Sympa
NouveauPopulaire
Inspiration
Création
Admiration

12 Habitudes des personnes âgées qui doivent alerter leurs enfants et petits-enfants (il pourrait s’agir de troubles mentaux)

La démence est la perte progressive des fonctions cognitives, qui commence habituellement après 65 ans. Dans le monde, près de 50 millions de personnes vivent avec ce diagnostic, et ce nombre ne cesse d’augmenter. Selon certaines prévisions, il atteindra les 75 millions en 2030 et 132 millions en 2050. L’une de ses causes est le fait de ne pas aller chez le médecin malgré l’apparition des premiers symptômes 5-10 ans avant que la maladie ne s’installe vraiment dans la vie des personnes âgées. Si tu les remarques à temps et que tu fais en sorte que la personne en question reçoive son traitement médical, tu peux lui permettre de garder une bonne qualité de vie encore longtemps.

L’équipe de Sympa a étudié des brochures médicales pour les patients atteints de démence et des livres spécialisés pour pouvoir partager avec toi les symptômes les plus fréquents et non évidents de cette maladie. Un bonus t’attend à la fin de l’article : des exercices mentaux simples qui te permettront de déterminer rapidement si tu as des raisons de t’inquiéter.

1. Suspicion

La suspicion peut se manifester dans différents aspects de la vie. Le cas le plus fréquent est l’obsession que quelqu’un veut voler quelque chose à la personne âgée ou l’a déjà fait. Et c’est toujours la faute des membres de la famille ou des voisins. Moins souvent, une personne croit qu’elle est empoisonnée par des membres de sa famille ou ses voisins.

Il y a aussi des cas de méfiance à l’égard des employés de la fonction publique : les personnes âgées ne veulent pas ouvrir la porte à la police ou aux médecins, car ils pourraient être des fraudeurs.

2. Manque d’intérêt pour les questions domestiques

Cela est valable si cet intérêt était présent auparavant. Disons que grand-mère faisait la vaisselle avec soin et faisait les lits le matin. Si elle s’arrête soudainement, c’est un signe alarmant. Et cela s’accompagne généralement d’autres problèmes ménagers insignifiants : si un tuyau dans l’appartement éclate ou si l’évier se bouche, la grand-mère va probablement appeler ses proches, mais elle ne fera rien elle-même. L’incapacité d’agir dans une situation inhabituelle est un symptôme très clair.

3. Poser les mêmes questions

Bien sûr, tout le monde peut oublier quelque chose et faire des erreurs, il est donc important de faire attention à ce qui se transforme en une habitude. Si ta grand-mère te demande la même chose tous les jours et qu’un changement de circonstances se produit, mais qu’elle continue à te le demander, tu devrais l’emmener chez un spécialiste. Cependant, il s’agit d’un cas extrême. Les premières manifestations ne sont pas si évidentes : des erreurs occasionnelles, la répétition de la même question et une interruption instantanée de sa part (grand-mère se souvient soudain qu’elle avait déjà demandé).

4. Tourner en rond sans but à la maison

La passivité peut passer inaperçue : le vieil homme erre dans la maison en touchant des choses, peut-être en les changeant de place, mais il te semble qu’il est occupé. Si au cours d’une telle “promenade”, tu poses une question simple au vieil homme, il est probable qu’il ne t’écoute pas ou qu’il soit désorienté.

Au lieu de tourner en rond, la personne peut être obsédée par le fait de déplacer les choses. Par exemple, grand-mère traîne une pile de livres d’une chambre à l’autre chaque semaine parce que cela lui “plaît” ainsi ou la “calme”. Dans ce cas, il est logique d’effectuer un test de dépistage des signes précoces de démence.

5. “Accentuation” des traits de personnalité

C’est une caractéristique de l’âge avancé en général, il est donc important de ne pas la confondre avec la démence, où les traits de personnalité sont souvent exagérés à un point tel qu’ils semblent caricaturés. Par exemple, une personne qui aime l’argent peut devenir un vrai Picsou et littéralement se dessécher pour l’or : économiser de l’argent, y compris des pièces de faible valeur, et le cacher. Mais comme les changements progressent lentement, les membres de la famille ne vont pas forcément s’en rendre compte et vont simplement penser qu’il s’agit d’un changement de tempérament.

6. Désorientation passagère

Cela semble terrifiant, mais en fait, c’est presque imperceptible pour les autres. Voilà comment se manifeste ce symptôme : la personne a du mal à se rappeler la date et le jour du mois ; parfois, elle a du mal à déterminer l’heure sur une horloge avec des aiguilles ; elle peine à estimer combien de temps a passé depuis un moment donné. Par exemple, le vieil homme sort pour une balade d’une heure, et revient au bout de 15 minutes ou 3 heures en pensant que 60 minutes se sont écoulées.

