Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces 15 clichés vus dans de nombreux films, seraient impossibles à voir dans la vraie vie

Pour créer des scènes spectaculaires, les cinéastes sont bien obligés d'embellir la réalité dans leurs films, générant ainsi de nombreuses croyances ancrées dans l'esprit du public.

Sympa te propose de revenir sur ces moments du cinéma qui ne pourraient jamais se produire dans la vie réelle.

1. Plongeon dans la lave

Ce qui se passe dans les films : une immersion totale du personnage dans la lave est un effet utilisé par les cinéastes pour donner un plus grand effet tragique au film.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : la lave est trois fois plus lourde et plus dense que l'eau, il est donc impossible d'y plonger comme dans une piscine. De plus, au contact de l'air, la lave se refroidit et se solidifie rapidement, ce qui exclut totalement l'absorption du corps. On pourrait éventuellement essayer de briser la croûte solidifiée en sautant de très haut depuis le cratère du volcan, mais même dans ce cas, il y a peu de chance que cela fonctionne, la personne se contenterait de s´écraser à la surface et de brûler.

2. Voyage à la vitesse de la lumière.

Ce qui se passe dans les films : les capitaines de vaisseaux spatiaux ont l'habitude de voyager dans l'espace à la vitesse de la lumière, voire encore plus vite.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : tous les types de moteurs à distorsion ou d'hyper-propulseurs sont des technologies fictives. Il est impossible d'inventer quelque chose qui se déplace plus vite que la lumière. L'une des variantes du mouvement à grande vitesse pourrait éventuellement être ce qu'on appelle un "trou de ver", mais dans ce cas, les étoiles ne s'étireraient pas en bandes horizontales comme on le voit souvent dans les films. En fait, elles ne seraient pas visibles du tout. Il serait plus probable que la personne ne voie qu'une sphère brillante qui s'éteindrait peu à peu.

3. S'enfuir plus vite qu'une boule de feu.

Ce qui se passe dans les films : un grand classique, lorsque les héros du film n'ont pas le temps de neutraliser une bombe, ils s'enfuient quelques secondes avant l'explosion, puis ils réalisent un magnifique plongeon qui finit sur le sol ou dans l'eau, avec une énorme explosion derrière eux.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : la physique ne permettrait pas de répéter ce genre de scène dans la vraie vie, à moins que la personne voulant échapper à l'explosion puisse courir plus rapidement que la vitesse du son. Et les conséquences ne pourraient malheureusement pas non plus être évitées, et le "héros" en question serait vite rattrapé par l'onde de choc causée par l'explosion, et par de nombreux débris et fragments de métaux volants qui représenteraient autant d'armes mortelles.

4. Batailles spatiales.

Ce qui se passe dans les films : une bataille spatiale est la chose la plus spectaculaire que l'on puisse voir dans un film de science-fiction. Le public a le souffle coupé par les vaisseaux esquivant de justesse les canons laser, les explosions illuminent les planètes voisines, et les vaisseaux ennemis détruits semblent même "couler" dans l'abîme intergalactique.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : nous savons tous que dans l'espace, les objets ne se déplacent pas aussi vite que nous le souhaiterions, et donc, un vaisseau spatial volerait beaucoup plus lentement que dans un film. De plus, selon l'équation de Tsiolkovski, l'existence même d'un vaisseau spatial géant type "vaisseau mère" est impossible. Dans la vraie vie, il ne pourrait même pas quitter la surface d'une planète en raison du poids de carburant nécessaire : plus le vaisseau est grand, plus il en faut. Et les petits vaisseaux, eux, risqueraient de ne pas avoir assez de carburant pour mener une bataille complète.

Sans l'imagination des scénaristes et des réalisateurs, les explosions ne seraient en réalité qu'une petite sphère lumineuse en raison de l'absence d'oxygène dans l'espace, et les vaisseaux détruits par des projectiles ennemis continueraient leur trajectoire en raison du manque de gravité nécessaire à leur chute.

Les voyages intergalactiques seraient très ennuyeux si ces films étaient filmés en accord avec toutes les lois de la physique, et prendraient énormément de temps. L'espace est si grand que beaucoup de héros et de super-vilains n'auraient aucune chance de se rencontrer, et vivraient chacun une existence assez ordinaire, chacun dans leur coin du cosmos.

