Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ces vraies amazones terrorisaient leurs ennemis par leur seule apparence

Les histoires de super-héroïnes ne cessent de stimuler l'esprit des cinéastes hollywoodiens. Grâce à ces derniers, les jeunes du monde entier rêvent de Xena la guerrière, de Red Sonja, de Cat Woman et même de la Veuve Noire malgré son nom. Aujourd'hui il s'agit de Wonder Woman, et l'actrice qui l'interprète, Gal Gadot, est vraiment magnifique. Mais ressemblent-elles vraiment aux amazones réelles ?

Sympa-sympa.com a sélectionné des photos de femmes dont le courage et la force ont marqué l'histoire plutôt que les bandes dessinées.

1. Dans notre imaginaire, les amazones ressemblent à ça.

Le personnage de Gal Gadot, guerière de Diane, est un personnage de légendes anciennes. Elle est apparue pour la première fois dans des planches de bandes dessinées en 1941. Depuis, tous les fans de cinéma et de superhéros imaginent que l'amazone typique est affûtée de cette manière.

2. Et voici à quoi elles ressemblent en réalité.

En réalité, les amazones ressemblaient à ça. Ce n'est pas pour rien que tous les héros grecs, de Hercule à Thésée, devaient obligatoirement combattre une puissante amazone pour prouver leur valeur.

3. Même les leurs les craignaient.

Ces guerrières vivaient dans le Dahomey, en Afrique de l'ouest, au sud du Sahara. Elles formaient une partie de la garde rapprochée du roi et étaient aussi ses épouses. Et même les plus hauts gouverneurs n'osaient les toucher, tellement ils en avaient peur.

4. Un tiers de l'armée du Dahomey était composé d'amazones.

Ce n'était pas des personnages mythiques, mais bien des êtres réels qui avaient prouvé leur force lors d'affrontements avec les troupes coloniales françaises, à la fin du XIXème siècle. D'après les calculs des chercheurs, il y avait environ 6 000 femmes parmi les troupes du Dahomey. Et cela constituait un tiers de l'armée du pays.

5. Elles savaient autant manier l'épée qu'endormir un bébé.

De même que les amazones de la mythologie, les guerrières du Dahomey formaient une armée bien entraînée, prête à combattre, marcher, et effectuer des manœuvres de combat. Beaucoup rentraient dans le rang de façon volontaire, en changeant leur destin de femme au foyer pour celui de guerrière.

6. Il valait mieux ne pas croiser le chemin d'une femme armée d'une lance.

La plus célèbre des amazones du Dahomey était Seh-Dong-Hong-Beh. C'était une chef militaire connue pour être sans pitié pour ses ennemis. Une fois, en prenant la tête d'un détachement uniquement armé d'arcs et de lances, elle a pris la forteresse d'Abeokuta, dont les défenseurs disposaient de canons et de mousquets.

Voici un portrait, réalisé en direct, où Seh-Dong-Hong-Beh tient dans sa main la tête d'un ennemi vaincu.

7. Ces femmes guerrières n'étaient pas une exception.

Récemment, on a prélevé l'ADN du squelette d'un noble guerrier viking, déterré dans les années 1880 à Birka. Il s'est avéré que c'était une femme.

Et toi, comment t'imaginais-tu les vraies amazones ? Donne-nous ton avis dans les commentaires.