7. Syndrome d’accumulation compulsive

Ce syndrome se manifeste de différentes manières : une personne avide peut refuser de jeter des choses inutiles ou même récupérer des choses dans les poubelles des autres. D’autres personnes collectionnent souvent les “nids de poussière” : des figurines de chats et de chiens, d’innombrables articles de literie, des serviettes et d’autres choses. Le manque d’espace pour entreposer de nouvelles affaires et la réticence à les utiliser indiquent clairement que l’avidité est déjà hors de contrôle.

8. Incapacité de faire des projets réalistes

Ça en devient romantique. Cela se manifeste d’une manière extrêmement simple : une personne rêve de quelque chose qui est évidemment impossible. Par exemple, elle assure qu’elle va conquérir l’Everest ou acheter une maison au bord de la mer (pour une pension très modeste). Elle peut rêver que tous les membres de la famille seront réunis, alors que dans la famille il n’y a pas de telle tradition.

9. Perte ou prise de poids soudaine

Un groupe de scientifiques coréens croit que le changement de poids est directement lié à la démence. Il se peut aussi que les fluctuations du poids soient peu importantes.

  1. Chez les hommes qui ont soudainement pris plus de 10 % de leur poids, le risque de développer la démence augmente de 25 %.
  2. Pour les femmes dans la même condition, la probabilité est légèrement inférieure : 17%.

Un tel symptôme est l’un des premiers, mais il est bien sûr insuffisant pour diagnostiquer la démence. Le poids corporel peut varier lors de la présence d’un cancer ou d’une maladie cardiaque. Cependant, en cas de doute, il faut consulter un médecin.

10. Insatisfaction face à l’incapacité de faire quelque chose

C’est, en quelque sorte, une étape qui consiste à reconnaître que quelque chose ne va pas. Une personne âgée prend conscience de l’un des symptômes et est très bouleversée. Par exemple, la serrure de la porte a été endommagée, mais il ne lui vient pas à l’esprit d’appeler un serrurier et elle ne sait pas comment d’autres personnes peuvent résoudre ce problème. Un tel incident est capable de complètement la chambouler : elle peut se plaindre de son inutilité, et même se mettre à pleurer.

11. Envie d’être seul

Une personne âgée qui se rend compte qu’elle est en train de changer peut, par réflexe, éviter la vie en société. C’est une sorte de défense psychologique : elle craint le monde extérieur, qui devient soudainement presque inconnu pour elle. Lors des fêtes de famille, cette personne s’assiéra un peu loin de ses proches et commencera très probablement à ronchonner et à exprimer son mécontentement. Bien sûr, cela concerne ceux qui ont toujours été socialement actifs et très ouverts.

12. Utilisation de tics de langage et d’interjections qui se répètent constamment

Cela signifie l’appauvrissement du vocabulaire. Bien sûr, ce signe ne se réfère qu’aux personnes instruites qui parlaient parfaitement et qui étaient peut-être des enseignants. Avec le temps, les termes difficiles à prononcer et les mots rares disparaissent de leur vocabulaire. Mais le besoin de parler d’une manière sophistiquée demeure, de sorte que les lacunes sont comblées par des exclamations émotionnelles, des gestes et des tics de langage.

Ce symptôme s’accompagne souvent d’une perte d’intérêt pour les livres. Le fait est qu’une personne n’oublie pas seulement les mots difficiles, mais qu’elle a aussi du mal à les lire. Lorsqu’elle tombe sur ces mots, elle se sent très mal à l’aise parce qu’elle ne comprend pas ce qu’ils signifient. La personne aura donc tendance à abandonner ce passe-temps intellectuel au profit de la tranquillité d’esprit.

Bonus : diagnostic à domicile

Il existe de nombreux tests pour diagnostiquer la démence. Les plus reconnus sont : 6CIT, SAGE, MMSE. Chaque test se compose d’un ensemble de questions et permet de vérifier les anomalies cognitives ou mentales.

Montre ce test à la personne âgée et donne-lui 15 minutes pour le faire. Si la personne ne sait faire que la moitié des tâches, il se peut qu’elle ait déjà des déficits cognitifs. Dans ce cas, il serait temps de consulter un médecin.

Nous espérons que tu n’auras pas à faire face à cette maladie, mais nous te recommandons quand même de faire plus attention au comportement des personnes âgées de ta famille. Sais-tu à quels autres symptômes nous devons faire attention chez les anciens ? Laisse un message dans les commentaires !

Ilustrado por Alice Perkmini pour Sympa