5. Le chloroforme agit instantanément.

Ce qui se passe dans les films : la méthode la plus simple et la plus efficace pour immobiliser quelqu'un est de lui mettre un mouchoir imprégné de chloroforme sur le visage. Après seulement quelques secondes, son corps flasque pourra être chargé dans un coffre et être transporté dans un hangar abandonné, en dehors de la ville.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : en fait, pour qu'une personne puisse perdre connaissance, il faudrait qu'elle inhale du chloroforme pur pendant au moins cinq minutes. Il faudrait ensuite continuer à maintenir de manière permanente l'action du chloroforme sur la victime, sinon l'effet passera rapidement. "Neutraliser" une victime sans utiliser un autre produit tel que l'alcool ou le diazépam est presque impossible. Et même ce cocktail ne fonctionne pas comme dans les films : au lieu de perdre conscience, une attaque de nausée survient habituellement. Et si la personne finit enfin par s'évanouir, le criminel devra maintenir en permanence la tête de sa victime en arrière pour éviter qu'elle ne s'étrangle avec sa propre langue, qui risque d'obstruer les voies respiratoires.

6. Sauter à travers une vitre.

Ce qui se passe dans les films : dans les films hollywoodiens, sauter par la fenêtre est toujours plus classe que de sortir par une porte. Et c'est compréhensible, les vitres des films sont faites d'une très fine couche de sucre, qui casse donc très facilement, et qui ne laisse aucune coupure.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : même si tu prenais un bon élan et que tu te jetais contre une vitre très fine, il est peu probable que tu parviennes à faire un saut périlleux et un atterrissage spectaculaire. Des centaines de fragments de verre te lacéreraient profondément, et tu terminerais dans une mare de sang. Imagine maintenant sauter à travers du double vitrage. Y'a pas photo, il vaut mieux chercher une porte.

7. Accès instantané à n'importe quel système informatique.

Ce qui se passe dans les films : en un clin d'œil, les pirates informatiques parviennent à obtenir toutes les informations qu'ils veulent, à ouvrir des portes, à désactiver des systèmes d'alarme, voler des fichiers et installer des virus. Et tout cela est toujours accompagné d'icônes colorées indiquant le progrès de l'opération.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : La vie réelle des hackers, tout comme celle des capitaines de vaisseaux spatiaux, n'est pas aussi dynamique que le montrent les films, le piratage informatique prend des jours, et parfois des mois. Les attaques de hackers ne sont jamais réalisées en temps réel, elles sont toujours prévues à l'avance, sans barres de progression colorées ni d'icônes animées sur l'écran. La grande majorité des systèmes informatiques ne peuvent pas être piratés depuis Internet, mais uniquement depuis un ordinateur central, et même les pirates les plus ingénieux auraient besoin de plusieurs journées de travail acharné pour obtenir des résultats. L'un des exemples de l'imagination des réalisateurs est les fameuses lignes de codes vertes du film Matrix, qui étaient en réalité des recettes de sushi dans un livre de cuisine.

8. Déplacement en toute discrétion à travers un conduit d'aération.

Ce qui se passe dans les films : le moyen le plus sûr de s'échapper est de passer discrètement par le système de ventilation. C'est d'ailleurs la façon dont les personnages principaux se déplacent habituellement dans tout un bâtiment en dupant les gardes.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : En fait, il faudrait être stupide pour tenter le coup. Tout d'abord, les systèmes de ventilation ne sont pas conçus pour supporter le poids d'un adulte, et compte tenu de la taille d'une personne moyenne, il serait juste physiquement impossible d'y entrer. Deuxièmement, même si une personne y arrivait, le bruit amplifié par le conduit métallique alerterait tout le monde et le fuyard n'irait pas très loin.

9. Congeler une personne avec de l'azote liquide.

Ce qui se passe dans les films : une excellente façon de tuer le méchant dans un film est de l'asperger d'azote liquide et de le regarder se transformer en une sculpture de glace qui pourra être brisée en milliers de morceaux juste en la faisant tomber.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : le danger de l'azote liquide réside dans la toxicité de la substance dans un espace clos, qui pourrait provoquer une suffocation, mais sa température ne suffit pas à provoquer un gel instantané. En plein air, il ne représente même aucune menace. Un homme courageux l'a d'ailleurs vérifié lui-même, en se versant de l'azote liquide sur le visage.

10. Tir parfaitement insonorisé avec un silencieux.

Ce qui se passe dans les films : quand le héros du film doit éliminer tous ses ennemis et en même temps passer inaperçu, le spectateur voit souvent une scène dans laquelle il visse un silencieux sur son arme.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : Le niveau de bruit moyen à la sortie d'un canon de pistolet est de 140 à 160 dB. Le silencieux le réduit à 120 ou 130 dB, ce qui équivaut au niveau de bruit d'un marteau pneumatique. Le véritable but du silencieux est de réduire le bruit pour protéger l'oreille du tireur, et non pour dissimuler le bruit du tir.

