Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

La Corée du Nord a des tabous et restrictions qui n’existent nulle part ailleurs et qui risquent de t’étonner

La Corée du Nord est un pays mythique. En raison du manque d'informations sur cette nation, d'innombrables croyances sont apparues, dont beaucoup sont totalement infondées.

Chez Sympa-sympa.com, nous avons décidé de découvrir quelles interdictions et restrictions sont en vigueur dans le pays le plus fermé du monde et beaucoup d'entre elles nous ont beaucoup surpris.

15. Interdiction de porter un jean bleu

Si tu peux te permettre d'acheter un pantalon en denim, personne ne t’interdira de le porter. Le seul détail est que les jeans ici existent seulement en noir, parce que les jeans bleus sont interdits : on pense que ces pantalons si populaires dans le monde symbolisent l'impérialisme. Les touristes peuvent porter des jeans, mais s'ils veulent visiter les monuments de Kim Il-sung et Kim Jong-il, ils doivent changer de vêtements.

14. Pas d'accès Internet ou Wi-Fi

Le système d'exploitation nord-coréen " L'étoile Rouge " (Red Star)

En Corée du Nord, il y a des ordinateurs et Internet. Plutôt, intranet : le réseau informatique interne " Kwangmyong ", qui compte de 1000 à 5500 pages web. Bien sûr, l'utilisation des sites web d'autres pays est totalement impensable, sauf si tu es un officiel important. En passant, la dernière version du système d'exploitation local " The Red Star " ressemble à MacOS X. Ils disent que cela a été fait pour plaire à Kim Jong-un, qui aime la production d'Apple.

Le Wi-Fi en Corée du Nord n'existe pas. Les habitants n'ont pas non plus d'appareils mobiles pour se connecter à " Kwangmyong ". Aussi, dans les tablettes chinoises adaptées pour la Corée du Nord, les modules Wi-Fi et Bluetooth sont supprimés, car ils ne sont pas nécessaires.

13. La monnaie locale n'est pas disponible pour les étrangers

Il est interdit aux touristes visitant la Corée du Nord d'utiliser la monnaie nationale : les wons nord-coréens. Dans les magasins locaux pour les étrangers, les seules monnaies utilisées sont les euros, yuans, et wons sud-coréens et, curieusement, les dollars américains. Mais acheter quelque chose dans un magasin où les Nord-Coréens se rendent est impossible : les étrangers ne peuvent même pas y entrer.

12. En Corée du Nord, il n'est pas possible d'acheter de biens immobiliers

Vue sur le complexe d'habitation Mansudae, construit pour le 100e anniversaire de la naissance de Kim Il-sung et l'hôtel inachevé " Ryugyong ".

Les appartements en Corée du Nord ne sont pas vendus (du moins pas officiellement) et sont distribués par le gouvernement. Déménager d'une petite ville à Pyongyang est presque impossible : seuls quelques élus ont ce privilège et seulement par mérite spécial. Ceci dit, dans le marché noir, il semble qu'aujourd'hui il soit possible d'obtenir un appartement pour 70 à 90 dollars américains. Le seul détail est que le salaire officiel d'un citoyen ordinaire, selon les réfugiés nord-coréens, ne dépasse pas 4 dollars par mois.

11. Obtenir une voiture est presque impossible

En Corée du Nord, le propriétaire d'une voiture privée est une personne soit très riche, soit influente. Le coût d'un véhicule coûte une fortune aux Coréens : il équivaudrait à environ 40 000 dollars. Même les bicyclettes ne sont pas accessibles à tous et on n'en voit pas souvent, surtout si l'on parle de toute autre ville que Pyongyang. Chaque vélo a sa propre plaque d'immatriculation, tout comme une voiture.

10. Tu ne peux pas emprunter un journal qui est paru il y a plusieurs années dans une bibliothèque

Journaux dans l'une des stations de métro à Pyongyang.

Trouver dans une bibliothèque un journal qui est sorti il y a quelques années est impossible. Ce qui se passe, c'est que la politique du Parti travailliste coréen peut être en train de changer et que le peuple nord-coréen n'a pas besoin de le savoir. Il est inutile de mentionner les journaux étrangers, en particulier les magazines de mode. En revanche, ce n’est pas la peine d’acheter le journal, puisque des messages spéciaux d’informations sont affichés dans la rue ou dans le métro.

9. Il est impossible d'acheter de la littérature religieuse

L'intérieur d'une église catholique à Pyongyang.

La Corée du Nord est un pays 100% laïc. Non, la religion ici n'est pas interdite. Du moins pas au niveau législatif. De plus, à Pyongyang, il y a des églises chrétiennes, mais elles sont sous la stricte supervision du gouvernement.

D'autre part, le christianisme, par exemple, est considéré comme un rival de la "religion" Juche, donc il n'est pas le bienvenu. Dans ce pays, on trouve aussi des temples bouddhistes, mais ils ne sont considérés que comme monuments historiques ou culturels.

8. Il est impossible d'appeler à l'étranger en utilisant la carte SIM locale

Les téléphones mobiles en Corée du Nord, 2012.

