Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Derrière les portes du harem : comment les femmes arabes vivent réellement

----
19k

La polygamie et les harems, l'absence d'éducation et de droits, l'éclat des diamants et la burka. La vie des femmes musulmanes connaît beaucoup de stéréotypes chez les étrangers et aujourd'hui, il est très difficile de faire la distinction entre le vrai et le faux.

Sympa a décidé de découvrir comment vivent réellement les merveilleuses et mystérieuses femmes de l'Orient.

Mariage contractuel

  • La vérité est que la moitié des mariages dans de nombreux pays arabes sont encore basés sur la volonté des parents. Du coup, beaucoup pensent que personne ne prend en compte l'opinion de la jeune fille. En réalité, ce n'est pas comme ça. Si la femme n'aime pas l’homme en question, elle a tout à fait le droit de rejeter la proposition de mariage.

  • Le contrat de mariage est nécessairement signé. Contrairement au reste du monde, dans les pays arabes, ils obéissent strictement à cette règle.

  • Les femmes épousent rarement les hommes païens, puisque leur union peut les amener à être expulsées du pays. Les hommes ont une position plus privilégiée, il leur est permis d'épouser des chrétiennes ou des juives, mais dans ce cas, les femmes n'obtiennent pas la citoyenneté et en cas de divorce, les enfants restent avec leur père.

  • L'âge pour se marier. Dans la plupart des pays arabes, l'âge minimum du mariage pour les hommes et les femmes est de 18 ans. Par exemple, les citoyens tunisiens peuvent se marier dès l'âge de 18 ans, mais en réalité, l'âge moyen des mariées est de 25 ans et celui des mariés de 30 ans. Dans certains pays développés, les mariages précoces sont encore pratiqués. Par exemple, plus de la moitié des femmes en Arabie Saoudite et au Yémen se marient avant l'âge de 18 ans.

Comment se célèbre le mariage

Dans différents pays, les coutumes ne sont pas les mêmes, mais souvent les mariés arabes célèbrent le mariage séparément.

  • Le mariage masculin ne peut être célébré le même jour que celui de la mariée et se déroule de la manière habituelle : thé, café, dîner. Le mariage de la mariée est plus luxueux : grandes salles, serveuses et artistes.
  • Le mariage des femmes est l’occasion pour elles de montrer leurs diamants, chaussures de marque et des robes de bal, habituellement cachés sous des foulards et Hiyas (burka), c'est pourquoi les seules personnes invitées sont des femmes. Les hommes n’ont pas le droit d’assister au mariage. Le personnel qui y participe est composé uniquement de femmes, y compris les chanteurs, photographes et DJ. Si elles invitent un chanteur masculin célèbre, ce dernier ne pourra ni voir la mariée, ni les invitées. Il chantera derrière un rideau opaque ou dans une pièce séparée avec une transmission dans la pièce du mariage.
  • L'arrivée du mari est notifiée à l'avance pour que toutes les dames soient changées et couvertes de burkas. Si le mari arrive avec ses frères ou son père, alors la mariée est également couverte d'une burka blanche, puisque même les membres de la famille du mari n’ont pas le droit de voir sa beauté.
  • Ce n'est pas bien vu d'offrir de l’argent ou des appareils domestiques au mariage. Il est convenu d’offrir des bijoux à la mariée.

Polygamie

  • La plupart des mariages sont monogames. Tous les hommes arabes ne peuvent pas se permettre la polygamie. L'Islam permet jusqu'à quatre épouses, mais chacune d’elle doit avoir sa propre maison et les cadeaux, l'attention et les bijoux doivent être au même niveau entre chacune des épouses. Avoir plusieurs femmes est donc un privilège des cheikhs et des riches.

  • Le premier mariage est le plus important. Parmi tous les mariages de l’homme, le premier est "le grand mariage". Il est considéré comme le principal et l'épouse comme "la plus importante".

  • Si le mari a épousé plus d’une femme, les autres épouses doivent l'accepter. Elles doivent obéir à la volonté de leur homme et ne montrer aucune émotion. Normalement, toutes les femmes vivent dans leurs maisons et ne se voient qu’à de très rares occasions.

