Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

D’après une étude, le fait d’avoir un lien maternel positif réduit le risque d’avoir des partenaires violents à l’adolescence

3-2-
690

La relation mère-enfant s’avère être très importante. En fait, elle marque notre personnalité, et les choix que nous faisons à l’âge adulte sont étroitement liés au type de relation que nous avons vécue avec notre mère pendant notre enfance. Une étude récente a révélé que si le lien est positif dès la petite enfance, les décisions affectives de l’enfant tout au long de l’adolescence seront saines, sans violence ni abus.

Chez Sympa, nous avons voulu en savoir plus à ce propos et nous avons décidé de partager cette étude qui peut t’intéresser si tu es maman.

L’importance de la relation mère-enfant

Dans des études précédentes, l’on a découvert que l’exposition d’un adolescent aux conflits conjugaux de ses parents le rend plus susceptible d’en avoir également avec ses futurs partenaires à l’âge adulte. S’il a grandi en voyant comment l’un de ses parents maltraitait l’autre, il sera sans aucun doute prédisposé à avoir des relations amoureuses marquées par la violence.

Une nouvelle recherche a découvert pourtant l’effet contraire. En effet, malgré les conflits, si la mère aime ses enfants, ils ont peu de chances de reproduire l’histoire de leurs parents. La parentalité positive aide donc les adolescents à éviter les relations abusives.

Comment l’amour d’une mère protège-t-il son enfant

L’étude a été publiée dans le Journal of Interpersonal Violence. Une enquête auprès de 140 jeunes dont les parents étaient mariés ou vivaient ensemble a été menée. Pour la moitié des participants, l’un des parents avait des problèmes d’alcool.

L’enquête a été réalisée à deux reprises : une fois lorsque les participants étaient en quatrième, et ensuite pendant leurs deux dernières années de lycée. L’objectif des enquêtes était d’informer le degré d’exposition à la relation conflictuelle entre leurs parents, la perception que les participants avaient de leur mère et s’ils étaient eux aussi, victimes de violence.

Ce qui a été découvert fut révélateur. Les enfants qui avaient eu une éducation maternelle positive, bienveillante et avec un haut niveau d’acceptation, étaient moins susceptibles d’avoir à l’adolescence des relations violentes avec leurs partenaires, même si le mariage de leurs parents a été conflictuel. En revanche, les enfants dont les mères n’entretenaient pas de bons lien avec eux, étaient davantage exposés aux effets néfastes du conflit conjugal. C’est-à-dire qu’ils avaient des relations violentes avec leurs partenaires dès l’adolescence.

Pourquoi l’amour maternel est-il positif

D’après l’étude, la qualité de la relation des parents aide les enfants à former un modèle interne pour eux-mêmes et les autres. Si le père a un comportement violent et qu’il favorise les conflits avec son partenaire, les enfants apprendront à voir les autres comme peu fiables ou à les considérer comme des ennemis, et il se verront eux-mêmes comme des personnes hostiles.

Cependant, lorsque la mère élève ses enfants dans un environnement positif de communication, d’acceptation et de chaleur humaine, les enfants se voient eux-mêmes comme dignes de respect, et aimables, indépendamment du fait que leurs parents se disputent continuellement.

Une étude utile pour l’avenir

Étant donné que 30 % des adolescents sont victimes d’un type quelconque de maltraitance de la part de leur petit-ami, l’étude sert de base pour déterminer les mesures à prendre pour éviter cette situation.

L’influence de la relation conjugale sur les enfants est si importante, que l’un des moyens d’aider à élever les jeunes enfants avec une bonne estime de soi se base sur une intervention multiple qui encourage une communication saine entre les parents. Tout d’abord, il est important que les adultes apprennent à résoudre leurs conflits dans l’intimité.

Lorsque les parents parviennent à améliorer leur capacité de résoudre leurs problèmes sans avoir recours à la violence, le stress familial diminue et les compétences en communication augmentent. Du coup, les adultes deviennent plus réceptifs aux besoins de leurs enfants.

Es-tu d’accord avec les postulats de cette étude ? Dans quels autres comportements l’amour maternel peut avoir une influence chez l’enfant ? Ne manque pas de partager ton avis dans la section des commentaires !

Photo de couverture Stepmom / Columbia Pictures
3-2-
690