Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces métiers improbables étaient exercés par nos ancêtres dans le passé

Avec le développement des technologies, les scientifiques prédisent que, près de 47% des travaux que l'on connaît aujourd'hui, seront obsolètes dans peu de temps. Même si cela semble terrifiant, c'est inéluctable. En effet, il existait, dans le passé, des postes qui pour certains ont totalement disparu, alors que pour d'autres, ont évolué en fonction du monde dans lequel nous vivons.

Chez Sympa-sympa.com, nous avons fait une liste de ces métiers qui peuvent paraître étranges voire complètement surprenants pour nos lecteurs, mais qui faisaient pourtant partie de la vie quotidienne de certains de nos ancêtres.

1. Auditeur d'avions

Avant d'inventer le radar, les militaires devaient utiliser d'autres outils pour détecter l'ennemi. L'une de ces techniques s'appelait la " localisation acoustique ". Ces espèces de paraboles permettaient aux auditeurs de détecter les vibrations et de localiser le son, même sur les collines. Cet équipement a été utilisé depuis le milieu de la Première Guerre mondiale, jusqu'au début de la seconde.

2. Planificateur d'orgies

Ce métier existait dans l'Empire romain, et comme le suggère le titre, la tâche principale de cette profession était de planifier des festivités pour les riches organisateurs : le menu, la musique et les femmes. Le planificateur d'orgies le plus connu de son époque était Pétrone, l'auteur supposé du Satyricon, un roman satirique.

3. Esthéticienne spécialisée dans l'épilation des aisselles

Dans la Rome antique, l'épilation était souvent considérée comme un signe extérieur de la haute société. Si bien qu'il y avait des esthéticiennes travaillant dans les thermes romains (bains privés ou publics), utilisant des pinces à épiler en fer chaud pour retirer les poils des clients.

4. Clown funéraire

Le travail du clown funéraire, dans la Rome antique, consistait à imiter la voix, les gestes et les mimiques du défunt, à son enterrement. Il s'habillait même comme lui. On faisait cela pour consoler l'esprit du mort et pour divertir la famille.

5. " Porte-coton "

Ce travail n'était pas le plus agréable. Le porte-coton était le titre réservé aux serviteurs anglais qui avaient pour mission d'assister le roi lorsqu'il faisait ses besoins personnels. Cette fonction a été inventée sous le règne d'Henri VIII. Les responsabilités de ces serviteurs ont quelque peu évolué sous la dynastie des Tudor, où ils se contentaient d'aider le monarque à se vêtir. Ce métier a existé jusqu'en 1901.

6. Récolteur de sangsues

Pour satisfaire à la forte demande de sangsues, afin d'opérer l'équivalent d'une saignée sur les malades, il y avait des personnes chargées de les récolter dans les marais. Ce travail était saisonnier et mal payé ! Les récolteurs perdaient beaucoup de sang et souffraient aussi d'infections. Après les années 1830, l'utilisation de sangsues par la médecine traditionnelle, a commencé à diminuer pour devenir complètement obsolète au XXe siècle.

7. L'enfant battu

Ces enfants vivaient avec les princes. Ils étaient fouettés et punis pour les erreurs que commettaient les princes de la famille royale. Comme les tuteurs des enfants royaux ne pouvaient frapper ces derniers, ils frappaient l'enfant qui grandissait avec lui. Tout cela à des fins didactiques. On pourrait penser que les princes s'en fichaient totalement, mais les enfants devenaient très souvent de bons amis et voir leur frère de lait se faire fouetter les faisait réfléchir à leur comportement futur. Même si l'on pense savoir que cette coutume était britannique, nous ne sommes pas certains de ses origines.

8. Nettoyeur

Le travail de nettoyeur, " fullones " en latin, était très répandu sous l'Empire romain. Dans les villes romaines, à cette époque, il existait l'équivalent des blanchisseries, qui teignaient, lavaient et séchaient les vêtements et le linge. Sauf que cela se nettoyait à l'urine humaine, qui était récupérée dans les bains publics.

9. Positionneur de quilles

Ce travail manuel et mal payé consistait à ce que l'on se baisse pour remettre les quilles en place, retirer celles qui étaient tombées et renvoyer la boule aux joueurs. Avec l'invention des machines, ce métier a disparu.

10. Opérateur de machine linotype

Une linotype est une machine de composition au plomb utilisée pour produire des journaux. Pour faire fonctionner ce type d'engins, il fallait des travailleurs expérimentés, qui non seulement, étaient capables de répartir les lignes dans le bon ordre, mais aussi qui pouvaient ajuster les titres et régler la taille de la police. Avec l'arrivée de la photocomposition, ce travail est vite disparu.

11. Ordinateur

Non, nous ne voulons pas dire par là que les ordinateurs sont soudainement devenus obsolètes ! À partir du XVIIe siècle, le terme " ordinateur " parlait littéralement d'une personne qui faisait des calculs. Le travail des " ordinateurs humains " était donc d'analyser et d'écrire les données à la main. Plus tard, les calculatrices ont fait leur apparition.

Quels sont les métiers qui t'ont le plus surpris ? Quels métiers du passé connaissais-tu avant de lire cet article ? Dis-nous dans les commentaires, partage ton opinion avec nous !