Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Ed Mosberg a 92 ans, et après avoir survécu à deux camps de concentration, il est aujourd’hui plus heureux que la plupart des gens

Ed Mosberg est né en 1926 à Cracovie (Pologne). Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été arrêté et envoyé dans les camps de concentration de Płaszów et Mauthausen. Mais il a eu la chance d'y survivre, bien qu'il ait perdu toute sa famille pendant l'Holocauste.

Après sa libération, il est allé vivre aux États-Unis, où il vit toujours. Il a une femme nommée Cesia, qu'il aime follement.

Sympa-sympa.com a décidé de découvrir comment Ed Mosberg fait pour toujours être en bonne santé, actif et heureux, malgré son âge et tous les obstacles que la vie a placé sur son chemin.

1. Faire de l'exercice

À 92 ans, Ed Mosberg effectue encore 100 pompes, squats et mouvements aérobiques tous les matins, et court 10 minutes sur son tapis roulant dans son appartement. Il passe aussi du temps dehors.


"Je dois rester en forme pour moi et pour ma femme, comme ça, à tout moment, si elle a besoin de moi, je suis là pour elle. C'est la chose la plus importante pour moi. Ce matin, je me suis levé à 5 heures du matin, et je suis allé directement sur le tapis de course ".


Le réalisateur britannique Llion Roberts, qui a réalisé un film sur l'Holocauste, a déclaré à propos d'Ed : "Il sera toujours devant toi, et tu devras toujours essayer de le rattrapper." Durant le tournage du film, personne n'arrivait à le suivre tellement il marchait vite.

2. Rester proche de ceux que l'on aime

"Je rêve encore de ces terribles événements, ma femme Cesia en rêve aussi constamment, parfois elle crie pendant qu'elle dort et appelle ses sœurs, mais notre amour nous aide à combler ce vide et l'amertume de leur perte. Je lui dis alors que nous avons vécu des choses en commun, et que nous sommes aujourd'hui ici ensemble" dit Ed.


Sa femme est aujourd'hui dans un fauteuil roulant, mais Ed l'aide à faire tout ce dont elle a besoin.

3. Ne pas manger plus que le nécessaire

"Ne mangez pas trop, c'est le pire, les gens mangent plus que ce dont ils ont besoin, ils se disent juste "j'ai faim" et ils s'empressent de satisfaire leur désir, même s'ils ne sont pas vraiment sûrs d'avoir faim, ou alors ils mangent simplement parce qu'ils s'ennuient . Mais même la vraie faim peut être contrôlée.


Ce matin, j'ai bu un verre d'eau, j'ai pris une tasse de café avec du sucre et j'ai mangé un demi yaourt. Le café me donne assez d'énergie pour sauter le déjeuner et même aussi parfois le dîner. Des fois, je ne mange que ça. D'ailleurs, je ne veux pas que tu racontes à ma fille ce que je mange" dit Ed en souriant.

4. La responsabilité de prendre soin des autres

En ce temps-là, Ed Mosberg grimpait chaque jour 189 marches de pierre dans le camp de concentration de Mauthausen et si par malheur l'un de ses compagnons glissait, tous ceux qui le suivaient perdaient la vie.
"Un jour, ma famille et moi sommes retournés au camp et j'ai pris ma fille Caroline dans mes bras sur les marches de Mauthausen, ma femme était terrifiée, mais je lui ai dit de ne pas s'inquéter, et de ne pas penser à ces rochers. Le plus important était que je puisse porter ma fille dans mes bras". La responsabilité de prendre soin d'une autre personne vous rend plus fort.

5. Entretenir la mémoire et vivre avec son temps

"N'arrêtez pas d'apprendre de nouvelles choses et entraînez votre mémoire. Les livres et les jeux de société calment les nerfs et tonifient le cerveau."


Ed Mosberg a joué dans le film de la réalisatrice britannique Claire Ferguson sur l'holocauste en 2004. Il donne des discours publics à des étudiants universitaires et préside des conférences. Il utilise un iPhone et répond à de nombreuses questions. Dans le monde qui l'entoure, il dit qu'il a encore beaucoup de choses à faire et à apprendre.

6. Objectifs personnels et intérêt pour la vie

Une personne arrête de vivre quand elle n'a plus rien à faire. Il est donc important d'avoir un passe-temps : dessiner, écrire de la poésie ou même donner des conférences.


Ed Mosberg a décidé de se consacrer à expliquer au monde ce qu'est l'Holocauste: "Je ne le fais pas par plaisir, ça fait mal, mais je dois le faire tant que je suis vivant, car je vois le nazisme et l'antisémitisme renaître dans le monde."


"J'ai déjà décidé que j'organiserai une fête à l'occasion de mon 100ème anniversaire et j'ai déjà choisi à quelle date."

7. Sois une personne calme et ne t'inquiète pas pour des bagatelles

Il n'est pas nécessaire de dépenser son énergie mentale dans des sentiments tels que la colère, la rancœur ou les reproches envers son entourage.


Ed Mosberg, malgré les dures épreuves que la vie lui a envoyées, et malgré la perte de sa famille, pardonne complètement l'Allemagne moderne, parce qu'il comprend que 99% des personnes qui ont organisé l'Holocauste ne sont plus là.


Indirectement, le bénéfice d'un bon équilibre mental sur la santé est confirmé par les études menées par la London School of Economics dans le domaine de la religion. Les chercheurs reconnaissent ce qui suit : l'essentiel n'est pas la foi, mais la santé mentale. En d'autres termes, ne gaspillez pas vos nerfs sur de petites choses et ne vous blâmez pas pour ce que vous ne pouvez pas changer.

As-tu quelqu'un dans ta famille qui est centenaire ou qui va bientôt l'être ? Laisse un commentaire pour nous dire quel est le secret de leur santé.