Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Découvre l’histoire de 10 personnes avec une rage de vivre tellement intense qu’ils ont réussi à supporter l’impossible

--2-
40k

On a tous déjà vécu des moments si difficiles dans nos vies que l'on a l'impression que l'univers se ligue contre nous. Dans de telles situations, le plus important est de ne pas baisser les bras ou laisser les difficultés l'emporter.

Chez Sympa, nous voulons partager avec toi 10 histoires de personnes ayant une rage féroce de vivre. Ces individus ont montré au monde qu'il est possible de faire face à n'importe quel problème et de le surmonter avec détermination. Le plus important est de croire en toi et en tes capacités. Et de ne jamais baisser les bras.

1 500 km à travers le désert de glace en Antarctique.

En 1912, trois scientifiques australiens se sont lancés dans une expédition en Antarctique. Alors qu’ils retournaient à leur base, l'un d'entre eux s’est tué en tombant dans une crevasse avec ses traîneaux, la plupart des équipements et la majorité de la nourriture. Pour atteindre la base, les deux scientifiques encore en vie, Douglas Mawson et Xavier Mertz, ont alors dû parcourir 500 kilomètres à travers le désert gelé.

N'ayant de vivres que pour un tiers du chemin, les deux survivants ont été obligés de manger leurs propres chiens. Puis Mertz est mort de froid et d'épuisement. Mawson, quant à lui, souffrait de terribles engelures, il perdait petit à petit sa peau et ses cheveux à cause des températures glaciales, ses pieds saignaient et ses blessures étaient purulentes, mais il a pu continuer d'avancer et a réussi à finalement rejoindre sa base !

Cela dit, une fois arrivé, il a dû gérer une terrible nouvelle : le bateau "Aurora", qui devait le ramener chez lui était parti cinq heures plus tôt. Mawson a dû attendre le prochain bateau pendant 10 mois !

2. 80 minutes dans l'eau glacée

Anna Bågenholm descendait une pente à ski lorsqu'elle a perdu le contrôle et est tombée dans un ruisseau glacé près d'une cascade. Sa tête et son corps se sont retrouvés sous une épaisse couche de glace alors que ses jambes et ses skis étaient restés en dehors.

La jeune fille est restée dans l'eau glacée pendant 80 minutes. Elle a trouvé un espace d'air entre la glace et l'eau et a pu respirer. À ce moment-là, la température de son corps a chuté à 13,7 ° C. C'est la température la plus basse à laquelle un humain ait pu survivre.

Le sauvetage d'Anna de sa prison de glace a duré 80 minutes. La jeune femme a été emmenée à l'hôpital dans un état de mort clinique. Et puis, trois heures après, son cœur a recommencé à battre. Les médecins estiment que la seule raison de la survie d'Anna est que son corps est entré dans un état "d’hibernation".

3. 10 jours dans le désert du Sahara sans eau ni nourriture.

Mauro Prosperi a survécu plus d'une semaine sans eau et sans nourriture dans le désert du Sahara. En raison d'une tempête de sable pendant un marathon au Maroc, le sportif a perdu le tracé du parcours et a couru environ 300 km dans la mauvaise direction. Mauro marchait seulement le matin et la nuit, et se reposait pendant la journée pour éviter la chaleur.

Il a trouvé un petit sanctuaire religieux au milieu du désert, a capturé des chauves-souris, les a mangés et a bu leur sang. Prosperi a même tenté de se suicider en se coupant les veines, mais son sang a rapidement coagulé et il n’est pas mort.

C'était un signe qu’il devait poursuivre sa route. Cinq jours plus tard, il est arrivé dans une petite oasis et deux jours après, des nomades l'ont trouvé et l'ont emmené à l'hôpital. Pendant son temps perdu dans le désert, il a perdu 18 kilos.

Quelques années plus tard, Prosperi a de nouveau participé au marathon et il est rentré chez lui sain et sauf.

4. La chute d'une altitude de plus de 10 kilomètres

Le 26 janvier 1972, l'hôtesse de l'air Vesna Vulovich a été affectée à tort sur le vol Copenhague-Belgrade, mais a décidé de rester dans l’avion. Environ 45 minutes après le décollage et à une altitude de plus de 10000 mètres, une bombe a explosé dans le compartiment à bagages.

L'avion est tombé dans les montagnes et les 27 personnes à bord sont mortes. Sauf Vesna Vulovich, seule survivante - elle était à l’arrière de l’avion au moment de l'explosion. Elle a subi une blessure à la tête, des fractures aux jambes et au crâne, trois vertèbres brisées, son bassin broyé et des côtes cassées. Elle a d'abord été paralysée, puis a retrouvé l'usage de ses membres.

Elle a passé beaucoup de temps à l'hôpital, et a été opérée plusieurs fois. Elle a finalement réussi à marcher à nouveau. Son nom figure dans le Livre Guinness des records car elle détient le record du monde de la plus haute chute libre sans parachute à laquelle un être humain ait survécu.

Vesna Vulovich est morte dans son appartement à l'âge de 66 ans. Après sa retraite, elle a consacré sa vie à la lutte contre le nationalisme.

5. 3 mois dans le désert australien

En 2006, l'Australien Ricky Megee s'est réveillé au milieu du désert sans se rappeler comment il était arrivé là.

