Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Nous avons trouvé des explications rationnelles à 11 célèbres légendes

Nous sommes persuadés que beaucoup d'entre vous croient encore aux licornes. C'est beau d'imaginer qu'après tout, elles existent peut-être quelque part, mais que nous ne les avons pas encore trouvées. Cela dit, même l'existence fantasmagorique de cet être magique a une explication très prosaïque. Plutôt même effrayante d'ailleurs.

Et si tu penses que Sympa-sympa.com est trop sceptique et ne croit plus en la magie, un vrai miracle t'attend à la fin de l'article !

Déluge

Les scientifiques pensent qu'une grande inondation dont l'épicentre fut la Mésopotamie serait en réalité l'origine du mythe du Déluge. Au début du siècle dernier, lors de fouilles sur le site des tombes royales d'Ur, on a découvert un lit d'argile séparant deux couches de terres différentes. Seul un débordement catastrophique du Tigre et de l'Euphrate pourrait avoir provoqué un tel phénomène.

Selon d'autres calculs, entre 10 000 et 15 000 ans av. J.-C., une énorme inondation dans la région de la Mer Caspienne, aurait débordé sur une superficie d'environ un million de kilomètres carrés. Cette version a été confirmée lorsque les scientifiques ont trouvé des coquillages dans la région de Sibérie occidentale, dont la zone maritime la plus proche se trouve justement être la Mer Caspienne. Cette inondation a été si importante qu'une gigantesque cascade s'est formée dans le Bosphore, à travers laquelle environ 40 kilomètres cubes d'eau seraient passés (200 fois plus que les chutes du Niagara). Le flux d'une telle catastrophe naturelle aurait duré au moins 300 jours.

Cette version semble folle, mais si elle est vraie, on ne peut pas blâmer les anciens pour en avoir inventé une hyperbole.

Géants

En Irlande, on raconte encore aujourd'hui des légendes sur des géants qui pourraient créer une île en jetant simplement une poignée de terre à la mer. L'endocrinologue Marta Korbonits pense que les anciennes légendes peuvent avoir une explication scientifique. Et incroyablement, les chercheurs ont trouvé une réponse concernant les géants. Chez un grand nombre d'Irlandais, on a découvert une mutation du gène AIP. C'est précisément la mutation responsable du développement de l'acromégalie et du gigantisme. Si en Grande-Bretagne, une personne sur deux mille porte ce gène "mutant", dans la province d'Ulster, il y en a une sur 150.

L'un des géants les plus célèbres d'Irlande était Charles Byrne (1761-1783), qui mesurait plus de 2,30m. Les légendes attribuent bien sûr aux géants une force énorme, mais tout n'est pas si rose pour eux dans la réalité. Les personnes atteintes d'acromégalie et de gigantisme souffrent souvent de maladies cardiovasculaires, de problèmes de vision et de douleurs articulaires fréquentes. Sans traitement, de nombreux géants n'atteignent pas l'âge de 30 ans.

Loup-Garou

La légende des loups-garous a plusieurs origines. Premièrement, la vie des humains a toujours été liée à la forêt. On a découvert des peintures rupestres représentant des hybrides humains et animaux. Les gens qui voulaient être plus forts, choisissaient un animal totem et utilisaient sa peau. C'est sur cette base de croyances que les guerriers commencèrent à consommer des substances hallucinogènes avant les batailles, croyant ainsi devenir des loups invincibles.

Deuxièmement, la croyance en l'existence de loups-garous est étayée par l'existence d'une maladie génétique assez rare dont souffrent cetaines personnes: l'hypertrichose. Cette maladie se caractérise par une croissance excessive des poils aussi bien sur le corps que sur le visage. Cette maladie est aussi appelée "syndrome du loup-garou". En plus de cette maladie génétique, il existe également un trouble psychologique connu sous le nom de lycanthropie clinique. Durant une crise, les personnes atteintes de ce syndrôme perdent toute conscience de leur condition humaine, et se prennent pour des loups-garous. Cette maladie à tendance à se manifester par crises se produisant essentiellement lors de phases lunaires spécifiques.

Et pour finir, selon certaines sources, le loup le plus célèbre du monde, celui du Petit Chaperon Rouge, ne serait ni plus ni moins qu'un loup-garou. Et ce dernier n'aurait en réalité pas mangé la grand-mère, mais il l'aurait plutôt donnée à manger à sa petite-fille.

Vampires

La porphyrie est une forme rare de maladie génétique qui touche une personne sur 200 000. Si l'un des parents est atteint de porphyrie, il y a 25% de chance que l'enfant en hérite.