11. Rayons laser visibles.

Ce qui se passe dans les films : les héros doivent montrer une dextérité incroyable pour passer à travers les rayons laser.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : les rayons laser sont invisibles. On peut seulement en voir un lorsqu'il se réfléchit sur une surface. Cela s'applique également dans l'espace, où il n'y a pratiquement pas de fumée ou de poussière, ce qui fait qu'on ne peut pas voir de rayon laser.

12. Piranhas mangeurs d'hommes.

Ce qui se passe dans les films : le piranha est le deuxième poisson le plus populaire (après le requin) dans les films d'horreur. Ils se nourrissent de victimes sans défense et de méchants, et dans la plupart des cas, ils font même preuve d'initiative et choisissent leur propre dîner parmi toutes les personnes qui nagent calmement dans l'eau. Les piranhas ont un avantage sur les autres monstres aquatiques : ils peuvent avaler le cadavre d'un éléphant en quelques secondes. C'est tout du moins ce que montrent les films.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : les piranhas sont des poissons assez lâches et n'oseraient pas s'attaquer à un humain. Il n'existe d'ailleurs à ce jour aucun cas documenté rapportant une mort humaine à cause de ces poissons. De plus, il y a suffisamment de preuves qu'une personne peut nager avec des piranhas sans le moindre risque. Quant aux grands oiseaux ou animaux, les piranhas ne peuvent pas non plus les ronger jusqu'aux os. En fait, les piranhas ne sont dangereux que pour les poissons plus petits qu'eux.

13. Robots géants.

Ce qui se passe dans les films : les robots géants sont souvent utiles pour éliminer des conséquences désastreuses d'expériences humaines. Qui d'autre qu'un robot géant pourrait affronter Godzilla ou éliminer des monstres venus de l'espace ?

Comment cela se passerait dans la vraie vie : selon la loi des carrés et des cubes, plus la taille d'un objet est grande, plus son poids est élevé, ce qui mène à l'incapacité de cet objet à maintenir son propre poids. Mais même si nous inventions un métal super résistant, il y aurait beaucoup d'autres problèmes : le système de refroidissement ne fonctionnerait jamais correctement, et à chaque pas, le robot s'enfoncerait de plus en plus profondément dans le sol, jusqu'à ce qu'il soit totalement bloqué. Ses jambes seraient brisées avant même d'atteindre le site de la bataille.

14. Infection sélective.

Ce qui se passe dans les films : le personnage principal est toujours intouchable, même par les virus ; et les zombies peuvent mordre tous les combattants armés des unités d'élite qu'ils veulent, mais ils n'atteindront jamais une personne qui n'a pas de compétences au combat.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : si un virus commence à se répandre en contaminant les personnes par les voies respiratoires, on ne pourra pas y échapper très longtemps. Et si le virus se propage par la morsure d'un zombie, alors ces derniers seront très rapidement en nombre suffisant pour envahir les grandes villes, et propageront l'infection rapidement partout ailleurs. Mais même si des survivants trouvaient un abri contre les morts-vivants, il est très probable que n'importe quel gouvernement tuerait également le personnage principal. Dans les films, on envoie souvent des troupes pour détruire uniquement les personnes infectées, mais dans la vraie vie, on devrait totalement nettoyer toute la zone infectée, ce qui impliquerait de détruire tout ce qui est vivant dans cette zone, même les gentils !

15. Le héros et le méchant se connaissent toujours, et ont les mêmes capacités.

Ce qui se passe dans les films : durant la bataille finale, le niveau d'entraînement des deux personnages sera le même, même si l'un a consacré la majeure partie de sa vie à la science et l'autre aux arts martiaux. De plus, dans la plupart des cas, le héros et le méchant se connaîtront personnellement afin de pouvoir entretenir de longues conversations existentielles durant la bataille.

Comment cela se passerait dans la vraie vie : au cinéma, le bien doit forcément vaincre le mal, peu importe la force de ce dernier. Dans la vraie vie, c'est différent, et la probabilité d'avoir exactement les mêmes compétences que son ennemi est extrêmement faible. Rappelle-toi le combat au corps-à-corps dans la version hollywoodienne de Sherlock Holmes, entre le fameux détective et le professeur Moriarty. Dans le film, ils ont les mêmes compétences au combat, et la lutte est spectaculaire, bien qu'en réalité aucun d'entre eux n'utilise réellement sa force. En réalité, ça serait plutôt comme si un athlète de haut niveau et un coach mental essayaient de lutter l'un contre l'autre.

Alors, que penses-tu de cet article ? Quels autres clichés as-tu pu remarquer dans les films ? Laisse ton opinion dans les commentaires.