Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

10 Conseils pour communiquer mieux et de manière plus positive sur les réseaux sociaux

3-66
998

Parole Ostili est un projet italien qui cherche à éveiller les consciences sur le langage que nous utilisons. Il est basé sur notre façon de nous exprimer à travers les réseaux sociaux. Après une conférence qui a eu lieu en 2017, le Manifeste pour une Communication Non Hostile a vu le jour, il propose un règlement pour utiliser internet correctement, accompagné des mots et du langage que nous choisissons sur nos réseaux sociaux. Il montre de manière positive et consciente comment communiquer avec une certaine responsabilité, en soulignant l’importance de chaque mot que nous tapons sur nos claviers d’ordinateurs et nos smartphones.

Chez Sympa, nous soutenons la communication positive. Elle influe directement sur chacune de nos relations, alors nous souhaitons partager 10 conseils qui pourraient t’aider à avoir de meilleures conversations sur internet. Serais-tu prêt à les mettre en pratique ?

1. Le virtuel est réel

“Sur les réseaux sociaux, je dis et j’écris seulement les choses que j’ai le courage de dire en face.”

Serais-tu capable de dire en face ce que tu écris sur les réseaux sociaux ? Parfois, nous pensons qu’en étant derrière un écran, nous sommes protégés par un anonymat qui nous autorise à dire tout et n’importe quoi. Mais les crimes cybernétiques existent (comme le harcèlement, le vol de donnés ou d’identité) et peuvent être punis par la loi, chaque insulte ou attaque que tu fais à travers les réseaux sociaux peut faire du mal ou affecter la personne à qui elles sont destinées. Sois prudent face aux gens qui ne montrent pas leur visage ou qui se cachent derrière un pseudonyme, elles n’ont pas toujours de bonnes intentions.

2. Nous sommes ce que nous communiquons

“Les mots que je choisis montrent la personne que je suis : ils me représentent.”

Ce que tu partages sur tes réseaux sociaux, tes photos, tes mèmes, même des textes philosophiques sur la vie, toutes ces informations font partie de l’image que tu projettes vers le monde extérieur. De la même façon, chaque mot que tu utilises et la façon dont tu t’exprimes face à tes interlocuteurs donne une idée bien précise de ta personne, de ta manière de penser et de ton attitude dans la vie en général. Alors fais attention, car ce que tu écris peut donner l’impression d’une personne immature, grossière, violente ou intolérante.

3. Les mots forment la pensée

“Je prends tout le temps nécessaire pour exprimer au mieux ma pensée.”

George R. R. Martin s’est exprimé à ce sujet : “Les mots sont comme des flèches. Une fois lancés, ils ne peuvent pas revenir en arrière”. Par conséquent, nous devons prendre le temps nécessaire pour lire et analyser nos messages écrits avant d’appuyer sur le bouton “envoyer”. Il s’agit de l’un des grands avantages de la communication écrite : elle nous permet de vérifier nos paroles avant qu’elles arrivent à leur destinataire. Nous devons éviter d’écrire des e-mails, des tweets ou des messages sur Facebook lorsque nous sommes énervés, pour ne pas ensuite regretter ce que nous avons dit ou fait. Nous devons réfléchir avant d’écrire, relire le contenu et vérifier que nous nous exprimons correctement. D’un autre côté, respecter l’orthographe et la grammaire n’a jamais fait de mal à personne. Souviens-toi que tes erreurs peuvent également dévoiler des informations à ton sujet.

4. Avant de parler, il faut écouter

“Personne n’a toujours raison, moi non plus. J’écoute avec honnêteté et ouverture d’esprit.”

Avec le même fonctionnement que les réseaux sociaux, nous avons tendance à nous entourer d’informations et de messages qui font écho à ce que nous pensons et croyons. Mais lorsque cette harmonie informative est détruite, le sol tremble un peu. Toutefois, il est nécessaire d’apprendre à écouter et à lire des opinions différentes des nôtres. Il n’est pas bon de se contenter d’une seule version des choses ou de croire que chacun de nous détient la vérité absolue. Pour respecter tes interlocuteurs, il faut les laisser s’exprimer et leur répondre avec éducation.

5. Les mots sont un pont

“Je choisis les mots pour comprendre, me faire entendre et me rapprocher des autres.”