Cette maladie est caractérisée par l'altération de la voie métabolique du groupe hème, qui provoque la dégradation de l'hémoglobine par le rayonnement ultraviolet. En résumé, la lumière du soleil cause de grandes souffrances aux patients atteints de cette maladie, qui sont donc obligés de se mettre à l'abri dans des espaces clos pendant la journée, et ne peuvent sortir que la nuit.

Lorsque la maladie se présente sous une forme sévère (attention, lien inadapté pour les personnes sensibles !) Les tendons des patients sont déformés, provoquant une déformation des doigts. La peau autour des lèvres et des gencives sèche, les incisives sont découvertes jusqu'aux gencives et acquièrent une couleur rougeâtre. Autrement dit : tous les signes de vampirisme sont là. De plus, l'ail exacerbe cette maladie. Les victimes de Porfiria ont été activement persécutées durant le Moyen Age et l'Inquisition: de terribles atrocités leur ont été attribuées et nombreuses ont été brûlées sur des bûchers.

Dragons

La théorie de la relation entre les os des dinosaures et les dragons a été confirmée en Mongolie. Là-bas, le mot "dragon" est présent dans plusieurs noms géographiques. Cela est dû au fait que dans certaines régions du désert de Gobi, tout le monde peut facilement trouver des os de dinosaures, qui se trouvent à la surface des couches terrestres. Il y en a encore beaucoup, même aujourd'hui, au point qu'il y a sans arrêt des fouilles illégales.

Détail important : en Afrique ce mythe n'existe pas, tout comme la présence de fossiles de dinosaures.

Mais pourquoi dans la conscience humaine les dragons apparaissent-ils comme des reptiles géants ayant des griffes et des écailles? Peut-être est-ce dû à la perspicacité des gens. L'apparence d'un squelette de dinosaure est semblable aux os de lézards modernes, de serpents et de crocodiles. D'ailleurs, les serpents et les lézards développent parfois non seulement une, mais deux têtes, tout comme certains dragons dans les histoires.

Centaures

L'image du centaure était déjà connue deux millénaires avant Jésus-Christ. La légende est vraisemblablement née en Grèce, de l'imagination de gens certes civilisés, mais qui ne savaient pas encore monter à cheval, et qui auraient croisé pour la première fois des cavaliers d'une tribu nomade du nord : la Scythie, le Caucase et le Taurus. Cela explique la nature féroce des centaures. Les nomades vivaient à cheval, étaient d'excellents archers et ils se déplaçaient à grande vitesse. La crainte hyperbolique d'un propriétaire terrien qui a vu pour la première fois un homme monter à cheval avec autant de talent, aurait facilement pu devenir une histoire d'hybride entre l'homme et le cheval.

Cependant, Pline l'Ancien, qui a vécu au premier siècle de notre ère, a écrit qu'il avait vu de ses propres yeux un hypocentaure conservé dans du miel et envoyé d'Égypte en cadeau à l'empereur. On croyait que les centaures étaient le résultat d'expériences génétiques des prêtres égyptiens.

À la rédaction de Sympa-sympa.com, cette théorie nous semble très peu probable, mais en considérant que les scientifiques ont déjà réussi à croiser un être humain avec un cochon, cette question devient soudain moins inenvisageable...

Le Labyrinthe du Minotaure

Selon la légende grecque, sous le palais du roi Minos, se trouvait un énorme labyrinthe dans lequel était enfermé le terrifiant Minotaure : un monstre, mi-homme, mi-taureau. La soif de sang tourmentait tellement ce monstre que son rugissement ébranlait la terre.

La Crète, île où le monstre aurait vécu, est d'ailleurs connue pour son activité sismique. Une partie de l'île est située sur la plaque continentale de la Mer Égée, et l'autre partie sur la plaque océanique de Nubie, qui se déplace directement au-dessous de l'île. Ce phénomène géologique s'appelle zone de subduction. C'est d'ailleurs dans ce genre de zones qu'existe un risque accru de tremblements de terre. En Crète, la situation est aggravée par le fait que la plaque océanique nubienne est poussée par la plaque continentale africaine (imagine à quel point elle est énorme) et quelque chose d'énorme se produit : par l'interaction de ces plaques, l'île est littéralement poussée vers la surface. Depuis la naissance de la civilisation, la Crète a déjà connu plusieurs de ces poussées verticales, certaines allant jusqu'à 9 mètres. Il n'est donc pas surprenant que les anciens pensaient qu'un monstre furieux vivait dans les entrailles de l'île, dont chaque éclat de colère provoquait un tremblement de terre destructeur.

Cyclopes

Dans la mythologie grecque, les Cyclopes représentent un groupe de personnages qui, selon les versions, sont des êtres divins (fils de Gaia et Uranus) ou bien un peuple spécifique. Son représentant le plus éminent était le fils de Poséidon, Polyphème, qui a perdu son seul œil des mains d'Odisseus. On croyait aussi que le peuple arimaspe de Scythie était essentiellement composé de Cyclopes.