Divorce

  • Si l'homme veut divorcer de sa femme, selon une vieille coutume, il peut lui dire «va t’en !» trois fois. Après cela, la femme doit quitter la maison en n’emportant avec elle que ce qu’elle porte sur le moment, c’est pourquoi les femmes portent généralement tous leurs bijoux sur elles. Mais en réalité, les divorces à l'initiative des hommes se produisent rarement. En outre, en cas de divorce, les enfants restent avec le père.
  • Une femme peut divorcer si son mari ne s’occupe pas d’elle correctement. Suite à ses déclarations, les tribunaux portent une attention particulière et souvent les satisfont. Dans le monde arabe, l'homme n'exprime pas son amour avec des fleurs, mais avec de l'or et des bijoux. Par exemple, il est obligé d'emmener sa femme au restaurant, de lui acheter des cadeaux et des vêtements coûteux. Si l’homme a plusieurs épouses, alors il est obligé de donner la même quantité d'attention et de cadeaux à chacune d'entre elles.

Droits de la femme

Malgré les stéréotypes existants, les femmes arabes sont très respectées par les hommes. Elles ne devraient avoir aucun besoin.

  • Les femmes arabes ont été parmi les premières à obtenir le droit de se marier de leur propre volonté, de divorcer et d'avoir des biens. Cela a commencé au VIIe siècle, tandis que dans d'autres États, les femmes n'avaient pas encore cette possibilité. Les lois musulmanes considéraient le mariage entre un homme et une femme comme un contrat qui ne pouvait entrer en vigueur qu'avec l'accord des deux parties. Aussi, le droit des femmes de posséder des biens et de disposer de la richesse apportée par la famille ou gagnée a été approuvé plus tard.
  • Il y a des jours spécifiques pour les femmes. Une fois par semaine, toutes les plages, les spas et cabinets d'esthétique des Émirats Arabes s'adressent uniquement aux femmes. L'accès aux hommes est interdit.
  • Cependant, la femme d'un mari musulman doit tout faire avec la permission de son mari. Pour aller quelque part, elle doit l'avertir et recevoir son autorisation.

Vêtements

  • Les femmes doivent cacher leur corps avec des vêtements longs, larges et avec un voile. Elles peuvent s'habiller de différentes manières : minijupes, jeans et shorts. Beaucoup de filles qui connaissent la mode actuelle pourraient en réalité être jalouses de la façon dont les femmes arabes s'habillent. C’est simplement en sortant que les femmes doivent revêtir un manteau de soie qui couvre leur corps jusqu'aux chevilles et le visage doit être recouvert d'un foulard. Puisque sa beauté n'appartient qu'à son mari, les autres hommes n'ont pas le droit de la voir. Il existe des exceptions, par les cérémonies pour les femmes et les mariages où aucun n’homme ne peut assister : les femmes peuvent alors montrer leurs belles robes de créateurs. Cependant, cette coutume n'est pas imposée partout, mais elles doivent avoir la tête couverte dans pratiquement tous les pays arabes.
  • Le Koweït est le seul pays arabe où les femmes portent des vêtements européens. Cependant, elles doivent avoir l'air très modeste et être bien couvertes.
  • Contrairement au Koweït, le Yémen et le Soudan ont préservés les coutumes anciennes où les femmes sont obligées de porter un manteau noir qui les recouvre complètement de la tête aux pieds.

Éducation et travail

  • Une femme peut suivre une éducation si elle le souhaite, ce n’est pas interdit. Beaucoup de femmes vont même à l'étranger pour étudier. Par exemple, en Jordanie, l'analphabétisme féminin est de 14%. Dans les Emirats arabes, 77% des femmes terminent leurs études secondaires et 75% étudient à l'Université Al Ain.

  • La gestion des tâches ménagères repose sur les femmes. Cependant, dans les pays riches, cette obligation est laissée aux domestiques et la tâche principale des épouses est de s'occuper de leurs enfants.

  • Il y a des opportunités d'emploi. Aux Emirats arabes, 2% des femmes occupent un poste de direction, 20% occupent des postes administratifs et le sexe féminin représente 35% de la main-d'œuvre du pays. En outre, aux Émirats Arabes Unis, les femmes peuvent occuper des postes de juges et travailler dans des bureaux gouvernementaux, par exemple dans la police. Au parlement de Tunisie, plus de 26% des membres sont des femmes. Mais ce n’est pas non plus tout rose puisqu’il existe encore de nombreux pays arabes où la femme ne peut pas travailler sans l'autorisation de son mari ou de son tuteur.

Qu'en penses-tu ? Donne-nous ton opinion en commentaire !

----
19k