Sympa

Des enseignants russes ont lancé le défi #LesProfsSontDesHumains après qu’une de leurs collègues a été licenciée à cause d’une photo publiée sur un réseau social

Lorsque Tatiana Kuvshinnikova, une enseignante russe, a publié sa photo sur un réseau social, elle ne s’attendait pas à ce que cet acte mette un terme à sa carrière dans l’école où elle travaillait. La mère de l’une des élèves a vu la photo et s’est plainte auprès de la directrice, qui, à son tour, a considéré que la photo “entachait la réputation de l’école”. De plus, la photo qui a provoqué la polémique a été prise à l’Université durant l’hiver 2019, à Krasnoyarsk, car Tatiana participe activement aux événements sportifs, et est également membre de la Fédération de natation d’hiver d’Altaï.

Ses collègues ont donc décidé de la soutenir, et ont lancé le défi viral #LesProfsSontDesHumains, dans lequel différents professeurs publient des photos d’eux en maillot de bain, ou partagent leurs pensées sur l’incident.

Chez Sympa, nous voulons connaître ton avis : penses-tu qu’il est normal de blâmer les enseignants à l’école pour ce qu’ils font dans leur vie personnelle ?

Photos prises en décembre lors de l’événement “Ours polaires”, à l’occasion duquel la polémique est née.

“Voici pourquoi aujourd’hui, en tant qu’enseignante, je ne suis pas allée au travail ” écrit Nadezhda.

Les professeurs masculins ont également publié leurs photos sous ce hashtag.

Et certains plaisantent même à ce sujet : “L’important, c’est que je ne montre pas mes jambes au travail, et que je n’y fasse pas non plus allusion pendant les cours.”

Certains enseignants publient des photos prises pendant leurs vacances.

“Si cette photo était accrochée au tableau d’honneur, ou si j’allais à l’école comme ça, je comprendrais (peut-être) qu’on puisse parler d’éthique pédagogique.”

“Avec des salaires aussi bas, c’est déjà bien que les profs aient un hobby et assez d’argent pour s’acheter un maillot de bain.”

Apprenez à faire la différence entre le concept de “professeur” et celui de “personne ayant droit à une vie privée” dit Victoria.

“Les professeurs vont bientôt devoir porter des robes longues pour aller se baigner. Ou mieux encore, ne plus se baigner du tout.”

Autres participants au défi

L’histoire continue...

Après que cette affaire a pris un tel tournant, le gouvernement du territoire de l’Altaï a invité Tatiana Kuvshinnikova à diriger un programme abordant les règles de comportement à adopter dans les réseaux sociaux. Elle enseignerait à l’Institut des études supérieures.

On a récemment appris que la protagoniste de cette histoire a trouvé un emploi stable au sein de ce même institut.

Bonus : les réseaux sociaux ont réagi avec humour

Penses-tu que les enseignants devraient être sanctionnés pour les photos qu’ils publient sur les réseaux sociaux, ou soutiens-tu cette enseignante comme l’ont fait ses collègues ?

Photo de couverture Tatyana Kuvshinnikova /vk