Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

11 Exemples de bonnes manières au Japon qui te rendraient fou

----
11k

Au Japon, être poli n'est pas une tâche facile. Les règles de politesse forment un ensemble de codes stricts dont le sens profond cède le pas sur l'importance du respect des manières.

Ici, chez Sympa-sympa.com, nous te raconterons certaines coutumes venues tout droit du Japon.

Comment s'adresser à une personne?

Tu ne peux pas simplement prononcer le nom de la personne. Tu as sûrement déjà entendu le suffixe "-san", qui est utilisé pour montrer le respect. Et bien sache que c’est juste l'un des nombreux suffixes existants:

  • "-kun" est un suffixe plus affectueux, que le neutre "-san". Cela pourrait être traduit par "ami" ;
  • "-chan" est un suffixe tendre et n'est pas utilisé chez les hommes ;
  • "-sama" montre le respect maximal (Seigneur vénéré). Il est utilisé pour s'adresser aux dieux ou aux empereurs. Dans le discours contemporain, il est parfois utilisé sarcastiquement ;
  • "-senpai", quand un mineur s'adresse à un majeur, très commun chez les étudiants ;
  • "-kohai" est le "senpai" à l’envers ;
  • "-sensei", pour s'adresser à un professeur, un médecin, un scientifique, un politicien ou d'autres personnes respectées ;
  • "-shi", pour une écriture formelle.

Cartes de visite

C'est toute une cérémonie. Rappelle-toi bien tout ce qui suit :

  • il est nécessaire de remettre ta carte avec la face visible ;
  • tu dois la donner en utilisant tes deux mains ;
  • si ton titre professionnel est inférieur à celui de la personne en face de toi, ta carte doit être positionnée plus bas que la sienne ;
  • si quelqu'un te donne sa carte de visite, tu dois l'observer immédiatement pendant quelques secondes ;
  • n'oublie surtout pas de t'incliner !
  • tu n'as pas ta carte avec toi ? Oups, gros problème !

Et maintenant, on se rappelle du même procédé dans notre pays : on prend la carte, on la met dans notre poche et basta !

Dans un ascenseur

Il s'avère qu'ici aussi il y a des règles informelles, mais bien définies : si tu rentres dans un ascenseur vide, tu deviens le capitaine et tu dois te tenir à côté du panneau de contrôle. Tu vas devoir maintenir le bouton pour que tout le monde puisse entrer. Et ainsi de même à chaque étage. Et si tu sors le dernier, ne l'oublie pas. Tu dois tout faire très rapidement.

Si tu es un touriste au Japon, essaie de ne pas entrer dans l'ascenseur en premier.

Métro

Tout est très strict dans le métro : il est mal vu de parler que ce soit au téléphone ou bien en face à face. Il en va de même d'observer les personnes autour.

Il n’est pas coutume de laisser son siège aux personnes âgées, même si elles sont en train de tomber. Ces personnes, ainsi que les gens en situation de handicap et les femmes enceintes ont des sièges réservés marqués d'un pictogramme. Ces sièges ne sont jamais occupés par des personnes qui n’appartiennent pas à cette catégorie.

Ne me touche pas !

Au Japon, les gens ne se regardent pas dans les yeux et ne se touchent surtout pas. C'est un pays qui a une très faible superficie, c'est pourquoi chaque citoyen respecte l'espace personnel des autres. Donc, si tu décides de visiter le Japon, ne touche surtout pas les autres.

N'embrasse pas non plus ton / ta partenaire dans la rue. Pour que tu saches, jusqu'en 1945, tu pouvais être emprisonné pour cette raison.

Boissons alcoolisées

Toute la hiérarchie sociale est brisée lorsque les Japonais boivent. Et ils le font avec ardeur ! Ici, un enseignant peut prendre une cuite avec ses élèves, qui le porteront jusqu’à chez lui ! Un employé de bureau exemplaire, qui s'incline devant son associé pendant la journée, peut se saouler dans un karaoké la nuit et vomir sur tout son costume. C'est normal.

La chose la plus curieuse est que quand ils décuvent et reprennent leur esprit, ils se comportent comme si rien ne s’était passé. Au Japon, ce qui se passe dans une beuverie, reste dans une beuverie. Le lendemain, on oublie !

Argent

Il y a une étrange relation avec l'argent au Japon, les gens sont gênés de le montrer, alors ils utilisent beaucoup d’enveloppes au design traditionnel pour glisser leurs billets. Si tu n’as pas d'enveloppe sur toi, tu devras envelopper tes billets dans un morceau de papier pour les donner.

Bien sûr, tu ne dois pas faire cela pour régler tes achats dans un supermarché, mais il y a aussi une règle : tu ne peux pas donner ton argent directement dans la main de la personne en charge de la caisse, il faut le poser sur un plateau. Tout le monde respecte l’espace personnel de l’autre. Qu’en penses-tu ?

L'art de s'asseoir d'une façon correcte

Cette posture sur les genoux est appelée "seiza" et les Japonais s'assoient toujours de cette façon, ils sont très à l'aise, comme dans un fauteuil. En revanche, les Européens qui ne sont pas habitués se plaignent souvent des douleurs dans les jambes après quelques minutes assis dans cette position.

Si tu es un touriste ou un retraité, bien sûr, personne ne dira rien si tu te dégourdis les jambes. Mais un Japonais ne le ferait jamais.

Cadeaux

La culture des cadeaux est très forte au Japon. Il y a deux jours spéciaux par an où tout le monde s'offre des cadeaux : ochugen (en été) et oseibo (en hiver).

Et rappelle-toi, au Japon, si tu reçois un cadeau, tu n’as pas besoin de l'ouvrir immédiatement, car cela est signe d'avidité et d'impatience. Aussi, la personne qui offre le cadeau pourrait être vexée ou peinée si elle remarquait sur votre visage une ombre d'insatisfaction sur la qualité du cadeau.

Révérences

L'art de la révérence est tellement important dans ce pays, que les enfants l'apprennent dès leur plus jeune âge. Il en existe différentes formes : les révérences debout, assises, assises à l’européenne, féminines et masculines. Voici certaines d’entre elles :

  • Salutation ("eshaku"), a 15°. Pour les personnes de même titre / rang social.
  • Respect ("keirei"), a 30°. Pour un professeur, un supérieur au sein de l'entreprise.
  • Respect maximal ("saikeirei"), a 45°. Pour demander pardon ou en apercevant l’empereur.
  • Admiration, la tête touche le sol. Aujourd'hui, cette révérence est utilisée uniquement dans des cas extrêmes, lorsque quelqu’un a fait quelque chose d’absolument dégoûtant.

Logiquement, les Japonais ne s'attendent pas à ce qu'un étranger s'incline, mais ils vont adorer si tu te penches en retour.

Au revoir

Un client ou un partenaire est presque un dieu au Japon, ils les vénèrent et les respectent énormément. Quand un client part, toute l'entreprise peut l'accompagner à la porte ou à l'ascenseur, en s'inclinant, jusqu'à la fermeture de la porte.

C'est assez inconfortable si cela se passe dans un bâtiment de plusieurs bureaux et que plusieurs groupes se croisent dans les ascenseurs. Les clients étrangers ne se sentent pas très à l'aise non plus, et ainsi, les jeunes Japonais abandonnent de plus en plus ce rituel.

Il est intéressant de voir comment les bonnes manières traditionnelles du Japon vont évoluer dans les années à venir.

Que penses-tu de ces différentes règles de bonne manière ? Donne-nous ton opinion en commentaire !

Photo de couverture gl0ck/depositphotos, jsks/pixabay
----
11k