Quant à l'explication scientifique de ce mythe, en 1914, le paléontologue Othenio Abel suggéra la possibilité qu'il découle de la découverte par les Anciens de crânes d'éléphants nains, puisque la fosse nasale centrale de ces derniers pourrait facilement être confondue avec une cavité oculaire géante. Il est d'ailleurs curieux que ces éléphants aient habité les îles méditerranéennes de Chypre, de Malte et de Crète.

Sodome et Gomorrhe

On ne sais pas pour toi, mais nous, nous pensons que le mythe de Sodome et Gomorrhe était juste une légende, ou plutôt une représentation biblique des sociétés pleines de vices. Cependant, c'est aussi un fait historique bien réel.

Cela fait une douzaine d'années que des fouilles concernant une ville ancienne ont été menées dans un endroit appelé Tell El-Hammam. Les archéologues sont persuadés qu'ils ont trouvé la cité biblique de Sodome. L'emplacement approximatif de la ville a toujours été connu : la Bible décrivait la "Pentapole de Sodome" dans la vallée du Jourdain. Cependant, son emplacement exact a toujours généré des doutes.

Les fouilles ont commencé en 2006 et les scientifiques ont découvert une cité ancienne entourée d'imposantes murailles. Selon les chercheurs, des gens y auraient vécu entre 3500 et 1540 av. J.-C. Il n'y a pas d'autre piste possible quand au nom de cette ville, car l'existence d'une cité d'une taille aussi imposante aurait forçément été mentionnée dans des écrits.

Kraken

Le kraken est un monstre de mer géant légendaire, un céphalopode connu surtout par la description donnée par les marins. La première description complète a été faite par Erik Pontoppidan : il a écrit que le kraken était un animal "de la taille d'une île flottante". Selon lui, ce monstre est capable d'attraper un gros bateau avec ses tentacules et de le traîner vers le fond, mais le plus dangereux reste le tourbillon généré lorsque le kraken plonge rapidement au fond de l'océan. Donc pour résumer, il assurait une fin triste et inévitable à tous ceux qu'il croisait, qu'il les attaque ou qu'il leur échappe. C'est horrible !

L'explication scientifique du mythe de ce terrible monstre est très simple : les calamars géants existent encore aujourd'hui et peuvent mesurer jusqu'à 16 mètres de long. C'est un spectacle vraiment impressionnant : en plus de leurs ventouses, certaines espèces ont des griffes et des dents sur les tentacules, bien qu'elles ne puissent réellement représenter un danger pour quelqu'un que si elles l'écrasent. Alors si même l'homme moderne est choqué de rencontrer une telle créature, que peut-on penser des pêcheurs de l'Antiquité ? Pour eux, le calamar géant était sans aucun doute un monstre mythique.

Licornes

Quand on parle de licorne, on s'imagine immédiatement une créature délicate avec une corne irisée sur le front. Il est intéressant de savoir qu'on les retrouve dans les mythes et légendes de nombreuses cultures. Les premières représentations ont été trouvées en Inde et ont plus de 4000 ans. Plus tard, le mythe s'est répandu à travers le continent jusqu'à la Rome antique, où on a commencé à les considérer comme de vrais animaux.

Les principaux "candidats" ayant pu constituer une source d'inspiration pour imaginer la licorne sont les Elasmoteriums : des rhinocéros des steppes eurasiennes ayant vécu pendant la période glaciaire. Un elasmotherium ressemble partiellement à un cheval (si tu as assez d'imagination) avec une corne extrêmement longue sur le front. Il se sont éteints en même temps que la mégafaune principale. Mais selon les sources de l'encyclopédie suédoise et les allégations de l'auteur scientifique Willi Ley, certains specimens auraient pu vivre assez longtemps, juste assez pour entrer dans la légende.

Bonus : la traversée de Moïse

Chacun d'entre nous a certainement entendu parler du passage de la Bible qui raconte comment les eaux de la Mer Rouge se sont ouvertes devant Moïse. Mais peu de gens savent que le même phénomène peut être observé près de l'île de Jindo en Corée du Sud. Ici, les eaux entre les îles se séparent fréquement pendant une heure, ouvrant une longue et large route ! Les scientifiques expliquent ce miracle par la différence horaire des marées.

Bien sûr, de nombreux touristes s'y rendent : en plus de marcher au fond de la mer, ils ont la possibilité d'y voir certains animaux marins restés sur le sol. Aussi surprenant que ce soit, "le chemin de Moïse" va du continent jusqu'à l'île.

Quelle est la légende qui te fascine le plus ? Raconte-nous !