Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Symboles de culte dont on ne connait pas la véritable signification

Ces symboles ont traversé de nombreuses générations et pendant des siècles les gens leur ont donné un certain sens. Mais parfois, leur signification peut changer ou trouver d'autres assocations jusqu'à ce qu'on ne puisse même plus les reconnaître. Qui sait, ton collier ethnique préféré a peut être lui aussi un sens sacré dont tu ignorais l'histoire...

Sympa-sympa.com s'est intéressé à l'histoire des symboles les plus connus du monde.

La coupe et le serpent sont le symbole de Hygie, la déesse grecque de la santé. Le terme "hygiène" a été adopté à partir de son nom. Le Serpent est le symbole de l'immortalité et de la mort, puisqu'il est capable aussi bien de tuer que de guérir. Au Moyen-Âge, la Coupe d'Hygie, est devenue l'emblême utilisé par les pharmarciens à Padoue, en Italie, et plus tard, elle est devenue le symbole de reconnaissance des médecins. Cependant, dans d'autres pays, le symbole de la médecine est le caducée : la baguette de laurier ou d'olivier surmonté de deux ailes et entouré de deux serpents entrelacés. Elle fut offerte par Apolon au dieu du commerce, Hermès.

La première mention de ce symbole date de l'an 4200 avant J-.C. L'ouroboros était populaire en religion, en magie, en alchimie, en mythologie et en psychologie.

Il représente la création et la destruction, le cycle de la vie et la mort. Les Grecs anciens ont pris ce symbole aux Égyptiens pour faire référence à des choses qui n'ont ni début ni fin.

Ce symbole était déjà utilisé en l'an 3000 avant J.-C. En Inde, on l'appelait Anahata. Ce sont deux triangles superposés et entrelacés qui reflètent le masculin et le féminin, et symbolisent le chakra du cœur.

Charles IV, empereur du Saint-Empire romain, en 1354, permit aux juifs de Prague de posséder leur propre drapeau. Un carré de tissu doté d'un hexagramme qu'on appela drapeau du Roi David. Sous le régime nazi, l'étoile jaune de David est devenue le symbole du judaïsme et de l'holocauste.

Dans la croyance commune, le symbole du Yin et Yang vient des bouddhistes des premiers à troisième siècles. En Chine et au Japon, le Yin et le Yang est considéré comme un modèle de tout ce qui existe.

Le concept original de "Yin" (l'ombre) et "Yang" (le côté ensoleillé de la montagne) sont entendus comme deux forces fondamentales opposées, qui se complètent entre elles, et chacune porte un morceau de son opposé. Le Yin et le Yang est une lutte pacifique où la victoire finale est impossible, puisque la fin n'existe pas.

Les premières images de ce symbole furent établies en l'an 2000 avant J.-C. Le symbole se retrouve en Asie, au Moyen-Orient et en Égypte. La roue était un attribut des dieux du soleil et représentait la nature, le cycle de la vie, la regénération et la rénovation. Dans le bouddhisme et l'hindouisme, la roue symbolise le cycle de Samsara, le changement, le destin et le temps.

Puis, est apparue la notion de roue de la fortune, le symbole de la chance aléatoire. Les rayons de la roue de la fortune apportaient chance et malheur, d'une manière infinie et indissociable.

La première mention de ce symbole date de l'an 1300 après J.-C.
La Rose des vents était le symbole d'une étoile guide et d'un porte-bonheur pour les marins.

Entre le XVIIIe et le XXe siècle, les tatouages de cette rose sont devenus célèbres : on pensait qu'ils allaient aider les marins tout au long de leur voyage. La Rose des vents était également représentée sur les cartes pour symboliser les points cardinaux.

Les premières images de ce symbole datent de l'an 8 000 avant J.-C.

La Svastika est le symbole du bonheur, de la création et de l'abondance. En Inde, elle symbolise le soleil et le commencement. Pour les Indiens d'Amérique, elle est l'emblème du dieu du soleil. En Chine, il s'agit d'un hiéroglyphe représentant le soleil. Le Bouddhisme, considère ce symbole comme la perfection.

Depuis 1900, dans les pays anglophones, la svastika s'est fait connaître comme la "Croix du bonheur" qui se compose de "4 L" : Light (Lumière), Love (Amour), Life (Vie) y Luck (Chance).

En 1920, les nazis en ont fait leur symbole. Après la guerre, la svastiska a été interdite dans de nombreux pays à cause de son association au nazisme.

Ce symbole est né dans les années 4000 - 3000 avant J.-C., ce sont les premières traces retrouvées de l'aigle à deux têtes. Gandaberunda appartient aux légendes de l'hindouisme. Le dieu guerrier Vishnu s'est transformé en aigle bicéphale, révélant sa force magique. Gandaberunda était le symbole des débuts du dharma, un ensemble de règles visant à maintenir l'ordre cosmique.

Dans le bouddhisme, l'aigle à deux têtes symbolise le pouvoir de Bouddha. Dans le monde musulman, c'était le symbole de l'autorité suprême du Sultan. En Sumer, c'était le symbole du soleil.

Gandaberunda apparaît sur de nombreux emblèmes de divers pays et royaumes. Il fut représenté sur les pièces de monnaie de la Horde d'Or, et sur l'écu du Saint-Empire Romain.

Le symbole existe depuis l'an 3500 avant J.-C. Il a été retrouvé en Égypte, en Grèce, en Inde, à Byzance et en Sumer. Le croissant de lune symbolise la renaissance et l'immortalité. Les chrétiens le vénéraient en tant que symbole de la Vierge Marie; en Asie, comme la représentation des forces cosmiques; et dans l'hindouisme, il représente le contrôle de l'esprit.

Le croissant de lune fut le symbole de l'Empire Sassanide en Perse et fut disposé sur les couronnes. En 651, à la suite de la conquête arabe, le croissant de lune s'est transformé en symbole du pouvoir en Asie Occidentale. Après la chute de Constantinople en 1453, il fut définitivement associé à l'Islam.

Les premières étoiles à cinq branches remontent à l'an 3500 avant J.-C.

Le pentagramme était un talisman contre les forces du mal et de l'obscurité.

À Babylone, les commerçants dessinaient le pentagramme sur leur porte pour protéger leurs marchandises des vols et des dégâts. Pythagore la considérait comme une perfection mathématique. L'étoile est aussi le symbole de l'omnipotence intellectuelle.

Dans le christianisme primitif, elle fut le symbole de Jésus Christ, mise à l'envers. Ensuite, selon une requête de Éliphas Lévi, l'étoile à cinq branches inversée est devenue le symbole de Satan.