Les téléphones mobiles ont cessé d'être une rareté en Corée du Nord. Cependant, même si le réseau mobile existe, appeler un autre pays ou un étranger dans ce pays est une tâche impossible pour un coréen ordinaire. Les cartes SIM locales sont uniquement utilisées pour effectuer des appels dans le pays.

7. Il est impossible de prendre une douche chaude

Il n'y a pas de chauffage central même dans le Palais des enfants à Mangyongdae.

Les maisons des Nord-Coréens n'ont pas d'eau chaude : ils vont généralement aux saunas, qui sont nombreux dans ce pays. Il n'y a pas non plus de chauffage central alors ils utilisent des poêles. Même à Pyongyang !

Certains pourraient dire que ce n'est pas le seul pays asiatique sans chauffage central. Cependant, les radiateurs électriques sont utilisés ailleurs dans le monde, alors qu'en Corée du Nord, l'électricité est approvisionnée avec irrégularité, même dans la capitale !

6. Il est impossible d'acheter du Coca-Cola dans un supermarché

Jusqu'en 2015 il n'y avait que deux pays dans le monde où il y avait une interdiction officielle de vendre cette boisson gazeuse : Cuba et la Corée du Nord. Après que la vente de la boisson a été autorisée sur l’île de la Liberté, la partie nord de la péninsule coréenne est devenu le seul endroit au monde où elle n'existait pas dans les magasins et uniquement pour des raisons idéologiques.

5. Il est impossible de voyager dans un autre pays

Horaires de vol à l'aéroport international de Pionyang.

Les Nord-Coréens ne peuvent pas acheter un billet d'avion et partir en vacances dans un autre pays. Non seulement parce que c'est un plaisir coûteux, mais aussi parce que c'est interdit.

Il faut savoir que cette interdiction s'applique aussi à la libre circulation dans le pays : même pour simplement rendre visite à de la famille vivant dans une autre ville, il faut demander la permission. De temps en temps, il arrive que des Coréens voyagent à l'étranger : en Chine ou en Russie, mais uniquement pour gagner de l'argent.

4. En Corée du Nord il n'y a pas de McDonald's

En Corée du Nord, il n'existe pas de chaînes de restauration rapide. Mais, depuis quelques temps, dans les rues de Pyongyang, il est possible de trouver des stands de nourriture de rue avec de la cuisine traditionnelle coréenne, entre autres le célèbre kimchi, réputé très savoureux et épicé.

3. Les étrangers ne peuvent pas prendre de photos ou parler aux gens sans permission

Une photo très rare : la frontière entre la Corée du Nord et la Corée du Sud.

Bien sûr, malgré la croyance populaire, la Corée du Nord n'emprisonne pas et ne tire sur personne pour avoir échangé des mots avec un étranger. Cependant, en cas de contact de ce genre, le "coupable" sera obligé de passer par une conversation désagréable avec les services de renseignement. Si tu essaies de parler à un passant ou de le prendre une photo, il est plus susceptible de s'enfuir.

En Corée du Nord, tu n’as pas le droit de photographier tout ce que tu veux : le guide qui accompagne tous les étrangers ne l’autorisera pas. Surtout, s’il s’agit d’objets militaires (et dans ce pays presque tout est qualifié comme tel) ou la vie " cachée " du pays.

2. Il est presque impossible d'acheter des préservatifs et des articles d'hygiène

C'est difficile à croire, mais beaucoup de Nord-Coréens ne savent même pas qu'il existe des préservatifs. Il y a quelques décennies, ces objets sont apparus sur le marché noir. Cependant, pour la raison mentionnée ci-dessus, ils ne sont jamais devenus populaires. Maintenant, il est presque impossible de les acheter à l'intérieur du pays, tout simplement parce qu'il n'y a pas de demande.

De même, les objets aussi intimes que les tampons sont rares dans les marchés Sud-Coréens : du moins dans les magasins des locaux. Aussi étrange que cela puisse paraître aujourd'hui, les femmes ici sont obligées de porter un linge ordinaire en guise de protection - linge qui n'est même pas jetable.

1. Il est peu probable que tu réussisses à obtenir une coupe de cheveux originale en Corée du Nord

Types de coiffures chez l'un des coiffeurs de Pyongyang.

Chez les coiffeurs locaux, il y a des photos des coupes de cheveux recommandées pour les hommes et les femmes. La coupe la plus à la mode est celle portée par le leader du pays, Kim Jong-Un. Le succès parmi les femmes est le carré jusqu'au menton, un style qui a également été imposé par Kim Jong-Un, qui a dit une fois que cette coiffure correspondait très bien aux dames coréennes.

Bonus : La radio de Corée du Nord

La radio dans l'un des hôtels de Pyongyang, 2013.

En Corée du Nord, il existe plusieurs chaînes de télévision et de radio qui diffusent des programmes, des films, des pièces de théâtre et bien plus encore. Bien que tous soient politisés dans une certaine mesure, ils sont liés à la situation dans le pays et louent les trois Kims.

Connaissais-tu ces restrictions en Corée du Nord ? Qu'en penses-tu ? Donne-nous ton opinion en laissant un commentaire !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos