Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Histoires de différents endroits du monde qui vont te surprendre

7,3 milliards de personnes vivent sur notre planète. Brandon Stanton, auteur du projet Humans of New York, en profite tous les jours en publiant des photos et des histoires de gens de telle ou telle ville.

Chez Sympa-sympa.com, nous sommes fascinés par le travail de Brandon et nous partageons avec toi certaines de ses meilleures publications.

Saint-Pétersbourg, Russie

"J'ai quatorze ans. Tous mes amis veulent déjà être adulte. Ils boivent de l'alcool, ils fument et ils sont parfois très vulgaires. Ils feraient tout pour pouvoir se séparer de leurs parents et prouver qu'ils sont indépendants. Et moi, j'aimerais rester dans l'enfance un petit peu plus. J'aime être avec mes parents. J'aimerais que cette période dure plus longtemps".

Montevideo, Uruguay

Je ne me suis rendu compte que j'aimais enseigner qu'à 45 ans. J'étais graphiste, et un jour, je me suis inscrit comme volontaire pour donner des cours à des enfants d'un quartier pauvre. C'était un programme pour adolescents qui avaient abandonné l'école et j'avais très peur au début. Beaucoup d'entre eux avaient des problèmes de comportement, d'autres consommaient des drogues. Un jour, un garçon a apporté un couteau en classe.

Mais il s'est avéré que j'ai su comment parler avec eux. J'ai même réussi à communiquer avec les enfants qui refusaient d'écouter les psychologues. Ce programme a duré seulement six mois, mais j'ai compris que je pouvais avoir de l'influence sur la vie de quelqu'un. J'ai ensuite étudié pour être professeur. Je commencerai bientôt à donner des cours de portugais à des enfants d'école primaire".

Santiago, Chili

"Je vais vous raconter un secret. À l'université, on se détestait et on se disputait tout le temps. Je disais A et elle disait B. À la fin de l'année, notre professeur nous a obligés à travailler ensemble sur un projet. Et bien que nous lui ayons tous les deux demandé de changer de partenaire, il a refusé. Plus tard, nous lui avons demandé d'être le parrain de nos enfants".

New York, États-Unis

"Je suis chauffeur de taxi pour rembourser mon prêt étudiant. Je suis allé à l'université tard, parce que mon père a souffert d'un infarctus après que j'ai obtenu mon bac. Il ne pouvait pas se permettre d'arrêter de travailler, c'est pourquoi j'ai travaillé sept jours à la semaine dans un café pendant qu'il se remettait. Quand il est rentré de l'hôpital, je l'ai pris dans mes bras. Il avait les larmes aux yeux.

Mon père avait émigré du Pakistan dans les années 80. Il a beaucoup travaillé pour que ma vie soit meilleure. Je crois qu'à ce moment-là, il a compris que j'étais devenu le fils qu'il avait toujours voulu avoir".

Montevideo, Uruguay

"J'ai perdu tout ce que j'avais construit pendant quarante ans en seulement vingt minutes. Cela est arrivé pendant que j'étais au travail. Ma mère a essayé d'allumer la cuisinière, mais cette dernière a pris feu. J'ai tout perdu. J'étais désespéré, je ne dormais presque plus. J'ai passé quelques mois à vivre chez des amis. Cependant, cet accident m'a changé. J'ai compris qu'il y a beaucoup de bonnes personnes dans ce monde.

Les voisins m'ont aidé à nettoyer et nous avons commencé à construire de nouveau. Les gens m'ont apporté du matériel, et 25 volontaires du syndicat local des bâtiments sont venus. Avant, je pensais que le monde était rempli de personnes égoïstes, c'est pourquoi je ne pensais qu'à moi. Et maintenant, quand ma maison sera prête, je ferai tout mon possible pour aider les autres".

New York, États-Unis

"J'essaie de trouver quelque chose qui me motive pour me lever tous les matins. J'aime le basket, je passe beaucoup de temps à m'entraîner tous les jours. Maintenant, je dois trouver quelque chose qui me pousse à travailler sur le reste. Par exemple, je veux avoir de meilleures notes.

Bon, maintenant en parlant avec vous, je pense que ma mère pourrait être ma motivation. Elle rêve d'avoir une maison où chacun d'entre nous puisse avoir son propre étage. Je ne suis pas convaincu par l'idée, mais je veux quand même lui acheter cette maison".

Córdoba, Argentine

"Je m'ennuyais beaucoup et je demandais toujours à mes parents d'avoir un petit frère. Un jour, je ne voulais pas faire la sieste et ma mère m'a dit : 'Si tu dors un peu, nous t'offrirons un petit frère dans neuf mois'."

New York, États-Unis

"Ma mère est décédée d'un cancer des poumons le jour de mon seizième anniversaire. D'ailleurs, samedi, c'est mon anniversaire. Avant sa mort, j'étais une bonne élève, j'aurais pu recevoir une bourse pour l'université grâce à mes compétences en chant. Mais après qu'elle soit partie, j'ai tout laissé tomber. Ma mère était ma fan numéro un. Même quand elle était très malade, elle venait à mes concerts en fauteuil roulant, en ayant presque plus de cheveux et elle s'asseyait au premier rang. J'ai arrêté de chanter quand elle est décédée. Je n'ai personne pour qui chanter.

Notre père nous a élevés et il est merveilleux. Vous savez à quel point il est fantastique ? Il est allé au tribunal pour demander de changer la date de mon anniversaire afin de ne pas avoir à passer par ce calvaire tous les ans. Bon, il s'avère que c'est interdit. Mais il a essayé".

São Paulo, Brésil

"Il est tombé amoureux de moi la première fois qu'il m'a vue et il m'a toujours appelée 'princesse'. Il m'a toujours dit que nous étions faits l'un pour l'autre parce que nous faisions la même taille de chaussures. Regardez, il est gêné !"

New York, États-Unis

"Elle veut tout savoir. Une fois, nous nous sommes faits arrêterà la frontière canadienne parce qu'elle était en train de lire un livre sur la physique nucléaire".

Photo de couverture humansofny/Instagram