Pendant 10 jours, il a marché pieds nus dans une direction inconnue sans le moindre espoir d'être sauvé. Finalement, il a trouvé un barrage où il a construit une petite cabane avec des branches et des poteaux en bois. L'Australien y a vécu pendant 3 mois, se nourrissant de lézards, de sauterelles et de grenouilles séchées.

Finalement, des agriculteurs ont trouvé et sauvé Megee.

6. Un alpiniste s'est coupé le bras pour survivre.

En avril 2003, dans le parc national Tierra de Cañones, dans l'Utah, aux États-Unis, un rocher de 300 kilos est tombé sur le bras de l'alpiniste Aron Ralston, le laissant pris au piège.

Pendant 4 jours, Aron a dû rester allongé à côté de la pierre. Il a même gravé son nom sur le rocher avec la date estimée de sa mort. Mais décidant de se battre jusqu'au bout, le grimpeur s’est coupé le bras coincé sous le rocher avec un couteau qu’il avait dans son sac à dos et a réussi à se libérer de ce piège mortel.

Après s'être libéré, Aron a dû continuer son chemin à travers le canyon et descendre une falaise de 20 mètres de haut. Heureusement, il a pu être sauvé quand il a croisé des touristes en chemin qui l’ont aussitôt emmené à l’hôpital.

7. Une enfance en compagnie de singes.

Marina Chapman a été kidnappée à l'âge de 4 ans. Quand elle s'est réveillée, elle était dans la jungle colombienne. La petite fille a été trouvée par des singes, qui l'ont acceptée dans leur clan. Les singes ont appris à la petite fille à se nourrir, à grimper aux arbres et à voler du riz et des fruits dans les villages voisins.

Après quelques années, Marina a été trouvée par une famille, qui l'a utilisée comme esclave domestique. La jeune fille a enfin réussi à s'échapper et une femme l’a hébergée et s’est occupée d’elle comme sa propre fille.

Marina s'est adaptée à la vie en société, a déménagé en Angleterre et s'est mariée. La vie sauvage dans la jungle appartient désormais au passé.

8. 76 jours en pleine mer

En 1982, dans l'océan Atlantique, le bateau du marin Napoleon Solo a été endommagé et a coulé lors d'une tempête. Steven a réussi à sortir un radeau gonflable de la cabine et un sac avec un kit de survie. Il était à la dérive en pleine mer, pêchait à l'aide d'un harpon, luttait contre les vagues et a même survécu à l'attaque d'un requin.

Après 76 jours, le radeau est arrivé à proximité de l'île Marie-Galante dans la mer des Caraïbes. Steven, qui avait perdu beaucoup de poids, a été aperçu et sauvé par des pêcheurs locaux. Au total, le marin a parcouru environ 3 300 km sur son radeau.

Steven Callahan a été consultant pendant le tournage du film L'Odyssée de Pi d'Ang Lee.

9. 11 barres de métal dans le corps

Katrina Burgess roulait à une vitesse d’environ 100 kilomètres à l'heure lorsqu’elle a perdu le contrôle de sa voiture, a fait une sortie de route et s’est retrouvée dans un fossé. Elle a subi des fractures dans le cou, le dos, les côtes et le bassin, et une perforation de ses poumons.

Les médecins ont placé une barre tenue par 4 clous de titane sur sa cuisse gauche. Ensuite, ils ont inséré 6 barres horizontales pour soutenir sa colonne vertébrale, et une vis en titane pour connecter son cou avec une vertèbre.

La jeune fille a dû prendre des analgésiques pendant 5 mois pour vivre avec la douleur. Après sa guérison, Katrina Burgess a signé un contrat avec une agence de mannequins.

10. 3 jours submergé jusqu'à la taille dans une fosse septique.

Coolidge Winesett, un retraité de 75 ans de l’état de Virginie, est le propriétaire d’une vieille maison avec des toilettes situées dans une petite cabane à l'extérieur. Un jour, alors qu'il t était, le plancher pourri s'est brisé et il est tombé dans la fosse septique.

Il ne pouvait pas en sortir seul parce qu'une partie de sa jambe avait été amputée et un de ses bras était paralysé suite à un accident vasculaire cérébral. Il est alors resté trois jours dans la fosse, enfoncé jusqu’à la taille. M. Winesett a été sauvé par un facteur qui s’est rapproché de cet endroit après avoir entendu des cris faibles.

Le vieux vétéran a bien failli mourir car il avait inhalé des gaz toxiques, avait été mordu par des rats et était épuisé par le manque de sommeil, la faim et le stress.

On pourrait dire que ces gens ont été chanceux ou encore croire que leur survie était inscrite dans le grand Livre de la Vie et du Destin. Mais on ne peut nier que chacun d'eux s’est battu avec résistance et courage pour rester en vie. Une fois de plus, ces histoires montrent qu'une force illimitée est caché en chacun de nous.

Lutte pour ce qui te motive et t'inspire dans la vie, et qui sait ? Peut-être que ton propre chemin vers le succès deviendra une motivation pour les autres.

Connais-tu d’autres histoires de personnes avec une rage de vivre incroyable ? Partage-les dans les commentaires ci-dessous !

--2-
40k