Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

Nous te révélons 15 secrets des pilotes d’avions

Chaque profession a des secrets et l’aviation a toujours été entourée d'une atmosphère mystérieuse, c'est pourquoi il est très intéressant pour nous de découvrir ce monde assez mythique qui fait beaucoup rêver depuis toujours. Voilà pourquoi nous avons décidé de nous pencher sur la question.

Sympa-Sympa.com a recueilli les confessions de plusieurs membres de l'équipage de différentes compagnies aériennes et nous avons voulu les partager avec toi avant ton prochain voyage.

15. Les pilotes n'ont pas le droit d'avoir une barbe

Certaines compagnies aériennes interdisent aux pilotes de porter la barbe. En effet, en cas de situation d’urgence, la barbe peut-être un obstacle pour la mise en place et le maintien du masque à oxygène.

14. La température dans l'avion est basse pour votre santé

Il existe un lien entre la température, la pression dans l'avion et la perte de connaissance causée par l'hypoxie. Cela peut être dû à une température ambiante trop élevée dans la cabine de l'avion, c'est pourquoi les membres de l’équipage s’assurent que la température reste au niveau le plus bas possible. Pensez à bien vous couvrir pendant le vol pour ne pas attraper froid !

13. L'avion ne vole jamais en ligne droite sur la carte

Sur certains vols longs courriers, les passagers ont la possibilité d’accéder à une carte virtuelle sur leur écran indiquant leur trajectoire de vol. On peut remarquer que l'avion ne vole jamais en ligne droite, mais de manière arquée. Parfois, il effectue des zigzags étranges. C'est simplement parce que la Terre a la forme d'un globe et la carte sur l'écran est plate. La deuxième raison est le respect des conditions requises pour les vols. Selon elles, l'itinéraire est planifié de manière à ce que l'avion soit toujours dans un périmètre suffisamment proche d’un aéroport qui peut le recevoir en cas d'atterrissage d'urgence. Enfin, les conditions météorologiques peuvent aussi influencer la trajectoire.

12. Lorsque vous voyagez en avion, il est préférable de porter des chaussures fermées et solides

Il est préférable de privilégier des chaussures avec une bonne semelle, car en cas d'évacuation d'urgence, vous devrez peut-être vous marcher sur de l'asphalte chaud ou sur des sols inconfortables.

11. Les pilotes et les contrôleurs aériens ne communiquent pas toujours de manière formelle

Il y a une tradition : les contrôleurs aériens félicitent toujours les pilotes. Imaginez, les jours précédents Noël, le pilote a 4 vols par jour avec au total environ deux mille personnes à bord qui lui souhaitent un joyeux Noël. "Lorsque l'équipe nationale allemande a été couronnée championne du monde de football, tous les contrôleurs aériens du monde ont félicité notre équipage", a déclaré Antje Schaper, pilote de Lufthansa.

10. Une personne lambda ne pourrait pas faire atterrir un avion

Dans beaucoup de films, on retrouve souvent le même scénario : suite à une intervention de malfaiteurs, les pilotes ne peuvent plus piloter leur avion et le personnage principal doit en prendre le contrôle. Malheureusement, en réalité ce scénario est impossible, même si cette personne est un passionné de simulateurs de vol, qu’il s’agit du même modèle d’avion et qu’il est prêt à suivre les instructions envoyées depuis les tours de contrôle. Il se trouvera certainement confronté à un problème essentiel : le stress.

9. Les retards de vol n'affectent pas seulement les passagers, mais aussi les hôtesses de l'air/stewards

Les stewards et hôtesses de l’air reçoivent leur salaire en fonction de leurs heures de vol. Le temps passé à terre n’est pas compris dans leur paie. Le seul complément parfois proposé par les compagnies aériennes est un petit remboursement pour chaque heure additionnelle. Pensez-y la prochaine fois avant de vous fâcher contre eux si jamais votre avion ne décolle pas à l’heure !

8. Les pilotes vont aux toilettes chacun leur tour

Lorsque l'un des pilotes se rend aux toilettes, une hôtesse ou un steward entre dans la cabine des pilotes et attend son retour. Ceci est fait pour éviter les situations d’urgence. Par exemple, si le pilote quitte la cabine, la porte se ferme et le pilote restant fait un malaise ou s’évanouit.

7. La nourriture en avion est fade et ce n'est la faute de personne

Les cuisiniers qui préparent la nourriture ne sont absolument pas à blâmer. En effet, à haute altitude, nos papilles et notre odorat changent. Le manque d’humidité, le bruit et la faible pression jouent un rôle important à cet égard.

6. Les pilotes communiquent avec les hôtesses et les stewards à travers une porte blindée

Le cockpit des pilotes est équipé d’une porte blindée et seules les hôtesses et les stewards ont un code spécial pour pouvoir y accéder. Le code fonctionnera si au cours des 120 secondes suivantes, le pilote ne prend aucune mesure. Cela a été conçu en cas de perte de connaissance dans la cabine, à cause d'une dépressurisation par exemple. En temps normal, les hôtesses utilisent un téléphone pour communiquer avec les pilotes. Aussi, l'agent de bord doit les appeler une fois toutes les 40 minutes en journée et une fois toutes les 20 minutes en soirée afin de s'assurer qu’ils sont toujours aptes à travailler.

5. Les sièges les plus tranquilles sont ceux situés à proximité des ailes de l'avion

L'avion, une fois dans l’air, se compare à une balançoire. Les sièges les plus sujets au mouvement se trouvent à l'extrémité de la cabine des passagers, donc si vous voulez minimiser l'agitation et voler au plus calme, choisissez un siège au milieu, près des ailes

4. Si l'avion est détourné, les pilotes ont des méthodes pour avertir les employés de l'aéroport

Heureusement, ces cas sont rares. Si cela se produit lors de l'atterrissage, les pilotes envoient un signal aux employés de l'aéroport qui le reçoivent par le biais d'un dispositif hypersustentateur. C'est l'une des méthodes employées pour que les contrôleurs aériens, basés au sol, puissent savoir que quelque chose d'anormal se passe à bord.

3. Un atterrissage brutal peut être effectué intentionnellement

Souvent, un atterrissage brutal n'est pas une conséquence d’actions incorrectes du pilote, mais est dû à de mauvaises conditions météorologiques. Si la piste est couverte d'eau, l'équipage doit atterrir de façon brusque pour briser cette "couche" et éviter l'aquaplanage.

2. Lors d'un vol de nuit, les lumières sont éteintes intentionnellement

Ceci est fait pour que les yeux des passagers s'habituent à l'obscurité. Si une situation anormale se produit, la lumière ne doit pas être allumée, car les passagers, habitués à l'obscurité, s’orienteront plus facilement de nuit.

1. Les masques à oxygène ne durent que 15 minutes

Le masque à oxygène ne dure qu'un quart d'heure, mais ne paniquez pas. Cela laisse suffisamment de temps au pilote pour descendre l'avion à une altitude où vous pourrez respirer sans assistance.

Quel secret t'a le plus surpris ? Cela va-t-il influencer la fréquence de tes vols ? Partage ta réponse dans les commentaires !

Photo de couverture depositphotos, depositphotos