Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

8 Personnes qui ont trompé le système

Il n'y a pas que les escrocs qui savent dénicher les failles dans la législation. Dans de nombreux pays, trouver ces points faibles est presque devenu un hobby national.

Sympa-sympa.com a rassemblé pour toi 8 exemples qui prouvent qu'en jouant avec les règles, il est possible d'esquiver les interdits.

Location gratuite d'appartement

Depuis 6 ans, une famille vit dans l'une des zones les plus prestigieuses de New York absolument gratuitement. Lorsque Zachary Bennett et Karen Nourse ont emménagé dans le bâtiment, les 9 étages abritaient uniquement des logements. Au cours du temps, les autres appartements devinrent des bureaux. En 2010 fut promulguée la "Loft Law", qui stipule que les locataires ne sont pas obligés de payer leur loyer s'ils vivent dans un bâtiment où prend place un commerce illégal. En s'appuyant sur cette loi, ils ont économisé plus de 400 000 dollars à ce jour.

Lettres à l'Union Soviétique

Au début des années 1980, un scientifique italien a commencé à écrire des lettres à un dissident connu de l'Union Soviétique, ceci dans le simple but de gagner de l'argent. Chaque lettre était assurée et envoyée par courrier recommandé. Bien sûr, le destinataire ne recevait jamais les lettres et au bout d'un certain temps, le scientifique touchait la prime d'assurance correspondante. Il a ainsi gagné 16 000 dollars par an pendant plusieurs années.

Une maison à 16 dollars

En juin 2011, l'américain Kennet Robinson a emménagé dans une maison évaluée à 340 000 dollars après en avoir payé seulement 16. Il utilisa la loi de la "possession illégale" pour parvenir à ses fins ; il trouva une maison dont le propriétaire était parti sans avoir pu payer l'hypothèque, et dont l'entreprise qui fournissait les services d'hypothèques avait fait faillite. Après avoir payé 16 dollars au tribunal administratif, il écrivit une pétition pour pouvoir utiliser le bâtiment abandonné. Il dut cependant quitter la maison huit mois plus tard car une banque exerça son droit à la propriété.

Labyrinthe à l'entrée d'un bar

Une loi indienne est entrée en vigueur à partir du 1er avril 2017 : elle interdit la vente de boissons alcoolisées à une distance inférieure à 500 mètres des routes fédérales et des autoroutes. De nombreux bars ont dû fermer mais pas Aswaria Bar. Son propriétaire a construit un labyrinthe autour de son établissement, augmentant ainsi la distance à pied jusqu'à celui-ci de 250 mètres à 520 mètres. Il a conservé son affaire mais a dû payer une amende pour avoir déplacé l'entrée du bar. Tout est bien qui finit bien, tant que le chemin d'accès n'effraie pas les clients !

Maisons flottantes

Pendant la Grande Dépression aux États-Unis, de nombreuses familles n'avaient pas la possibilité d'obtenir des logements à eux ; l'impôt sur la terre était très élevé et il y avait très peu de terrains inoccupés. Ce problème fut résolu de manière étonnante : selon la loi, la propriété mobile n'était pas sujette à l'imposition. Il était ainsi possible de construire une maison flottante et ne pas payer d'impôts ! Voici comment Seattle (et de nombreuses autres villes des États-Unis) se remplirent de maisons flottantes.

Nouvelle religion

Le 1er juillet 2008, l'interdiction de fumer dans les lieux publics est devenue effective aux Pays Bas. Cependant, les clients du bar Lindeboom n'étaient pas disposés à changer leurs habitudes aussi facilement... Après la proclamation de cette loi, le propriétaire de l'établissement enregistra celui-ci comme une église et indiqua que "le tabagisme était la forme principale d'adoration de sa divinité". Toute personne majeure de 18 ans peut adhérer à cette communauté religieuse...

Contrat de crédit personnalisé

En 2008, un résident russe reçut une lettre de l'une des principales banques du pays l'invitant à faire les démarches pour obtenir une carte de crédit. Après avoir lu ce qui était écrit en petites lettres, il vit qu'à la place des 12% d'intérêts promis, le pourcentage réel dont il bénéficierait était de 45%. Il modifia lui-même le formulaire de telle manière qu'il était exempt d'intérêts payables à la banque et il envoya la demande. Deux ans plus tard, quand la banque le poursuivit en justice, il présenta le formulaire. Après plusieurs procès, les charges mutuelles furent levées.

Principauté en Australie

En 1969, des taxes furent introduites pour la vente de grains en Australie. Cela menaçait de ruiner les grands agriculteurs, car une grande partie de leur récolte ne trouvait souvent pas d'acheteur. Le fermier Leonard Wesley mena l'enquête et révéla une loi du XVe siècle toujours en vigueur. Il sortit de l'Union australienne, jura loyauté à la Reine Élisabeth et déclara son territoire et les terres de quatre autres fermiers "province de Grande Bretagne". Voici comment fut créée la principauté Hutt River, avec sa monnaie, son hymne et son gouverneur. Celle-ci n'en finit pas de prospérer.