Comme expliqué précédemment, les mots doivent être utilisés pour réunir, non pas pour diviser. En choisissant ceux que nous utilisons, avec des arguments cohérents, nous pouvons construire des relations plus fortes, aider quelqu’un ou montrer son empathie envers les autres. À l’inverse, les insultes et attaques peuvent devenir des murs ou des gouffres qui nous éloignent et nous séparent encore plus des autres.

6. Les mots ont des conséquences

“Je suis conscient que chacun de mes mots peut avoir des conséquences, petites ou grandes.”

Nous ne pouvons pas être impulsifs dans nos propos parce qu’ils ne sont pas gratuits. Les mots que nous utilisons et la manière de les dire peut avoir un impact sur les autres. Nous devons être conscients de ce que nous écrivons sur nos réseaux sociaux, savoir que, ce qui pour nous n’est qu’un commentaire inoffensif, peut s’avérer blessant et insultant pour une autre personne. Chacun d’entre nous a le pouvoir de décider quel effet il va provoquer sur autrui en choisissant intelligemment les mots qu’il écrit et qu’il partage.

7. Partager est une responsabilité

“Je partage des textes et des images seulement après les avoir lus, évalués et compris.”

Appuyer sur le bouton “partager” de nos réseaux sociaux est facile et gratuit, nous le faisons très librement, sans prendre le temps nécessaire de comprendre si ce que nous partageons est vrai, utile, ou s’il peut faire de la peine à quelqu’un. Les fake news, les messages malintentionnés et les virus sont à l’origine d’une absence de réflexion et du fait de ne pas assumer notre responsabilité sur les choses que nous postons sur nos réseaux sociaux.

8. Les idées peuvent être discutées

“Les personnes doivent se respecter. Je ne transforme pas les personnes qui n’ont pas les mêmes idées que moi en ennemi à abattre.”

Nous vivons dans un monde où la diversité est quelque chose de normal, nous devons apprendre à cohabiter et à respecter les personnes qui ne pensent pas comme nous. Il est important de comprendre que les idées des autres sont aussi importantes que les nôtres. Tout le monde ne pensera pas pareil que toi, mais ce n’est pas pour autant que les gens sont contre toi ou qu’ils sont tes ennemis. Tu peux apprendre des autres, en gardant toujours un respect mutuel.

9. Les insultes ne sont pas des arguments

“Je n’accepte ni les insultes, ni l’agressivité, même si cela soutient mon point de vue.”

Une insulte n’a aucun intérêt, il s’agit simplement d’un mot vide qui a pour objectif de blesser ou de mépriser quelqu’un. Elle discrédite plus la personne qui la prononce que celle à qui elle est destinée. Ce point fait également référence au langage agressif, qui ne doit pas être autorisé, même si l’individu est en désaccord avec tes idées. Quoi qu’il en soit, il ne faut en aucun cas insulter ou s’exprimer de manière agressive.

10. Le silence est également un moyen de communication

“Lorsque la meilleure option est de se taire, je me tais.”

Nous sommes connectés en permanence et nous recevons de l’information de manière presque ininterrompue. Les messages, et aussi les bruits, font que nous sommes constamment accrochés à nos réseaux sociaux. Les mots permettent peut-être de communiquer, mais leur absence en dit long. Garder le silence peut être perçu un signe de respect, mais également de sagesse, même si de nos jours, tout le monde veut faire entendre sa voix. Ce n’est pas en parlant ou en écrivant que tu auras davantage raison. Si tu n’as rien de bon à dire, alors il est préférable de se taire.

Notre liberté d’expression n’est pas seulement un droit, elle doit être prise comme un privilège que nous devons utiliser avec prudence. Un célèbre dicton affirme que “les mots s’envolent et les écrits restent”. C’est d’autant plus vrai avec internet, où ils peuvent rester enregistrés pendant très longtemps, alors sois prudent et utilise-les de manière positive.

Alors, que penses-tu de ce manifeste ?
Et toi, penses-tu pouvoir le suivre et le diffuser aux personnes de ton entourage ?
N’hésite pas à nous donner ton avis et à nous faire part de tes réflexions
dans les commentaires !

Photo de couverture The Longest Ride / Fox
3-66
998