Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Des femmes mexicaines ont confectionné des poupées avec des corps réalistes pour montrer qu’il n’est pas nécessaire d’avoir un corps “parfait” pour être belle

1--5
643

En 2019, nous vivons entourés de publicités, de programmes télévisés et d’autres médias massifs qui mettent en avant la supposée “femme parfaite” avec des critères de beauté qui sont presque impossibles à atteindre. Malgré les régimes, les séances à la salle de sport et une bonne hygiène de vie, il est difficile de ressembler aux célébrités que nous admirons, d’autant plus lorsque nous n’avons ni le temps ni tendance à être obnubilés par notre apparence. En se regardant dans le miroir, cela peut favoriser les complexes que nous avons sur notre propre corps, au point d’être insatisfaits de notre apparence.

Fort heureusement, dans le monde, il existe de nombreuses personnes qui sont prêtes à briser les stéréotypes, et c’est pourquoi chez Sympa, nous avons décidé de partager l’histoire des poupées artisanales Melinas qui mettent en avant une beauté qualifiée “d’inesthétique”. Elles montrent que toutes les personnes sont uniques et inimitables !

Un petit geste significatif d’une mère envers sa fille

Tout a débuté lorsque Merry, une mère souhaitant faire plaisir à sa fille, a confectionné une poupée à son effigie. Selon Marelsy, la fille de Merry, elle a reçu la poupée alors qu’elle vivait une période difficile, ni les régimes ni le sport ne lui permettaient d’atteindre le corps qu’elle désirait. À cause de ses échecs, elle s’infligeait des habitudes extrêmes, entraînant des malaises, ainsi qu’une vulnérabilité physique et émotionnelle.

“Je traversais une mauvaise passe et elle, comme une bonne mère (...) a cherché à réaliser une poupée à mon image, parce que tous les moules qu’elle trouvait, ceux qui étaient vendus sur le marché, étaient typiquement ceux de la poupée très fine ou ronde sans aucune forme. Et moi, je suis grassouillette, mais mes formes sont bien proportionnées”, a confié Marelsy.

Ce petit geste, la création d’une poupée en tissu avec les mêmes proportions physiques que sa fille, a provoqué une vive émotion et lui a permis de retrouver confiance en elle. “En m’observant à travers elle, ma poupée est devenue le déclic dont j’avais besoin pour me retrouver. Dans mon processus thérapeutique, elle a été une alliée de taille et elle m’a aidée à me reconstruire, à connaître les limites de mon corps et à rester en bonne santé tout en m’acceptant”.

Faire passer le message à toutes les femmes

“Cette expérience a tellement été bénéfique que nous avons décidé de la partager avec d’autres femmes”. D’après Marelsy, les enquêtes ont révélé que 78% des femmes au Mexique se sentent insatisfaites de leur corps. Par conséquent, “je souhaite montrer aux femmes à quel point elles sont belles et précieuses telles qu’elles sont. Quand elles le comprendront, un nouveau et merveilleux monde s’ouvrira à elles”, raconte la jeune femme.

Au départ, Marelsy et Merry ont commencé à faire des poupées pour des amies et des proches, jusqu’à ce qu’elles décident d’élargir leur cible et de transformer ce projet en entreprise familiale sous le nom de Melinas. “Avec ma famille, nous avons lancé cette société qui a pour but d’aider les femmes à s’aimer. Une entreprise qui confectionne des poupées qui ont le physique de femmes réelles pour montrer à toutes les femmes à quel point elles sont merveilleuses”, ont commenté la mère et la fille à l’origine du projet.

Des poupées avec une histoire

“Les femmes cherchent à rentrer dans une norme de beauté qui met de côté ce que nous sommes, notre essence, notre héritage génétique, et notre état de santé. Lorsque nous n’en faisons pas partie, que nous n’arrivons pas à suivre les codes malgré notre bonne volonté, que nous ne ressemblons pas à une célébrité, nous devenons vulnérables”, affirme Marelsy.

En s’inspirant de cette problématique, chaque poupée renferme une histoire qui tente d’être le reflet de tous les combats des femmes à qui elles sont destinées. Certaines poupées ont des cicatrices, de la cellulite, d’autres ont des hanches plus développées et d’autres ont un vécu qui est marqué sur leur corps. Mais surtout, les poupées sont puissantes, fortes, féminines et fières de leur corps naturel.

L’entrepreneuriat avec un engagement social

L’un des objectifs de l’entreprise est d’aider les femmes en situation de vulnérabilité. Dans ce projet, les salariées sont des femmes qui ont été victimes de viol. Il permet un travail avec des horaires flexibles, des plans de carrière et un accompagnement psychologique pour pouvoir dépasser le traumatisme et se projeter dans le futur.

De plus, une partie des bénéfices est destinée à des causes qui viennent en aide à des femmes en situation de vulnérabilité. La société propose également des consultations psychologiques en ligne, des conférences sur la motivation et des conseils dans le domaine de l’entrepreneuriat.

Bonus : le discours de Marelsy Castillo sur TEDx

Que penses-tu de ce projet familial ? As-tu des complexes vis-à-vis de ton corps ? Aimerais-tu que de telles poupées soient commercialisées dans ton pays ? Partage ton avis dans les commentaires !

1--5
643