rubéole), ou Priorix et MMR (vaccins contre la rougeole, la rubéole et les oreillons).

8. Varicelle

Maladie virale qui se transmet facilement par l’air. Le patient peut contaminer plusieurs jours avant l’éruption. Chez les enfants, la varicelle est tolérée assez facilement, mais à l’âge adulte elle peut être très dangereuse. Une séquelle de cette maladie est le zona, qui atteint surtout les personnes âgées et celles qui ont une immunité réduite.

Qui doit se faire vacciner : Les adultes qui n’ont pas eu cette maladie.

Quand : Une fois, deux doses, avec un intervalle d’au moins six semaines.

Avec quoi : Varilrix ou les vaccins combinés contre la rougeole, la rubéole, la parotidite et la varicelle : Priorix Tetra et MMRV.

9. Encéphalite transmise par les tiques

Infection virale qui atteint le cerveau et la moelle épinière, et qui cause de graves maladies au niveau du système nerveux (méningite, encéphalite, méningoencéphalite). Dans 10 à 20% des cas, l’encéphalite transmise par des tiques cause des complications à vie (telles que la paralysie), voire la mort. Outre la piqûre de la tique, cette maladie peut être transmise à travers le lait non pasteurisé.

Qui doit se faire vacciner : Les habitants des régions où le virus est commun.

Quand : Pour commencer, trois doses du vaccin sont administrées (la deuxième au bout de deux semaines, sept mois après la première, et la troisième de 9 à 12 mois après la deuxième. Ce vaccin dépend du type de vaccin et de l’urgence). Puis, une dose tous les trois ans (les vaccins sont interchangeables, on peut s’en faire appliquer un différent chaque fois). Il est conseillé de recevoir les deux premières doses avant le début de la saison de reproduction des tiques, entre mars et avril, mais tu peux toujours le faire plus tard.

Avec quoi : Tick-E-Vac, EntseVir, Encepur.

10. Virus du papillome humain (VPH)

C’est l’infection virale de transmission sexuelle la plus commune. Il existe 190 types de virus qui causent le VPH, dont 13 provoquent le développement de cancer des organes génitaux et de l’oropharynx. 70% des cancers du col de l’utérus sont causés par le VPH.

Qui doit se faire vacciner : Aussi bien les hommes que les femmes.

Quand ? Le vaccin est davantage efficace avant le premier contact sexuel, mais peut aussi être reçu après le début de l’activité sexuelle, à un âge ultérieur. Trois doses sont nécessaires (la seconde, un à deux mois après la première, et la troisième, deux à quatre mois après la seconde, selon le type de vaccin).

Avec quoi : Gardasil et Cervarix.

11. Infection à méningocoques

C’est une maladie bactérienne infectieuse aigüe qui se transmet par l’air en contact proche avec le porteur. Elle est particulièrement dangereuse pour les enfants âgés de moins de cinq ans. Même avec un diagnostic précoce et un traitement opportun, la mortalité causée par cette infection atteint 10 à 15% des individus. Les séquelles de cette maladie sont : dommage cérébral, perte de l’ouïe et gangrène.

Qui doit se faire vacciner : Des adultes jeunes âgés de 20 à 25 ans, notamment les recrues et ceux qui vivent dans des auberges.

Quand : Deux ou trois doses à des intervalles d’un à six mois, selon le type de vaccin. Celui-ci forme une immunité qui dure de trois à cinq ans.

Avec quoi : Menactra, Bexsero, Trumenba.

12. Infection à pneumocoque

Il existe un grand nombre de maladies causées par la bactérie appelée “pneumocoque” (transmise par des gouttes aérotransportées): otite moyenne aigüe, pneumonie, sepsis, méningite, etc. Les personnes âgées de plus de 65 ans et les enfants de moins de cinq ans sont les individus les plus susceptibles à être atteints par cette infection.

Qui doit se faire vacciner : les adultes de 50 — 65 ans.

Quand : deux doses à des intervalles d’un à cinq ans, selon le vaccin.

Avec quoi : Pneumovax 23, Prevenar 13, Synflorix.

Bonus : une survivante de méningite — L’histoire de Julie

“Je m’appelle Julie, j’ai 23 ans. J’ai une fille de 10 mois. Je suis sourde. J’ai été atteinte de méningite à l’âge de cinq ans. Je toussais beaucoup et j’avais mal aux oreilles. Les médecins ont pensé qu’il s’agissait d’une infection respiratoire, mais des complications sont survenues. Le traitement n’a pas marché et je suis tombée dans le coma. Mes parents ne pouvaient pas entrer dans le service de réanimation. Quand je me suis réveillée, ma mère était à mes côtés, mais moi, je ne pouvais pas entendre ce qu’elle me disait. J’ai eu des problèmes de coordination et d’équilibre, je ne savais plus comment marcher. Mon mari, lui aussi, est sourd. Mes parents nous aident avec notre fille. Quand elle grandira, nous lui apprendrons le langage des signes, et ce sera plus facile”.

Pour programmer tes vaccins et en savoir plus sur les contre-indications des vaccins, n’hésite pas à consulter ton médecin, voire un spécialiste. Et toi, es-tu vacciné ?

5--5
507