Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

La publicité peut nous faire avaler n’importe quoi, la preuve en 11 idées reçues

----
10k

La publicité peut favoriser le progrès, mais aussi manipuler et tromper. Le rôle des experts en marketing est d'embellir la réalité et, parfois, de dissimuler la vérité pour que l'acheteur, en voyant le produit, ne pense qu’une seule chose : "Je dois l'acheter".

La rédaction de Sympa a décidé de mener une petite enquête et d'analyser les mythes les plus courants auxquels nous croyons encore, malgré notre bon sens.

11. Les agrumes sont la meilleure source de vitamine C

Vérité : Par exemple, le poivron rouge contient environ 250 milligrammes de vitamine C par 100 grammes. Même les cassis ont plus de vitamine C que des agrumes : 200 milligrammes par 100 grammes.

Comment le mythe est né : En 1908, l'industrie de l’orange a subi des pertes. Il était difficile pour les producteurs de vendre leurs vastes récoltes de fruits. Albert Lasker (homme d'affaires américain, souvent considéré comme le fondateur de la publicité moderne) a donc décidé de produire une campagne publicitaire dans laquelle il proposait de faire du jus d'orange et de le boire au petit-déjeuner comme source de vitamine C.

10. Tu dois faire ta demande en mariage avec une bague en diamant

Vérité : Tu peux même ne rien offrir !

Comment le mythe est né : La campagne "Un diamant est éternel" figure dans tous les livres de marketing. Grâce à elle, cette pierre, alors en excès dans le monde, est considérée non seulement comme un bien de luxe, mais après 1947, comme une preuve d'amour obligée lors d'une demande en mariage.

9. Les cartes doivent toujours accompagner un cadeau

Vérité : Ce n'est pas non plus nécessaire.

Comment le mythe est né : Jusqu'au début du XXème siècle, les cartes postales étaient seulement envoyées par courrier, mais grâce à la campagne publicitaire de Hallmark, elles ont commencé à être livrées en personne, en complément du cadeau. La publicité insistait sur le fait que c'était très beau et que l'on pouvait écrire des mots chaleureux dont la personne se souviendrait longtemps.

8. Le dentifrice doit être réparti sur toute la brosse

Vérité : La taille d’un "pois" suffit.

Comment le mythe est né : Le but essentiel du marketing est d’augmenter les ventes et les fabricants de dentifrice ne font pas exception. Dans chaque publicité, tu peux voir une longue bande de dentifrice sur la brosse. Cela parait plus attirant et génère plus d'achats. En réalité, dans le soin bucco-dentaire, la chose la plus importante n'est pas le dentifrice, mais un brossage approprié.

7. L'image du Père Noël a été inventée par Coca-Cola

Vérité : Le personnage du Père Noël (avec cet aspect que nous lui connaissons) a été peint par l'artiste Thomas Nast à la fin du XIXème siècle pour la première fois.

Comment le mythe est né : Le prototype du Père Noël est Saint Nicolas, qui avait l'air très différent sur les cartes postales. C’était un moine humble portant un manteau d'hiver vert. En 1931, Coca-Cola a lancé une campagne publicitaire pour augmenter le nombre de ventes de cette boisson gazeuse en hiver. Le "Père Noël" de Coca-Cola a été dessiné par Haddon Sundblom et ce n'était pas sa première image, mais le plus réussi de ce charmant symbole de Noël.

6. La dysbiose est une maladie

Vérité : Dans la classification internationale, aucune maladie de ce type n'apparaît.

Comment le mythe est né : L'utilisation du terme "dysbiose" (aussi appelée dysbactériose) est plus fréquente en Europe de l'Est et est promue par les sociétés pharmaceutiques, y compris les sociétés occidentales. Il est intéressant de noter qu'en Europe occidentale et aux États-Unis, ce terme n'est pas utilisé.

5. Il y a une "mauvaise" huile végétale avec du cholestérol

Vérité: Aucune huile végétale ne contient de cholestérol, seul le beurre en contient.

Comment le mythe est survenu : C'est une autre astuce marketing pour augmenter les ventes. Le mot "SANS" attire l'attention des acheteurs, générant la confiance et faisant sentir à la personne qu'elle achète une variété spéciale d'huile de très haute qualité.

4. La bière et les boissons gazeuses étanchent la soif

Vérité : Les boissons avec du sucre et de l'alcool provoquent la soif.

Comment le mythe est né : La publicité des boissons gazeuses souligne le fait qu'elles devraient être prises quand il fait chaud. Les fabricants préfèrent masquer la vérité : en réalité, la seule boisson qui peut étancher la soif est l'eau.

3. Bacon et œufs : un petit-déjeuner parfait

Vérité : Il n'y a pas d'études concluantes sur l'effet du petit déjeuner sur la ligne.

Comment le mythe est né : Dans les années 1920, un célèbre homme spécialisé dans les relations publiques, Edward Bernays, a été chargé d'augmenter la consommation de bacon aux États-Unis. Il a mené une étude qui a confirmé qu'un petit déjeuner copieux était meilleur qu'un petit déjeuner léger. Si le premier repas de la journée doit satisfaire et donner de l’énergie, il doit contenir plus de bacon. Cette logique a été acceptée par les consommateurs et depuis lors, non seulement aux États-Unis, mais aussi dans le monde entier, 70% du bacon est consommé le matin.

2. Il existe des analgésiques spécifiques pour les femmes

Vérité : Il existe des médicaments complexes qui, en même temps, ont des propriétés antispasmodiques, analgésiques et anti-inflammatoires.

Comment le mythe est arrivé : La douleur périodique chez les femmes est un phénomène très courant et les fabricants de médicaments ne manquent pas l'occasion d'obtenir plus de bénéfices. Les génériques tels que l'analgine, le drotaverinum et le paracétamol sont peu coûteux. Il est beaucoup plus rentable de vendre les mêmes composants dans un emballage différent et avec l'expression "formule améliorée contre la douleur menstruelle".

1. Les petits ours sont de bons bonbons pour enfants

Vérité : La composition de ces bonbons gélatineux comprend du sucre, de l'amidon et des colorants alimentaires, mais pas de fruits. Une autre déception est que les ours verts peuvent ne pas avoir la saveur de pomme et avoir le goût fraise par exemple.

Comment le mythe est né : La forme " infantile " de ces bonbons ne les rend pas pour autant sains et adaptés à l'enfant. Les bonbons d'un fabricant renommé peuvent être consommés en toute sécurité, mais avec modération. Mais il vaut mieux éviter les achats sur les marchés. Et comme pour les ours verts, certains fabricants les fabriquent avec un goût de fraise, tandis que les rouges ont un goût de framboise.

Connaissais-tu la vérité sur ces mythes ? Fais-nous savoir en laissant un commentaire !

Photo de couverture depositphotos
----
10k