Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration
10 Façons de reconnaître un menteur

10 Façons de reconnaître un menteur

--1-
11k

Sacré défi de savoir si quelqu'un te ment... La plupart du temps, si tu n'es pas sûr de l'honnêteté de l'autre, des milliers de pensées et de doutes traversent ton esprit. As-tu raison de le croire aveuglément ou dois-tu le soupçonner de te tromper ? Impossible de savoir si c'est toi qui juges mal la situation ou si, en réalité, tu as affaire à un vrai menteur.

Sympa-sympa.com t'aide à le découvrir. Fais très attention à ces dix facteurs qui permettent de découvrir le menteur le plus expérimenté et astucieux.

1. Concordance. Lorsque quelqu'un raconte quelque chose qui n'a pas eu lieu, qu'il ne ressent pas ou qu'il ne pense pas, son attitude corporelle ne coïncide pas avec ses mots. Son corps ne ment pas, il exprime, au contraire, ce qu'il voudrait dire en réalité, tandis que ses mots sont mesurés et peu naturels. Si tu te méfies de ce que quelqu'un te dit, fais davantage attention à ce que dit son regard ou les gestes de sa bouche, plus qu'à ses mots.

2. Position frontale. Quand un individu essaie d'établir une communication franche et directe avec toi, regarde-le en face. Nous faisons ceci de manière automatique, cherchant à établir un meilleur contact avec notre interlocuteur. Or, si c'est un menteur qui te parle, il ne cherchera pas à se placer 100% devant toi, car il se sentira mieux protégé dans un angle moins direct. Il pourra aussi profiter de cette position pour éviter le contact visuel.


3. Rigidité. Mentir, voilà quelque chose qui stresse les plus expérimentés. Si tu ne crois pas ce qu'il dit, cherche des indices de stress ou de rigidité corporelle. Tu peux les trouver même dans le sourire ou dans son regard, tu verras immédiatement qu'il s'agit de faux gestes.

4. Regarde-moi dans les yeux. Voici l'un des signes les plus connus pour démasquer un menteur, et l'un des plus avérés. Une grande partie de la communication s'établit à partir du regard, qui peut, lui, nous révéler maintes choses sur une personne et sur ses intentions. Si quelqu'un est incapable de soutenir un regard constant, il est fort probable qu'il soit en train de mentir. Un autre signe incontournable des gens peu honnêtes est de bouger rapidement les pupilles dans tous les sens, ou de les fixer sur un point éloigné. Ces comportements peuvent être aussi attribués à la timidité ou à la méfiance, mais si tu les remarques chez quelqu'un que tu côtoies fréquemment, et que tu ne les avais jamais vus chez lui, il te cache sûrement quelque chose.

5. Changer de sujet dans une conversation. Un menteur se sent vulnérable et pas tout à fait à l'aise quand il ment. Même s'il le fait bien, ou si son regard est imperturbable, toutes les alarmes sont en marche en son fort intérieur. Il cherchera donc à changer de sujet rapidement et à passer à une conversation où il se sentira plus à l'aise. Ne le lui permets pas, et insiste pour traiter le sujet du début.

6. Une question de vraisemblance. Tous les mensonges ont leurs faiblesses. Peu importe s'ils sont bien préparés, ce ne sont pas des histoires réelles, et un détail révélant sa nature irréelle ressortira à un moment donné. Demande, interroge, fais répéter le récit, sois un bon détective, et tu obtiendras toutes les pistes dont tu as besoin.


7. Le cou, les oreilles et les mains. Voici les parties du corps qu'un menteur touchera à plusieurs reprises s'il est nerveux ou s'il sent qu'il va être découvert. Son corps réagit en essayant de distraire ton attention, il veut que tu te concentres sur ses mouvements et que tu cesses de faire attention à ce qu'il dit. S'il fait cela, c'est parce qu'il sent que tu vas le découvrir. Le moment de le confronter est peut-être venu.

8. Attitude défensive. Lorsque le menteur sent qu'il n'a plus d'échappatoire, il se défend. S'il te parlait de quelque chose qui a eu vraiment lieu, il ne prendrait pas la peine de répéter l'histoire ou de te donner tous les détails que tu lui demandes. En revanche, s'il sait que son récit a des failles et qu'il y aura à un moment donné une inconsistance, il se défendra afin que tu arrêtes de l'interroger. S'il répond à tes questions avec d'autres questions du genre "à quoi ça te sert de demander ça ?", ou encore, "ça n'a aucune importance", il sent sûrement qu'il ne va pouvoir tenir sa posture et il utilise l'attaque comme défense.

9. Ton et vitesse. Quand quelqu'un ment, il a tendance à changer de débit et de ton par rapport à d'habitude. Dans la plupart des cas, la voix peut devenir plus aigüe et le rythme, plus accéléré. Il peut en plus parler plus vite et mal vocaliser, oublier des lettres ou même des mots. En fait, il ne se sent pas sûr de ce qu'il dit et il veut finir rapidement son discours. Fais-le ralentir, demande-lui de recommencer si tu ne comprends pas...

10. Technologie de pointe. De nos jours, il est plus facile de dire des mensonges à travers un écran ou au téléphone. Si la personne que tu soupçonnes veut chater au lieu de parler, ou si elle insiste pour parler de quelque chose d'important au téléphone, il est probable qu'elle se réfugie derrière la technologie pour ne pas montrer son visage. Penses-y : à l'écran, tu ne peux pas accéder à toutes les clés de son langage corporel, celles qui le démasqueraient facilement. Qui plus est, en écrivant, il aura plus de temps pour préparer ses réponses et donner de la solidité à son alibi, alors qu'il hésiterait s'il le faisait de vive voix. Méfiance, donc.

Foto de portada: Disney

--1-
11k