Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

7 Preuves formelles qui démontrent que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers

----
13k

"Sommes nous seuls dans l'Univers?" Voici une des questions immuables de l'humanité. Elle nous pousse à construire des téléscopes géants, à envoyer des satellites autour des planètes éloignées et à élaborer diverses théories incroyables. Au cours de ces dernières décennies, nous avons mené des recherches ininterrompues sur l'intelligence extraterrestre. Pour les scientifiques, des découvertes majeures ont déjà été faites.

Sympa-sympa.com a rassemblé pour toi sept preuves formelles qui démontrent que nous ne sommes pas seuls dans l'Univers.

1. Des bactéries minuscules dans les météorites

Des dizaines de milliers de météorites sont tombées durant les millions d'années d'existence de notre planète. Certaines d'entre elles sont d'origine martienne. En fait, ce sont précisement ces météorites dans lesquelles les indices d'une éventuelle vie extraterrestre ont été trouvés.

Une de ces météorites est Nakhla, tombée en Egypte en 1911. Pourtant, son étude a commencé seulement 80 ans après, en 1999. Dans ce morceau de météorite ont été découvertes les structures filamenteuses que laissent derrière elles les bactéries. Il est impossible que les organismes terrestres aient pu entrer au centre d'une pierre millénaire, et ainsi, il est probable que les bactéries qui ont laissé ces traces ne provenaient pas de la Terre.

Une autre météorite, Shergotty, fut trouvée en Inde en 1865. Quand on commença à l'étudier, on découvrit dans ses profondeurs certains éléments qui pouvaient uniquement s'être formés dans l'eau. L'âge de ces éléments est de quelques dizaines de milliers d'années. Les scientifiques conclurent que cette météorite avait passé la majeure partie de sa vie submergée dans l'eau.

2. Le signal « WoW ! »

Le 15 août 1977, les chercheurs de l'Université de l'état d'Ohio, qui travaillaient avec le radiotélescope "Big Ear", captèrent un signal fort et étrange, dont la source se situe hors de notre système solaire. Le son parut tellement inattendu pour l'opérateur, le docteur Jerry Ayman, qu'il souligna l'ensemble des symboles correspondants sur le papier et écrivit à côté : " Wow ! ".

Il existe beaucoup de théories et de significations supposées de ces sons, et cependant, aucune d'entre elles n'a été vérifiée. Par la suite, les scientifiques essayèrent de capter un signal de radio similaire, mais même si leur attention entière fut tournée vers l'espace, cette entreprise fut sans succès.

3. Preuves dans l'histoire

Les hiéroglyphes égyptiens découverts dans le temple de Seti I à Abidos possèdent une forme étrange, qui évoque un hélicoptère, un dirigeable et un sous marin. Cette découverte provoqua beaucoup de débats entre les égyptologues et les archéologues; lesquels n'ont d'ailleurs pas trouvé à ce jour d'explication rationnelle et scientifique.

Dans la peinture de Domenico Ghirlandaio, créée au XVe siècle, nous pouvons observer derrière la Vierge Marie une personne fixant un objet lumineux ressemblant à un vaisseau spatial dans le ciel.

Un autre artefact antique qui ne laisse pas dormir en paix les scientifiques est l'Enigmalito. Une pierre qui contient un élément incrusté dont l'objectif n'est pas clair, en effet son aspect donne l'impression d'être une prise. L'âge approximatif de la pierre est de 100 000 ans.

4. L'atmosphère vivante de Mars

Il y a peu, les données du robot explorateur de Mars, Curiosity, ont vérifié que la planète rouge dispose de beaucoup de méthane. Sur Terre, 95% de ce gaz est produit par les organismes vivants, et les 5% restants proviennent de l'activité volcanique.

Les scientifiques disent que le méthane martien en de telle concentration se doit d'être renouvelable, car il se décompose sous l'effet des rayons ultraviolets et de la radiation. Cela signifie qu'il n'est pas apparu suite à une activité volcanique mais bien comme résultat de processus vivants.

5. La vie peut exister partout

Le vide est nuisible pour les créatures vivantes et cependant, certaines sont capables de lui survivre sur des périodes de temps prolongées.

Par exemple, les tardigrades peuvent supporter des températures qui vont de -273 jusqu'à +151°C, ainsi qu'une radiation 1000 fois supérieure à la dose mortelle pour toute autre créature vivant sur la planète. Ils peuvent vivre dans une atmosphère saturée en sulfure d'hydrogène et en dioxyde de carbone. Ils sont aussi capables de perdre jusqu'à 100% de leur liquide total.

Les scientifiques suèdois ont mené à bien une expérience : ils ont positionné des tartigrades sur la surface d'une station spatiale. Après avoir passé 10 jours dans l'espace, ces organismes semblèrent disséqués; cependant, en les ramenant à bord de la station spatiale, ils se ranimèrent.

Si la vie sur notre planète est capable de survivre aux conditions les plus extrêmes, pourquoi ne pourrait-elle pas exister en dehors de la Terre ?

6. Des milliers de planètes ressemblent à la Terre

Un groupe de scientifiques de l'Université de Berkley a publié les résultats de leur étude, dans laquelle ils ont analysé 42 000 systèmes planétaires situés hors de notre galaxie et visibles depuis la Terre à l'oeil nu. Ils ont découvert qu'environ 22% des planètes pouvaient présenter des conditions adéquates pour héberger la vie. C'est-à-dire qu'une étoile sur cinq comme le soleil possède une planète semblable à la Terre.

7. L'eau n'existe pas seulement sur la Terre

Ce n'est plus un secret : l'eau est nécessaire à toute vie. Et bien sûr, elle n'existe pas seulement sur la Terre.

Un des endroits les plus incroyables et qui abriterait la vie est Europe, le satellite de Jupiter. Selon les dernières données scientifiques, Europe est recouvert d'océans énormes, et le volume d'eau total serait plus important que celui que nous avons sur Terre. Sa surface est congelée, mais en prenant en compte la force de gravitation d'un géant comme Jupiter, l'eau sous la glace peut se trouver à l'état liquide et abriter la vie.

Encelade, le satellite de Saturne, possède les mêmes caractéristiques. Les scientifiques ont vérifié qu'il abritait aussi un océan sous une couche de glace. Comme pour Europe, l'océan d'Encelade est un endroit parfait pour héberger la vie, tout comme sur Terre.

Photo de couverture NASA
----
13k