Sympa

Pourquoi tant de couples divorcent et comment vivre avec ça ?

De nos jours, le divorce est devenu une norme sociale et le nombre de personnes désirant sauver un mauvais mariage à tout prix diminue chaque année. Selon des études sociologiques, le nombre de divorces aurait augmenté dans le monde entier. Les scientifiques ont analysé des données sur 40 ans dans 84 pays du monde et sont parvenus à conclure que le pourcentage de divorces a doublé au cours de cette période. Aussi, les statistiques concernant la Russie et les pays de l’Union européenne ne sont pas du tout rassurantes : près de la moitié des couples divorcent au fil du temps.

Sympa a décidé de comprendre pourquoi il y a tant de divorces de nos jours, et comment nous pouvons vivre avec cela.

Les causes principales de divorce selon les statistiques

En moyenne, un mariage moderne dure 7 à 10 ans, selon les pays. D’après les études réalisées, les raisons principales pour lesquelles les couples se séparent sont plus ou moins les mêmes. Ainsi, le plus souvent, les gens divorcent à cause de l’adultère, de problèmes financiers, de l’égoïsme et du manque de compréhension entre conjoints. Et aujourd’hui, le plus souvent, ce sont les femmes qui sont à l’origine des divorces. Les psychologues disent qu’elles sont plus émotives. Elles sont touchées plus fortement par un échec et ont tendance à analyser plus souvent ce qui se passe dans la famille. Et puisque les droits des femmes sont maintenant bien protégés, elles sont libres de choisir leur propre destin : vivre seules ou avec leur mari.

Cependant, en plus de ces causes traditionnelles de divorce, il en existe d’autres dues aux réalités contemporaines. Nous tenterons ci-dessous de comprendre plus en détail ce qui pourrait conduire à la désintégration de la famille au XXIe siècle.

De nos jours, on peut facilement vivre seul

L’institution familiale est inévitablement influencée par de nouvelles réalités économiques. Lorsque le monde est entré dans une nouvelle ère de société postindustrielle, pour la première fois, l’homme a acquis la capacité de vivre confortablement seul. Auparavant, on fondait une famille pour une survie commune. Un homme de l’ère préindustrielle et même industrielle ne pouvait pas se nourrir tout seul. Par définition, une famille est un ménage commun. Mais désormais, il est possible de subvenir à ses besoins sans l’aide de quelqu’un : un homme et une femme du monde moderne peuvent bien gagner leur vie. C’est pourquoi les célibataires sont devenus une alternative à la famille — ce sont des personnes qui gèrent leur vie de manière indépendante.

C’est un concept tout nouveau dans l’histoire de l’humanité. Et il ne s’agit pas du fait que nous soyons devenus plus égocentriques, nous avons obtenu une telle opportunité, tout simplement.

Alors, les difficultés financières potentielles, qui attendent les gens en cas de divorce, ne les empêchent donc pas de divorcer. C’est évident que si une femme travaille, elle n’a pas peur de se retrouver sans moyens de subsistance.

L’espérance de vie élevée et la monogamie en série

Il existe encore cette opinion dans la société selon laquelle la famille, c’est pour la vie. L’espérance de vie augmente dans le monde entier depuis le XXe siècle, ce qui affecte considérablement les relations familiales. Alors, imaginons un jeune couple qui va bientôt se marier.

Admettons que la fiancée a entre 25 et 28 ans et que le fiancé a entre 28 et 32 ans. Il est assez difficile de supposer qu’ils vivront ensemble pendant 40-45 ans, car tout peut changer radicalement. Les gens commencent à avoir des objectifs et des aspirations différents, il est donc impossible de prédire ce qu’ils vont faire dans 20 ou 30 ans. C’est-à-dire que le modèle actuel de relation est souvent comme ceci : les gens se marient, ont des enfants, les élèvent jusqu’à un certain âge, et puis ils divorcent.

C’est pourquoi les sociologues modernes parlent de monogamie en série. Qu’est-ce que c’est ? La monogamie est l’union de deux personnes qui maintiennent la loyauté l’une envers l’autre. Et la monogamie en série est un modèle de relation dans lequel, au cours de la vie, on fonde plusieurs unions monogames tout en maintenant la fidélité dans leur cadre.

