Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
Ces 10 histoires expliquent qu’il n’est jamais bon de se précipiter

Ces 10 histoires expliquent qu’il n’est jamais bon de se précipiter

-11-
91k

La vie est souvent imprévisible, alors ne sois pas surpris si tu as pour habitude de tirer des conclusions ou des jugements hâtifs. C'est tout à fait normal, même si parfois ce n'est pas logique du tout.

Sympa-sympa.com a trouvé pour toi 10 histoires qui montrent que ce qui se passe dans le monde n'est pas toujours ce que nous croyons.

  • Penses-tu que le physique chez une fille est la chose la plus importante ? Ça ne l'est pas ! Une de mes amies s'est d'ailleurs récemment mariée grâce à son sens de l'humour. Elle a une très petite poitrine, donc elle utilise toutes sortes de rembourrages afin de dissimuler cette gêne. Une fois, lorsque nous étions ensemble à la plage, elle a retiré sa serviette avec beaucoup d'élégance, mais au même moment, le haut de son maillot est tombé, laissant entrevoir la supercherie. Elle a dit : " Vous ne rêvez pas ! Ce courant d'air vient bien de m'arracher et mon soutien-gorge, et mes seins ! ". Le garçon d'à côté a rit tellement fort qu'il s'en est même senti mal. Une semaine plus tard, ce même garçon a demandé mon amie en mariage.

  • Je ne donne généralement pas d'argent aux mendiants dans la rue. Je pense qu'ils sont tous des menteurs. Mais, une fois, j'ai aperçu un homme démuni qui apparemment ne mangeait pas à sa faim, nourrissant des chiens errants, non pas parce qu'ils se sont approchés de lui, c'est en fait lui qui est allé à leur rencontre. Cela m'a tellement ému que je l'ai invité à déjeuner, et de temps en temps, il m'arrive de le retrouver pour l'aider. C'est une bonne personne ayant eu une vie très difficile. Dommage que le sort soit parfois si injuste avec certains.

  • J'ai un fils aveugle. Pendant longtemps, ma femme et moi ne savions pas comment lui faire découvrir le monde et lui apprendre à vivre sans ressentir son handicap comme une faiblesse. Un ami m'a recommandé de l'inscrire dans un atelier de dessin. Au début, l'idée me parut étrange, mais six mois plus tard, les professeurs nous disaient que notre fils avait un talent évident, puisqu'il pouvait puiser son inspiration grâce à ses sensations tactiles. Maintenant, on peut retrouver ses œuvres dans diverses expositions, et quelques-unes figurent même dans des collections privées à l'étranger. Donc, quoi qu'il arrive dans ta vie, n'abandonne jamais ! Tu trouveras toujours un moyen de t'en sortir.

  • Je trouvais une fille moche, et j'ai décidé de lui faire une mauvaise blague. J'ai créé un faux profil sur un réseau social, afin de la séduire, l'inviter à sortir et lui poser un lapin. Après avoir échangé quelques messages, j'ai appris à la connaître et je me suis rendu compte qu'elle était divine. J'en suis même tombé amoureux.
  • Pour la première fois, je suis resté dormir chez ma copine. Comme elle est toujours au régime, pour ne pas la tenter, j'ai décidé d'aller grignoter quelque chose dans la cuisine, durant la nuit. J'y ai ouvert le frigo, pris un pot et j'ai soudain entendu derrière moi une voix rauque : " Quoi ? Tu manges ? ". Le pot est tombé au sol, je me suis retourné, et j'ai vu un énorme perroquet dans une cage qui répétait : " Mange, mange ! ". Ma copine est apparue dans le couloir, morte de rire. Les gens qui pensent que les animaux ne comprennent rien sont vraiment des imbéciles...

  • Mon mari est quelqu'un qui parle peu, le genre de personne qui, par habitude, cache ses sentiments. Ça lui a d'ailleurs été particulièrement difficile de me dire " Je t'aime " la première fois. Mes amis me le répètent d'ailleurs, eux-mêmes, très souvent : " Ton mari reste toujours de marbre ". En même temps, je sais à quel point il est sentimental. Récemment, j'ai remarqué qu'il conservait dans son portefeuille, un origami rose qu'il avait réalisé lors de notre premier rendez-vous et auquel il prend grand soin par peur de l'abîmer.

  • Il semblerait que ce fameux jour, j'ai dû un peu trop travailler. J'ai passé une demi-heure à frapper à la porte du bureau, avec acharnement. J'entendais des voix, à l'intérieur, mais personne n'est venu m'ouvrir. J'ai donc décidé de crier : " C'est moi, votre chef ! Ouvrez-moi la porte ! ". Après un certain temps, un gardien effrayé a ouvert la porte et m'a dit : " Si vous n'arrêtez pas immédiatement ce vacarme, j'appelle la police ! " En fait, je m'acharnais sur la porte d'une banque. Mon bureau se trouvait la porte d'à côté...

  • Il y a quelque temps, nous avons offert une guitare à notre fils. Comme je ne l'ai jamais entendu en jouer, je le grondais régulièrement, pensant l'avoir achetée pour rien. Hier, j'ai attrapé un rhume et mon mari est sorti m'acheter des médicaments. Mon fils, me croyant aussi dehors, a pris sa guitare et a commencé à en jouer. Il s'avère qu'en fait, par timidité, il joue de la guitare que lorsqu'il se retrouve seul à la maison. Et il est tellement doué que j'ai eu honte de l'avoir disputé durant toutes ces années.

  • Au début de notre relation, j'ai invité un garçon chez moi en espérant passer une nuit romantique. Rien ne s'est déroulé comme prévu. Je me suis intoxiquée avec des sushis et j'ai passé la nuit dans la salle de bain. J'ai cru un instant que ce serait la fin de notre relation. Quand j'ai ouvert la porte, je ne l'ai pas aperçu. J'ai donc pensé qu'il avait fui. Mais vingt minutes plus tard, et il est revenu avec des pilules, du sérum et du citron. Je me demande encore comment a-t-il pu trouver une pharmacie de garde dans un quartier qu'il ne connaissait pas ! Il a pris soin de moi jusqu'à ce que je m'endorme, et il s'est endormi en me serrant dans ses bras. La galanterie existe toujours !

  • Il y a une semaine, je me suis mariée. Aujourd'hui, une amie est restée dormir chez nous. La nuit, comme j'ai entendu des voix, je me suis réveillée. Mon mari n'était pas à mes côtés, mais il me semblait l'entendre dans la pièce où mon amie dormait : " Elle n'entendra rien, allez ! Qu'est-ce que tu attends ? " Je me suis ruée dans la chambre en furie, prête à les tuer tous les deux. Mais ils jouaient simplement aux échecs. Mon amie venait de perdre la partie, et mon mari lui disait qu'elle devait faire le gage du perdant qu'ils avaient convenu ensemble et qui consistait à chanter " cocorico " comme un coq.

-11-
91k