Sympa
Sympa

Les employeurs finlandais ont commencé à recevoir des curriculums anonymes, et cela a drastiquement réduit le taux de chômage.

Pour beaucoup d'entre nous, trouver un travail est comme jouer à la loterie. On ne sait jamais exactement quels sont les critères que l'employeur recherche avant tout, et très souvent, ils ne sont même pas objectifs. Les autorités finlandaises ont trouvé un moyen de résoudre ce problème, en mettant tous les candidats au même niveau aux yeux du recruteur.

Chez Sympa, nous avons décidé de te parler de cette expérience, car nous croyons sincèrement que ce genre d'innovation serait fort utile dans le reste du monde.

La nécessité d'un CV anonyme

Les autorités des villes finlandaises, Helsinki et Espoo, ont décidé de priver les recruteurs de l'opportunité de connaître les données des candidats qui pourraient détourner leur attention de leurs véritables capacités professionnelles.

Ces changements ont été introduits à travers le système de recrutement en ligne de ces deux villes. Les auteurs du projet ont dû travailler avec des CV déjà existants. Tout d'abord, ils ont changé les noms des candidats, puis ils ont supprimé les données suivantes du questionnaire :

  • Domicile du candidat ;
  • Sexe ;
  • Lieu et date de naissance ;
  • Nationalité ;
  • Langue maternelle ;
  • État civil.

Et, bien entendu, ils ont retiré toutes les photographies des CV.

Par conséquent, les personnes prêtes à prendre leur retraite, les mamans sur le point de terminer leur congé de maternité et les immigrés ont vu leurs chances d'obtenir un emploi augmenter.

Et les entretiens ?

Malgré le souhait des candidats de rester anonymes, les autorités ont autorisé les employeurs à réaliser des entretiens.

De la même manière, beaucoup de candidats sont heureux de se réunir personnellement avec leurs futurs supérieurs, car ils peuvent ainsi les convaincre de leurs capacités et de leur motivation. Après tout, ils n'avaient pas cette opportunité auparavant, car les employeurs ne tenaient même pas compte des individus qui ne leur paraissaient pas adaptés au poste.

Résultats

Les attentes du gouvernement finlandais sont rapidement devenues réalité : même les candidats dont les CV restaient dans la base de données durant un certain temps (et qui n'étaient pas pris en considération par les employeurs) ont fini par trouver un emploi.

Maija-Liisa Kasurinen, gérante des communications au Centre du Personnel de la ville de Helsinki, a qualifié l'expérimentation pilote comme fructueuse et a exprimé son souhait de continuer avec la politique d'anonymat.

Cependant, étant donné que le processus de "nettoyage" des questionnaires a été lent et coûteux, à partir de maintenant, au lieu de changer les candidatures, les auteurs du projet ont décidé de demander aux éventuels candidats de ne pas écrire sur leur CV des données qui ne présentent pas de lien avec le travail.

Dans tous les cas, une décision a été prise pour répandre ces changements et les appliquer à d'autres villes, si bien que Vaasa sera la prochaine à fonctionner de la sorte.

Crois-tu que cette initiative soit utile ? Quels inconvénients peut-elle présenter ? As-tu déjà vécu un recrutement sous cette forme ? Raconte-nous dans les commentaires.

Photo de couverture Depositphotos
Sympa/Gens/Les employeurs finlandais ont commencé à recevoir des curriculums anonymes, et cela a drastiquement réduit le taux de chômage.
Partager cet article
Ces articles peuvent te plaire