Le fait est que, malgré la révolution sexuelle et l’affirmation du principe de la liberté des relations entre les personnes, le polyamour et l’adultère ne sont toujours pas les bienvenus et ne sont pas le choix de la plupart des couples. Les gens veulent de la fidélité dans les relations et dans la famille, mais pas pour le reste de leur vie. Les mariages, qui sont conclus une fois pour toutes, deviennent un événement rare, puisqu’un tel modèle était acceptable lorsque les personnes mouraient assez jeunes...

Ainsi, la monogamie en série devient une pratique courante chez les gens modernes : les époux sont fidèles l’un envers l’autre, ils mettent simplement fin à leur relation et commencent une nouvelle vie avec quelqu’un d’autre.

Nous sommes devenus plus exigeants à l’égard de notre partenaire

Au XXIe siècle, nous sommes devenus plus critiques en ce qui concerne nos âmes sœurs et nos relations en général. Et il y a plusieurs raisons à cela.

Premièrement, puisque nous avons maintenant besoin de relations non pas pour la survie, mais pour le plaisir, nous souhaitons nous améliorer près de celui qu’on aime. Le statut social et les ambitions du mari ou de la femme sont également importants pour nous. Si nous ne constatons pas de développement mutuel au cours du mariage et comprenons que nous ne nous inspirons plus, alors nous nous séparons et cherchons une personne plus appropriée.

Deuxièmement, notre mode de vie a changé, ce qui affecte assez fortement l’institution familiale. Dans le monde moderne, nous avons commencé à passer plus de temps ensemble et à communiquer beaucoup plus intimement. Cela est dû à un changement de concept de travail et de journées de travail. La politologue Catherine Schulman pense que les gens du XXe siècle se voyaient beaucoup moins souvent qu’au XXIe siècle. Auparavant, tôt le matin, le mari partait au travail, rentrait tard le soir, et en plus de cela, la femme s’occupait des tâches domestiques. L’interaction était donc minimale.

Bien sûr, cette forme de vie en commun est encore courante, mais aujourd’hui, surtout dans les grandes villes, le concept de travail est devenu plutôt vague. De plus en plus de personnes se tournent vers le travail à distance ou partiellement à distance, ouvrent leur start-up ou une petite entreprise. De plus, l’entretien de la maison peut être effectué par des sociétés de nettoyage. Il devient donc extrêmement important de choisir une bonne personne avec qui l’on vit et passe son temps libre. Par conséquent, la valeur des liens familiaux augmente, mais les exigences réciproques augmentent également.

Il y a plus de possibilités de rencontres

Grâce au progrès de l’Internet, il est devenu beaucoup plus facile de rencontrer une nouvelle personne. Tous les types de réseaux sociaux, sites de rencontres et applications de rencontres ont considérablement élargi l’éventail des partenaires potentiels.

Comment se rencontrait-on auparavant ? En principe, on faisait une rencontre soit avec l’aide de la famille et des amis, soit à la fac ou au travail. Bien sûr, il y avait toujours la possibilité de faire une rencontre occasionnelle dans la rue, dans les transports ou lors d’une soirée, mais ce n’était pas aussi populaire. Aujourd’hui, grâce à Internet, le monde entier est ouvert aux gens, surtout s’ils maîtrisent des langues étrangères. Si la relation actuelle ne se développe pas, il n’est pas si terrible d’être seul, car il y a maintenant beaucoup plus de chances de trouver une âme sœur avec des intérêts et des loisirs similaires.

Que va-t-on faire à ce sujet ?

ln ne peut pas dire que, dans le monde moderne, la famille ait perdu son ancienne valeur, elle s’est plutôt transformée. Le nombre de divorces nous informe simplement que les gens sont devenus plus exigeants et s’attendent à plus les uns des autres. Et en même temps, ils sont devenus réciproquement plus libres dans leur choix. Ni les femmes ni les hommes ne sont disposés à s’accrocher à un mariage malheureux, ils préfèrent mettre fin à des relations difficiles et commencer à reconstruire une vie avec une nouvelle personne.

Nous ne sommes plus prêts à sauver la famille pour le bien des enfants ou pour des raisons financières, car nous n’avons pas peur d’être seuls. Par conséquent, il ne faut pas s’étonner du pourcentage élevé de divorces, car aujourd’hui, nous nous marions pour être heureux, et non pas parce que c’est pratique ou rentable !

Selon toi, pourquoi y a-t-il beaucoup de divorces de nos jours ? Partage ton avis dans les commentaires !

Photo de couverture olexiysyrotkin / Depositphotos